Pourquoi cette guerre en Ukraine ?

Publié le 18 Juin 2022

 

Message de l’Être reçu par Agnès Bos-Masseron le 11-6-22

On ne pourrait répondre à pourquoi ce besoin, car il n’est aucun besoin. Il n’est que le libre arbitre qui fait que chaque être choisit de s’identifier à quelque couche. Il n’est que cette nature de l’être qui grandit en conscience de lui ou d’elle par ses expériences de tous les niveaux de la création.

Est-ce que cela justifie le fait d’être en guerre ? Non. Rien ne peut justifier le choix de violence. On peut l’expliquer par le fait de ce laxisme, cette indolence de tant d’êtres qui choisissent consciemment de créer des petites poches de violence par leur attention, par leurs mots.

Oh, cela peut être anodin. Une petite impatience, on peut bien se permettre ça. Après tout, on n’est pas en train de tuer quelqu’un. On n’a qu’un peu d’impatience parce que la machine à laver est cassée ou la voiture ne marche plus ou l’autre devant ne va pas assez vite ou trop vite ou quoi ? Et le gouvernement… et le covid… Et l’humanité accepte des accès de légères violences.

Vous savez comme dans l’air, quelquefois il se crée des phénomènes qui peuvent être légers mais qui, attirés les uns par les autres, s’accumulent et font des orages d’une incroyable violence. C’est cela les guerres. C’est cela le laxisme de chaque être qui se laisse entraîner par quelque addiction. C’est plus facile, n’est-ce pas, de s’impatienter que d’apprendre la voie de la maîtrise. Là maintenant à travers ce petit incident, je peux choisir de respirer dans mon impatience ou de la laisser exploser. Ce n’est pas grave, n’est-ce pas ?

Pourtant les êtres humains veulent qu’il n’y ait aucune guerre. Veulent-ils avoir le comportement qui permet cela ? C’est trop facile en fait d’accuser quelque gouvernement ou le gouvernement mondial peut-être ? Ou quiconque ? Des petites explosions s’accumulent et créent des grosses guerres.

L’addiction aux peurs, aux événements, s’accumulent et créent des grosses guerres. Le fait d’entretenir l’addiction à la tristesse, au désespoir, au désarroi s’accumule et crée, pas la guerre peut-être, mais pour sûr la confusion qui fait que plus personne ne peut faire le choix de clarté.

C’est cette leçon que l’humanité peut apprendre maintenant. Apprendre le choix de la verticalité. Apprendre le choix de la dévotion pour ne plus être cocréateur de situations de guerres ou de confusions, mais être cocréateur de la société d’harmonie.

Cette guerre vient troubler l’Europe. Il faudrait que l’Europe sache qu’il n’est qu’une seule nation, qu’une seule fraternité. Il n’y a ni loin, ni près. L’effet de chaque guerre sur Terre est aussi pesant pour chaque point de la Terre. L’effet de chaque dispute, l’effet de chaque confusion, l’effet de chaque joie, l’effet de chaque générosité, l’effet de chaque choix de clarté, l’effet de chaque choix de verticalité a le même impact pour tous les points, pour tous les êtres, pour toute la création. Il est temps que l’humanité réalise la puissance de chaque choix.

Il est beau que tu puisses réaliser la puissance du choix d’être verticalité, d’être verticalité à tel point que tu ne peux plus être ombragée par quelque guerre, par quelque disharmonie, par quelque événement ou quelque circonstance, car tu fais le choix d’être dévotion et d’être le don de la dévotion à toutes parcelles de création, l’attention rivée sur le-la Suprême Seigneur, le-la Vénérable.

Retrouver l’art de l’incarnation, l’art de la verticalité de l’énergie avec toujours plus de passion, toujours plus de finesse et de clarté. Cela seul doit être l’objet de ton attention.

Vous le savez, il n’est pas une création mais des milliers ou des milliards. Même dans les pays en guerre, il est des êtres qui ne vivent pas la guerre car leur attention est offerte sur un autre plan. Même dans des pays en paix, il est des êtres qui vivent en guerre car leur attention est offerte sur le plan correspondant. Choisir d’être pilier de lumière, de verticalité, de présence, tout offert à ramener l’évidence que seul est Cela.

Auteur : Agnès Bos-Masseron 

Vous pouvez reproduire et diffuser ces messages à condition qu’ils soient dans leur version intégrale sans modification, y compris le nom de l’auteur, du site anandamath.org et ce dernier paragraphe (pas de vidéo au son enregistré par un robot).

Rédigé par Chevalier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article