Relaye par Raso Rivo - Ukraine, la situation au 7 avril 2022

Publié le 9 Avril 2022

Relaye par Raso Rivo - Ukraine, la situation au 7 avril 2022
Xavier Moreau – Ukraine, la situation au 7 avril
2022 : désinformation sur Boutcha, bataille du
Donbass, rouble pour tous

Géopolitique

Au sommaire de ce bulletin N°77 proposé par Xavier Moreau, analyste politico-stratégique installé à Moscou : désinformation massive, bataille du Donbass, rouble pour tous.

https://lemediaen442.fr/xavier-moreau-stratpol-77-du-7-avril-2022-desinformatio

Pour quoi le massacre de Boutcha ?
Lorsque les Occidentaux inventent un massacre, c’est pour en cacher un autre qu’ils ont commis ou s’apprêtent à commettre. Les fausses attaques chimiques par Bachar El Assad en 2018 ont permis aux Occidentaux de déclencher des opérations militaires.
Quel est l’objectif du faux massacre de Boutcha ? Ce massacre n’est pas faux. Des gens ont été tués par le SDU, les services secrets ukrainiens lorsque l’armée ukrainienne a repris le contrôle de Boutcha après le départ sans panique des Russes. Tous les habitants qui avaient eu des contacts avec les Russes ont été abattus. La Russie est donc obligée à rester (Melitopol, Kherson qui a été libérée sans combat) pour protéger les élites locales. Faire porter la responsabilité sur les Russes peut être pour cacher les responsables ukrainiens du massacres.


Autres raisons : pour justifier les sanctions décidées par les Occidentaux et pour manipuler l’opinion publique européenne et ukrainienne et pour faire accepter les restrictions de liberté et de consommation (après la répression de Macron contre les Gilets Jaunes et la stratégie du covid). Nul doute qu’après la victoire de la Russie, viendra le Covid-22.

La guerre se joue dans le Donbass
Contre les livraisons d’armes, les Russes bombardent les voies ferrées. Les chars et blindés envoyés par les Tchèques sont de vieux modèles. Quant aux Polonais, ils n’envoient pas de blindés ni d’hommes car ils souhaitent récupérer les régions de l’Ouest dont les habitants parlent leur langue et sont ostracisés par les Ukrainiens.
On attend le déclenchement de l’offensive à l’est. Après la bataille dans l’Est, Kiev et l’Otan craignent un éventuel retour des Russes .
Marioupol est à présent administrée par la république de Donetsk. Les Ukrainiens ont encore perdu deux hélicoptères, alors qu’il leur en reste peu. Est-ce pour récupérer des cadres de l’Otan, des documents ?

Les sanctions économiques sont à géométrie variable
Les Américains ont poussé l’Europe à prendre des sanctions et sont revenus sur les leurs ensuite. Ils ont augmenté leurs approvisionnements en pétrole russe de 43 % en une semaine. Ils ont renoncé aux sanctions sur l’uranium russe dont ils ont besoin pour leurs centrales nucléaires et sur l’engrais dont le manque serait une catastrophe pour l’agriculture américaine.

La Russie est le 2e producteur d’engrais derrière le Canada et devant la Biélorussie (cette dernière est sous embargo). Les États-Unis vont pousser la guerre jusqu’à la dernière goutte de sang des Ukrainiens et jusqu’au dernier point de PIB de l’union européenne et surtout de l’Allemagne.


Les Américains ne touchent pas à Gazprombank qui permet d’acheter le gaz russe, d’ailleurs tous les pays vont acheter le gaz russe en roubles. Actuellement Engie a ouvert un compte en roubles à Gazprombank. Il paiera donc en euros qui seront convertis. Ensuite ce seront tous les échanges commerciaux avec la Russie qui se feront en roubles.

Le Média en 4-4-2.

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article