Le Président Trump évite la Troisième Guerre Mondiale !

Publié le 2 Août 2022

Le Président Trump évite la Troisième Guerre Mondiale !
 
 
Le Président Trump a évité la Guerre en demandant au Président Xi de faire reculer ses chasseurs de la fausse Nancy Pelosi envoyée par l'État Profond 


Aujourd'hui, la nation n'a jamais été aussi proche de l'Armageddon nucléaire depuis la crise des missiles de Cuba en 1962. 
Alors qu'un C-32 du Département d'État - un Boeing 757 modifié - transportant prétendument Nancy Pelosi se dirigeait à toute vitesse vers la zone d'identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan, quatre chasseurs chinois Chengdu J-20 de 5e génération de la base aérienne de Huian se sont précipités pour intercepter l'intrus, avec l'ordre, semble-t-il, de détruire le C-32 après une identification visuelle positive.

 

Pendant que les J-20 se dirigeaient vers le détroit de Taïwan, les F-35 Lightning II américains de l'U.S.S. Ronald Reagan, qui avaient détecté les J-20, passaient en postcombustion dans l'espoir d'intercepter les chasseurs chinois avant qu'ils ne puissent tirer sur le C-32, un acte provocateur qui aurait pu déclencher un conflit thermonucléaire. 
Les forces adverses étaient à quelques minutes de se rencontrer dans le ciel nocturne de Taïwan. 
L'impensable semblait inévitable. 
Mais à Palm Beach, en Floride, le président Donald J. Trump, qui était en train de rédiger son discours d'ouverture pour la conférence CPAC de ce week-end à Dallas, est entré dans sa "War Room" de Mar-a-Lago en apprenant qu'une bataille potentielle se déroulait à l'autre bout du monde. 

Comme Michael Baxter l'a rapporté précédemment, le centre de commandement de Trump en Floride imite les capacités technologiques de la salle de situation de la Maison Blanche : les satellites transmettent des données en temps réel à des terminaux surveillés par le personnel trié sur le volet de Trump, et les transmissions radio cryptées sont capturées et déchiffrées par les Chapeaux Blancs qui ont juré de faire respecter la Constitution. 
De manière inhabituelle, Trump a demandé à son personnel de mettre Xi Jinping en ligne. 


"Je dois parler au Président Xi tout de suite, pas dans une seconde", aurait dit Trump. 
Une source de Mar-a-Lago familière avec la crise a déclaré à 
Michael Baxter qu'un Xi Jinping prudent a pris l'appel de Trump. 
"Les chasseurs américains et chinois étaient à moins d'une minute de se confronter lorsque Trump a imploré Jinping de faire reculer son avion. 

Le président Trump a dit qu'il pouvait désamorcer, désescalader la situation sans entrer en guerre. 
 
Xi Jinping a raconté qu'il avait averti les États-Unis que la Chine considérait Pelosi comme une criminelle de guerre, mais il a donné à Trump une chance de s'expliquer et a ordonné à ses avions de s'éloigner de la zone de combat", a déclaré notre source. 
Trump a lâché aux oreilles de Xi Jinping une paire de bombes, a-t-il ajouté. 

Trump a affirmé avoir la preuve, qu'il remettra plus tard à Xi Jinping, que la personne à bord du C-32 n'était pas vraiment Nancy Pelosi mais un double corporel que l'État Profond avait envoyé à sa place. 

 

En outre, le président Trump a déclaré au président Xi que même si la véritable Nancy Pelosi était à bord de l'avion, elle n'avait absolument aucune autorité pour négocier avec Taïwan au nom des États-Unis. 
À contrecœur, Trump a admis que son invocation de la loi sur l'insurrection de 1807 avait privé Pelosi et ses alliés de l'État Profond de leur pouvoir. 

La seule raison pour laquelle le régime de Biden semblait avoir de l'emprise sur les affaires mondiales, a déclaré Trump, c'est parce qu'ils avaient le pouvoir d'un média grand public corrompu.
"C'est énorme. 

 

Nous avons eu de nombreux désaccords, mais ne réduisons pas le monde en cendres à cause d'une salope qui essaie de prétendre qu'elle est toujours pertinente. 
Je m'assurerai que vous obteniez la preuve que ce que je dis est vrai. 
Biden pourrait essayer de déclencher une guerre. 
 
Ne laissons pas cela se produire aujourd'hui", a déclaré M. Trump à M. Jinping. 
Xi Jinping, selon notre source, a convenu que la fin du monde n'était pas nécessaire en raison de l'orgueil démesuré de l'État Profond américain. 

Il a rappelé ses chasseurs, et le C-32 transportant un sosie doublement masqué de Pelosi a atterri en toute sécurité à Taipei. 


"Les ICBM pourraient voler en ce moment même, mais ce n'est pas le cas. 

Que personne ne dise que Donald Trump ne se soucie pas de la survie et de la prospérité des États-Unis et du monde", a déclaré notre source.

Par Michael Baxter le 2 août 2022 : 
https://realrawnews.com/2022/08/president-trump-averts-world-war-iii/

Rédigé par Chevalier

Publié dans #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article