Sananda

Publié le 9 Décembre 2022

Chers fils et filles de la planète Terre ! SUIS SANANDA !

Encore une fois, être ici est toujours un motif de grande joie. C’est l’occasion que j’ai d’être un peu plus proche de l’esprit de chacun d’entre vous. Aujourd’hui, je veux aborder un sujet un peu complexe, je dirais même un sujet controversé. Croire, croire. Qu’est-ce que croire ? Beaucoup appellent avoir la foi, faire confiance. C’est une façon de comprendre ce que c’est que de croire. Maintenant, il est très important que vous ne traduisiez pas la croyance, en mettant tout votre engagement, tout votre désir dans l’existence ou que, comme si c’était quelque chose de magique auquel vous croyez et c’est tout, cela arrivera. Alors beaucoup pourront dire: « Ah, mais cela arrive à beaucoup là-bas. »

Oui, mais es-tu en eux pour savoir ce qu’ils ont fait d’autre que croire ? Suivez-vous leur chemin, suivez-vous leurs sentiments ? Non, vous regardez juste à l’extérieur. Croire, c’est mettre l’accent, corriger, croire, c’est voir les choses arriver, corriger, croire, c’est ne pas se soucier de comment, corriger, tout cela est correct, ce sont des étapes pour croire. Et d’où vient votre part, d’où vient votre part dans toute cette histoire ? Je vais vous donner un exemple ici : vous avez une graine, vous plantez cette graine, la terre, l’eau, le soleil fait germer cette graine et elle peut, dans un certain temps, devenir un beau légume, un bel arbre, elle dépendent de la graine plantée.

Alors tu me diras : « Tu as vu l’arbre pousser tout seul, je n’ai rien fait. » Et je réponds : « Vraiment, votre seule interférence a été de mettre la graine dans le sol. Mais de par la nature même de la graine, elle a un cycle évolutif, elle a un cycle de vie, où elle sait qu’étant dans le bon environnement, elle doit se développer et elle a toute l’aide de la nature pour arriver au bout de son processus. Alors ne comparez pas vos désirs, vos croyances, avec une graine. La graine est vivante, elle contient la vie en elle-même. Les cellules d’une graine, cependant qui semblent morts, sont en pleine évolution et s’ils sont placés dans le bon environnement, ils germent et poussent. Ne comparez pas vos désirs à une graine.

Alors allez, vous voulez vraiment avoir quelque chose et vous venez de mettre une idée quelque part et de l’oublier. Un jour, vous avez planté cette idée, mais qu’en avez-vous fait ? Rien, vous ne vous êtes pas focalisé dessus, vous ne l’avez pas vu se produire, vous n’avez pas cru que cela pouvait germer et germer, parce que ça n’a pas de vie, c’est juste un désir. Un souhait est quelque chose qui est dans votre esprit, pas dans la terre, pas dans l’air, pas dans l’eau, le souhait est dans votre esprit. Vous émanez simplement dans l’univers ce que vous voulez, puis vous commencez à croire que cela fonctionnera. Mais vous avez eu l’idée et y avez cru une fois, vous n’avez pas nourri cette idée. Que lui arrive-t-il ?

De nouvelles idées émergent et elles sont enterrées par des idées plus nouvelles et plus récentes, et puis un jour vous vous souvenez de cette idée… « Écoutez, je n’y ai plus jamais pensé. » Et puis elle redevient une priorité. Mais vous l’oubliez encore et il est enterré par les autres. Ajoutons donc une autre action :

Vous avez l’idée et chaque jour vous la nourrissez, la nourrissez avec quoi ? Ce n’est pas avec l’eau, ce n’est pas avec le soleil, ce n’est pas avec la terre. Vous le nourrissez de bons sentiments, vous le nourrissez de la joie de voir l’idée se concrétiser, de la joie de voir l’idée se matérialiser. Mais vous le faites chaque fois que possible, vous vous souvenez et mettez un peu plus d’engrais sur cette idée. Et chaque fois que vous faites cela, vous émanez un sentiment et cette idée grandit dans l’univers. Mais s’il vous arrive de l’oublier, il dépérit, perd sa vigueur et meurt presque pour l’univers. Il arrête de prêter attention à votre idée parce que vous-même n’y prêtez plus attention.

