Floride : des Bandits ! Les Agents de la FEMA se comportent comme des Bandits !

Publié le 30 Septembre 2022

Floride : Les Agents de la FEMA se comportent comme des Bandits !
 
Les Agents de la FEMA se sont comportés comme des Bandits en pillant les maisons abandonnées et tuant des naufragés attendant les secours !

Les Forces Spéciales ont combattu les brigades de la FEMA qui pillaient les zones sinistrées dans le sud-ouest de la Floride dévasté par la tempête ! 
Alors que l'ouragan Ian s'abattait sur le sud-ouest de la Floride et inondait des communautés entières, l'Agence Fédérale de Gestion des Urgences (FEMA) du régime criminel de Biden a lancé une campagne de terreur contre les personnes déplacées dont les vies et les maisons avaient été détruites par la tempête. 

Plutôt que de distribuer des bouteilles d'eau, de la nourriture et des couvertures, ou de guider les victimes désespérées de la tempête vers des abris, les brigands armés de la FEMA ont pillé les maisons dévastées à la recherche d'argent, d'or et d'armes. 
À Naples, des pluies torrentielles ont inondé les rues et transformé les véhicules en débris flottants. 

 

De nombreux habitants aisés de la ville, pour la plupart des retraités, avaient suivi les ordres d'évacuation et fui leurs maisons pour se réfugier sur des terrains plus élevés. 
Lorsque la tempête est passée au-dessus de la ville et que les vents se sont calmés, les agents de la FEMA sont entrés en action à bord de radeaux motorisés, mais pas pour effectuer des sauvetages aquatiques.
 
Sur Turtle Hatch Lane, juste à l'ouest d'Inner Doctor's Bay, des propriétaires bloqués sur les toits de maisons à un ou deux étages ont tenté en vain de faire signe aux bateaux de la FEMA qui sillonnaient les eaux de crue. 
Au lieu d'aider les citoyens abandonnés, les agents ont tiré des coups de feu dans leur direction, se moquant, selon les rapports, des personnes qui avaient littéralement tout perdu. 
Ils ont systématiquement pris pour cible ce qui avait été les maisons les plus chères de la ville. 
 
Des agents en tenue de pluie sont entrés illégalement dans des maisons inondées et en sont ressortis avec des boîtes à bijoux et des armes à feu. 
Ce n'était pas la première fois que des agents impitoyables de la FEMA utilisaient la couverture d'un ouragan pour cambrioler des maisons et, dans certains cas, assassiner des exilés. 
Pendant l'ouragan Katrina de 2005, des agents de la FEMA, perchés au sommet du Superdome de Louisiane, ont exercé leur adresse au tir sur des sans-abri cherchant refuge dans la structure. 
 
Certains ont été emmenés en mer à bord de barges de la FEMA et jetés par-dessus bord comme nourriture pour les requins. 
Et en 2017, la FEMA a pillé des centaines de maisons du sud-est du Texas à la suite de l'ouragan Harvey. 
Hier, cependant, la force paramilitaire du régime n'en avait saccagé qu'une douzaine avant de rencontrer un obstacle. 

Un Groupe des Chapeaux Blancs de l'armée américaine s'était attendue à la démarche de la FEMA et a envoyé des Forces Spéciales dans le sud-ouest de la Floride immédiatement après que le National Weather Service a prédit que Ian toucherait terre près de Fort Meyers. 
Des sources ont déclaré à Michael Baxter que le général David H. Berger, du corps des Marines, et le colonel Brent Lindeman, commandant de la 5e force spéciale, avaient conçu un plan pour contrecarrer les projets de la FEMA de piller ou d'assassiner des civils innocents. 
 
Lindeman avait demandé la permission d'envoyer des "détachements Alpha" des forces spéciales dans les environs pour protéger les personnes et les biens. 
Mardi après-midi, quelques heures avant que le gouverneur de Floride Ron DeSantis n'ordonne la fermeture des aéroports situés sur la trajectoire projetée par Ian, un avion de transport militaire Hercules C-130 a atterri à l'aéroport international de Ft. Meyers. 
L'avion contenait six escouades de 12 hommes et un nombre égal de canots pneumatiques, chacun étant propulsé par un moteur automobile V8 de grosse cylindrée, refroidi par eau, d'une puissance de 500 chevaux. 
 
Les forces spéciales ont mis en place un centre de commandement mobile à Naples, près de Freedom Park, où l'onde de tempête devait atteindre son point culminant. 
"Le Général Berger pense que la FEMA a agi sur les ordres de l'administratrice Denise Criswell, une véritable garce maléfique, et d'Alejandro Mayorkas, un agent de l'État Profond. 
 
