Trump évite la troisième guerre mondiale - encore une fois !

Publié le 16 Novembre 2022

Trump évite la troisième guerre mondiale - encore une fois !
 
Trump évite la troisième guerre mondiale, encore une fois, suite au bombardement en Pologne attribué faussement à la Russie ! 


C'est le président Donald J. Trump qui, mardi, a exhorté l'armée américaine à modifier son dispositif de défense en Defcon-3 "Roundhouse" après avoir appris que des missiles Russes s'étaient écrasés en Pologne et avaient tué au moins deux personnes, mais il a annulé cet ordre après avoir reçu un appel téléphonique urgent de Vladimir Poutine et examiné des photographies de l'épave. 


Lorsque la nouvelle de l'attaque, ou de l'accident, est tombée, Trump a immédiatement contacté le Général David H. Berger, du Corps des Marines, qui, conformément à la loi sur l'insurrection de 1807, a pris en charge les codes de commandement nucléaire de la nation lorsque Trump a cédé l'autorité provisoire du pays aux militaires avant de quitter Washington en janvier 2021. 

Comme Michael Baxter l'a précédemment rapporté, les Chapeaux Blancs, et non le régime de Biden, ont un accès exclusif aux codes contrôlant la triade nucléaire du pays, et des sources affirment que cela est toujours vrai ; sinon, Biden aurait déjà déclenché l'Armageddon nucléaire. 


Des sources de Mar-a-Lago ont déclaré à Michael Baxter que, bien que Trump ait immédiatement soupçonné un faux drapeau, il a demandé au Général Berger de relever le niveau d'alerte de la nation, juste au cas où. 


Quelques minutes après avoir parlé au Général Berger, Trump a reçu un appel de nul autre que le président Russe Vladimir Poutine, qui a insisté sur le fait que les munitions qui auraient pu frapper la Pologne n'étaient pas d'origine Russe et n'avaient pas été lancées depuis le sol Russe.
Michael Baxter a rapporté en février, mars, avril et mai derniers que Trump et Poutine ont gardé une ligne de communication ouverte depuis que ce dernier a commencé son "opération militaire spéciale" en Ukraine. 

 

La raison pour laquelle Poutine parle à Trump et non à Biden est que Poutine reconnaît toujours Trump comme le Président légitime des États-Unis. 
Poutine a envoyé à Trump des images des dégâts, notamment une photo de ce qui semble être un fragment métallique du missile. 

Il a admis qu'il s'agissait d'un missile de défense antiaérienne S-300 de fabrication Russe, développé par l'Union soviétique et exporté par la suite vers des pays étrangers, dont l'Ukraine, et a souligné que les restes mutilés avaient été estampillés d'une écriture ukrainienne, qui ne serait présente sur aucun des stocks actuels de la Russie. 
Poutine a suggéré deux possibilités : Soit un S-300 appartenant à l'Ukraine a accidentellement touché la Pologne, soit l'Ukraine a tiré sur la Pologne pour déclencher une guerre sous faux drapeau. 


Le président Trump, épuisé par des mois de campagne pour les candidats de mi-mandat, par le mariage de sa fille Tiffany et par la préparation de son propre discours d'investiture, a demandé à ses conseillers militaires d'évaluer les images et les vidéos du tir de missile. 

 

Ils ont confirmé les affirmations de Poutine : le missile appartenait bien à l'Ukraine. 
M. Trump a alors téléphoné au Général Berger et lui a demandé de se retirer, désamorçant ainsi les conditions de défense de la nation et empêchant le monde d'être enveloppé dans un nuage de cendres radioactives. 
"Les White Hats s'efforcent de déterminer s'il s'agit d'un accident ou d'une tentative de déclencher une guerre nucléaire", a déclaré notre source. 
"Cela aurait vraiment pu mal tourner, si le sang-froid n'avait pas prévalu."

Par Michael Baxter le 16 novembre 2022 : 
https://realrawnews.com/2022/11/trump-averts-world-war-iii-again/

Rédigé par Chevalier

Publié dans #Donald Trump

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article