Poutine, Trump et Xi s'en prennent au Deep State

Publié le 3 Août 2022

Poutine, Trump et Xi s'en prennent au [D]eep [S]tate
02 août 2022
La dernière lettre d'information de Clandestine est à lire absolument. Faites-la circuler. Il confirme ce que nous, Guerriers de la Lumière, savons depuis toujours - Poutine, Trump et Xi Jinping travaillent tous ensemble dans les coulisses pour libérer l'humanité du [D]eep [S]tate. Il est très important de se rappeler que le président Trump se bat contre les démocrates aux États-Unis et que Xi Jinping se bat contre le parti communiste chinois. En fin de compte, les (bons) militaires sont le seul moyen.

C'est ce qui explique les cue drops qui font référence au film Hunt For Red October. L'intrigue porte sur un équipage de sous-marin russe qui passe à l'Ouest avec l'aide des États-Unis. Maintenant, la Russie "rend la pareille" en aidant à libérer l'Occident. Il faut s'attendre à une vague rouge, un tsunami de votes républicains avant les élections de novembre. Octobre rouge, en effet.



La Russie soutient la RPC et révèle l'alliance !

Clandestine
2 août

Commentaire
Partager

Le ministère russe des Affaires étrangères publie une déclaration concernant l'arrivée de Nancy Pelosi à Taïwan. La Russie soutient la Chine en déclarant que la visite de Pelosi est une "agression" et une "provocation" manifeste, et soutient son droit à prendre des "mesures pour protéger sa souveraineté" Déclaration intégralement traduite ci-dessous :

"Le 2 août, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, est arrivée à Taïwan.

Nous considérons sa visite comme une provocation claire dans l'esprit de la ligne agressive des États-Unis sur l'endiguement global de la KHP.

Nous pensons que les relations entre les parties du détroit de Taiwan sont une affaire purement interne à la Chine. La partie chinoise a le droit de prendre les mesures nécessaires pour protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale sur la question de Taïwan.

La position de principe de la Russie reste inchangée : nous partons du principe qu'il n'y a qu'une seule Chine, que le gouvernement de la RPC est le seul gouvernement légitime représentant toute la Chine, et que Taïwan fait partie intégrante de la Chine.

Dans la déclaration adoptée sur les résultats des négociations entre les dirigeants de nos pays le 4 février, S.G. Dans la déclaration conjointe de Pékin de la Fédération de Russie et de la République populaire de Chine sur les relations internationales entrant dans une nouvelle ère et le développement durable mondial, la partie russe a réaffirmé son adhésion au principe d'"une seule Chine" et s'est opposée à l'indépendance de l'île sous quelque forme que ce soit.

Nous demandons à Washington de s'abstenir d'actions qui portent atteinte à la stabilité régionale et à la sécurité internationale et de reconnaître la nouvelle réalité géopolitique, dans laquelle il n'y a plus de place pour l'hégémonie américaine."

Il y a un détail ÉNORME là-dedans qui nous dit TOUT. La Russie indique très clairement qu'elle ne reconnaît que la République populaire de Chine comme le gouvernement légitime représentant la Chine. Cela semble être le même discours que celui de Pompeo et Grassley avec leurs tweets bizarres. Il est de plus en plus évident que le problème concerne le PCC, et non la RPC. Et les chapeaux blancs indiquent clairement qu'il existe une distinction entre les deux.

La Newsletter de Clandestine est une publication soutenue par ses lecteurs. Pour recevoir les nouveaux articles et soutenir mon travail, pensez à vous abonner gratuitement ou à payer.

Rédigé par Chevalier

Publié dans #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article