La devise de la FEMA est de ne jamais laisser une bonne crise se perdre. 
Les actions historiques de l'agence l'ont prouvé. 
Nous nous attendions à ce qu'ils profitent de cet ouragan pour tourmenter les bonnes gens. 
Mais cette fois, nous étions prêts pour eux", a déclaré une source du bureau du Général Berger à Michael Baxter
Vers 18h30 mercredi, un aéroglisseur des forces spéciales se déplaçant vers l'est le long de West Drive à Naples a croisé un radeau de la FEMA se dirigeant dans la direction opposée. 
 
Selon notre source, les agents de la FEMA ont essayé de se débarrasser de leur tenue officielle - des coupe-vent portant l'inscription FEMA à l'encre jaune - lorsqu'ils ont vu des militaires en uniforme empiéter sur leur position. 
Le radeau de la FEMA était tellement chargé d'or et d'armes confisqués qu'il se maintenait à peine à flot. 
À 25 mètres, le commandant des forces spéciales, hurlant dans un porte-voix, a ordonné au radeau de la FEMA de maintenir sa position. 
C'est là que l'enfer s'est déchaîné. 
 
Les agents de la FEMA ont levé leurs fusils, mais il était trop tard ; les forces spéciales ont déclenché une grêle de tirs, touchant à la fois le radeau et les agents à bord. 
Le radeau s'est dégonflé et les agents survivants ont été emportés par les eaux. 
Les Forces Spéciales ont secouru les civils piégés après que la FEMA ait été éliminée. 
"La FEMA est toujours là, mais nous nous occupons d'elle. 
 
Nous ne les laissons plus menacer les survivants de la tempête. 
Nous avons des équipes en place, qui travaillent à la sauvegarde des civils et de leurs biens", a déclaré notre source.
L'Ouragan Ian est le plus destructeur de tous les temps !
 
L'Ouragan Ian est le plus destructeur de tous les temps, dépassant largement l'Ouragan Katrina qui ravagea la Louisiane en 2005 !

LES TEMPETES QUI RAVAGENT L’AMERIQUE : 
C’est dramatique, au moment où l’économie s’effondre complètement, où un conflit militaire pourrait se transformer en une guerre nucléaire, voici l’ouragan Ian qui submerge la Floride… 

La planète n’en peut plus !!!

 

Je ne sais pas si j’ai les mots pour décrire ce que nous venons de voir. 
L’été vient de se terminer et, en une semaine, nous avons déjà assisté à la catastrophe naturelle la plus coûteuse de toute l’histoire des États-Unis. 
Certaines zones de la côte ouest de la Floride ont été littéralement détruites. 
Certains ont comparé la dévastation au largage d’une bombe atomique, et ce n’est pas du tout une exagération. 
 
L’État de Floride n’a jamais connu une telle tempête auparavant, et je suis sûr qu’il faudra des années pour reconstruire le tout. 
Lorsque l’ouragan Katrina a frappé la Nouvelle-Orléans en 2005, il s’agissait d’une tempête de catégorie 3. 
L’ouragan Ian avait par moments des vitesses de vent maximales soutenues de 250 kmh, à 3 kilomètres près d’une tempête de catégorie 5. 
Mais les vents violents n’étaient pas ce qu’il y avait de pire. 
Ce qui a rendu Ian si horrible, c’est l’onde de tempête. 
 
Des masses d’eau géantes ont emporté des voitures, des bateaux, des poteaux téléphoniques et des palmiers et les ont jetés comme des jouets. 
Selon le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, ce dont nous venons d’être témoins était un "événement d’inondation à comparer sur une période de 500 ans"… 
Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a déclaré que la tempête avait provoqué une "inondation si forte qu’il fallait remonter à une période de plus de 500 ans" et que des hélicoptères de la Garde côtière étaient en train de récupérer les résidents qui étaient piégés des toits des maisons. 
 
Les communautés de tout l’État ont été ou seront submergées par les eaux écrasantes, a-t-il déclaré.
"Les impacts de cette tempête sont historiques et les dégâts qui ont été causés sont historiques", a déclaré DeSantis. 
"Nous n’avons jamais vu une inondation comme celle-ci, nous n’avons jamais vu une onde de tempête de cette ampleur."

Cette tempête s’est considérablement renforcée juste avant qu’elle ne touche terre, et beaucoup de gens ont été pris au dépourvu par cela. 

Il était déjà trop tard lorsque beaucoup ont finalement réalisé qu’ils devaient évacuer, et il semble qu’il y ait eu une "perte substantielle de vie" en conséquence…
"Cela pourrait être l’ouragan le plus meurtrier de l’histoire de la Floride", a déclaré Biden après un briefing au siège de la gestion des urgences de la FEMA à Washington. 
Il a déclaré que les chiffres "ne sont toujours pas assez précis, mais nous entendons des informations qui nous laisse croire qu’il pourrait y avoir de nombreuses pertes de vies". 
En fait, le shérif du comté de Lee, Carmine Marceno, dit que "les morts se comptent par centaines"…

"C’est un événement qui vient changer la vie de tous nos concitoyens", a déclaré le shérif du comté de Lee, Carmine Marceno, sur "Good Morning America".
"Je n’ai pas de chiffres précis – je sais simplement que les décès se comptent par centaines", a-t-il ajouté.