Maintenant, si vous regardez souvent l’idée, souvenez-vous-en et mettez une graine de plus, un engrais de plus ; pas des graines, pas des engrais physiques, mais ce sentiment d’accomplissement, ce sentiment de joie, de voir l’idée se former, elle se forme aussi dans l’univers. Et cela commence à germer dans l’univers et quand vous y mettez suffisamment de joie et de concentration, l’idée devient réalité, parce que vous l’avez fait grandir, vous l’avez nourri, vous lui avez donné la force de grandir. Ce n’était pas une idée que vous avez plantée dans votre esprit… « Oh, je laisse ça à l’univers. » Oui, l’univers le fera, mais l’univers répond toujours en premier, ceux qui sont nourris, qui sont souvent abreuvés et le vôtre est à la traîne.

Alors qu’est-ce que croire ? Croire, c’est mettre l’accent, c’est garder l’accent, c’est faire grandir l’idée, c’est fertiliser l’idée avec des idées plus complémentaires, pour qu’elle grandisse, pour qu’elle prenne forme. Alors je vais faire un parallèle, quand tu crois en nous : « Oh, je crois être tel, être tel, être tel. » Bon, alors on dit quelques trucs et vous nous interpellez, vous ne suivez pas les conseils qu’on vous donne, vous n’acceptez pas ce qu’on vous dit. Bien sûr, nous ne voulons pas de marionnettes ou de marionnettes ici, car vous avez le libre arbitre. Mais sur certains des points dont nous avons parlé, si vous n’êtes pas d’accord ou si vous ne croyez pas, vous finissez par vous attirer beaucoup de doutes.

Et le doute est un sentiment très puissant, parce qu’il brise cette croyance, cette croyance n’est pas assez forte. Et puis tout ce qu’on dit, tu commences à contester, tu commences à douter et de plus en plus ça grandit aussi, parce que tu nourris des doutes, tu ne fais plus confiance à ce qu’on dit. Et votre croyance est diminuée, elle est détruite. Je répète que nous ne voulons pas de marionnettes, ou de marionnettes qui secouent la tête et sont d’accord avec tout ce dont nous parlons. Vous devez réfléchir, bien sûr, penser à ce dont nous parlons est une chose, douter ou ne pas croire en est une autre.

Y penser, c’est donner à son esprit le temps d’absorber ce qu’on dit, de comprendre, d’assimiler, c’est bien. Maintenant, contestant, doutant de ce que nous avons dit, alors votre croyance a depuis longtemps été contaminée. Alors, pour clore ce sujet très complexe que j’ai posé ici, d’une manière très simple, mais qui n’est pas si simple, je dirais simplement ceci : Croire, c’est mettre l’accent, c’est y penser.

Et quand un doute apparaît, ne le laisse pas grandir, cherche la compréhension, cherche la vérité, pour que croire de plus en plus se solidifie. Parce que si tu laisses grandir le doute, cette croyance s’amenuisera et il arrivera un moment où tout ce que nous disons, tu le contesteras, tu ne croiras plus en rien. Et il vous sera très difficile de voir la vérité, car vous vous êtes laissé emporter par ce qui se passe autour de vous et vous amène à douter. Lorsque vous ne comprenez pas quelque chose dont nous parlons, demandez-nous de vous montrer de manière simple et que vous êtes capable d’en comprendre la vérité et nous serons plus qu’heureux de vous le montrer. Et nous montrons toujours, ne soyez pas dans le doute, ceux qui doutent ne croient pas et ceux qui croient ne doutent pas.

Où en êtes-vous du voyage par rapport à nous, nous tous ? Tu crois tout ce qu’on dit, tu crois les yeux fermés, sans même comprendre ce que c’est, ce n’est pas bien non plus, parce qu’alors tu es une marionnette. C’est croire comprendre de quoi on parle et si vous ne comprenez pas, demandez-nous de vous expliquer. C’est croire, faire confiance, se concentrer, avoir la foi. Mais pas cette foi qui mettra un verre sur une étagère et qui aura la foi que quelque chose en sortira. Il faut que vous soyez déjà très évolué pour que cela se produise, votre esprit n’en est pas encore capable. Alors ayez foi dans les choses tangibles, dans quelque chose que vous pouvez participer à la création. Alors oui, croire sera parfait et l’univers fera sa part, aidant à ce que cela se produise sur votre chemin.

 

Traduit et partagé par les Chroniques d'Arcturius

Rédigé par Chevalier

Publié dans #Sananda

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article