"Jusqu’à présent, confirmé par centaines", a-t-il dit, notant que les conditions étaient trop difficiles pour que ses officiers et autres sauveteurs aient une véritable idée de la catastrophe.
Parlait-il uniquement de son comté ou de l’État dans son ensemble ?
Quelqu’un devrait lui poser cette question.

C’est vraiment une tragédie historique, mais certains ont décidé que tout ce chaos en faisait le moment idéal pour une série de crimes… 
En plein milieu du chaos de l’ouragan Ian, des pillages et d’autres crimes ont été commis dans le comté de Lee. 

En coordination avec le shérif du comté de Lee, Carmine Marceno, la commission du comté, les directeurs municipaux et les conseils municipaux, Dejarlais a annoncé un couvre-feu à 18 heures pour le comté de Lee, qui sera en place jusqu’à nouvel ordre.
"Pour être sûr, et je me sens en sécurité pour le relayer au nom des forces de l’ordre, il y aura une politique de tolérance zéro pour le pillage et la violence dans cette ville", a déclaré Dejarlais. 

Je suppose que nous ne devrions pas être surpris que des pillages se produisent. 
Chaque fois qu’il y a une sorte de catastrophe majeure, c’est absolument indécent qu’il y ait un toujours un certain nombre d’individus qui ne peuvent pas s’empêcher de profiter de la situation.
C’est vraiment écoeurant ! 
C’est un moment où tout le monde devrait se serrer les coudes. 
 
Selon une estimation, les dommages économiques de cette tempête pourraient avoisiner les 260 milliards de dollars
Les experts s’attendent à ce que les dommages coûtent jusqu’à 260 milliards de dollars, bien que les efforts de nettoyage ne puissent actuellement pas démarrer car des pans entiers de la Floride restent sous l’eau. 
Avant l’ouragan Ian, la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis était l’ouragan Katrina. 
Selon le GAO, Katrina a causé 170 milliards de dollars de dégâts… 
Les ouragans Katrina, Sandy, Harvey et Irma (certains ouragans) ont causé des dommages et des défis coûteux pour certaines populations des communautés impactées. 
 
Dans ces communautés, la "National Oceanic and Atmospheric Administration" (NOAA) a estimé le coût des dommages à environ 170 milliards de dollars pour Katrina, 74 milliards de dollars pour Sandy, 131 milliards de dollars pour Harvey et 52 milliards de dollars pour Irma. 
 
Ces estimations comprennent la valeur des dommages aux bâtiments résidentiels, commerciaux et gouvernementaux ou municipaux ; actifs matériels dans les bâtiments ; interruption de travail ; véhicules et bateaux ; plates-formes énergétiques offshore ; infrastructures publiques ; et actifs agricoles. 
À ce stade, il semble que Katrina ait perdu sa première place sur cette liste.

Fin septembre 2022, nous avons été témoins de loin de la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis. 
Et Ian n’a pas encore fini
Au moment où j’écris cet article, la ville de Charleston se "prépare aussi à trembler" très tôt vendredi matin… 

Charleston se prépare à être frappée par l’ouragan Ian avec des ondes de tempête pouvant atteindre 2 mètres alors qu’il se précipite vers la ville historique après avoir traversé la Floride, laissant des pans entiers de l’État décimés et au moins 13 morts. 
La tempête monstrueuse Ian s’est transformée en une tempête tropicale tel un ouragan de catégorie 1 alors qu’elle s’oriente vers le nord en direction de la Caroline du Sud pour frapper l’État vendredi matin, ainsi que la Caroline du Nord et la Géorgie voisines. 

L’impact à Charleston est prévu vers 8 heures du matin vendredi, les États environnants reçoivent également plusieurs avertissements de conditions météorologiques extrêmes. 
Lorsque les dommages à Charleston seront pris en compte, les dommages économiques totaux de cette tempête pourraient facilement dépasser 300 milliards de dollars. 
Ce n’est pas quelque chose dont nous allons pouvoir rebondir facilement.

Pendant des années, j’ai prévenu que des catastrophes naturelles sans précédent allaient avoir lieu sur notre sol. 
Maintenant, cela se passe sous nos yeux. 
L’été est fini, l’automne est là et l’hiver approche. 
Nous avons déjà traversé des événements catastrophiques, mais le reste de 2022 va inévitablement nous réserver encore plus de surprises.

Source : theeconomiccollapseblog
https://www.businessbourse.com/2022/09/30/les-tempetes-qui-ravagent-lamerique-cest-dramatique-au-moment-ou-leconomie-seffondre-completement-ou-un-conflit-militaire-pourrait-se-transformer-en-une-guerre/

Rédigé par Chevalier

Publié dans #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article