Ce dont on vous informe n’est jamais que le reflet d’une intention bien précise.

Publié le 26 Mars 2022

Ce dont on vous informe n’est jamais que le reflet d’une intention bien précise.
Ce dont on vous informe n’est jamais que le reflet d’une intention bien précise.

Message reçu par Agnès Bos-Masseron

 Bien des pays semblent secoués. Il est ce dont on parle et ce dont personne ne parle. Et pourtant, un être humain qui traverse l’apparence d’être coupé du don de l’amour - et dans le même niveau de l’apparence, l’humanité tout entière se trouve coupée - pourtant la dévotion reste de garder l’attention centrée sur la vision d’être l’amour, sur la vision de la création comme une fraternité.

Ne pas donner du poids aux apparences en leur donnant de l’attention. Beaucoup croient devoir rester informés, ne comprenant pas qu’ainsi ils se désinforment car ce dont on vous informe n’est jamais que le reflet d’une intention bien précise. Pour s’informer, garder la vision de la Terre d’harmonie car l’information est l’écoute des empreintes engrainées dans la structure de la création.

L’information est l’écoute du plan originel, c’est l’écoute de l’intention primordiale et c’est l’énergie qui permet de précipiter cette intention primordiale. Pour cela, garder la vision de la Terre d’harmonie, et même si cette vision semble vague, l’attention donnant vie, la vision se révèle… Vous le savez, la Terre s’ouvre.

Cela ne se place pas dans un absolu mais dans le choix conscient de chaque être ou d’un groupe d’êtres à être ferment d’ouverture. Cela implique quitter radicalement les anciens modes et embrasser l’éternel nouveau, une vie de simplicité, de beauté, de bonté, une vie qui tient en compte la vision vaste et l’intérêt de chacun et du tout dans chaque mouvement, dans chaque choix. La création par nature est symphonie, et tous les instruments suivent la même partition.

Tous les instruments se sentent soutenus par tous les autres instruments. Ainsi est l’énergie de la société d’harmonie, l’énergie de chaque groupe, de chaque pays, de chaque continent même, soutenue, renforcée, choyée… Chaque culture, chaque ethnie, chaque être, dans son unicité, uni au cœur de sa culture, ayant dépouillé la culture de tous les artifices, de toutes les faussetés, la ramener à l’essence de la simplicité. Chaque culture, pure expression de l’amour offert au divin.

Et par culture, nous entendons toutes les expressions de la vie, tous les modes de fonctionnement, tous les modes de communication, tous les modes de relation avec ce grand magnifique silence. Cela est le cœur du déploiement de l’expression de chaque culture. Cela est inclus dans la vision. La vision peut être la projection ou la précipitation dans le détail du sens profond de la civilisation d’harmonie.

La vision est de garder tous les êtres, quels que soient les règnes, unis. Unis tout en exprimant leur unicité. Unis tout en étant la pleine conscience du Un. Comprenez la puissance de l’union de l’intention de porter cette vision. A ce cercle, s’unissent les fraternités. Infuser cette vision dans la structure subtile de la création. La placer par l’intention, joyeusement comme on place un trésor dans le cœur de chaque être… Ne jamais laisser quelque apparence ou circonstance nous éloigner de la vision.

Cela serait la plus grande illusion. Porter la vision avec passion, avec une intensité telle que toutes les apparences et les circonstances s’alignent à la vision. Rien n’est plus puissant que cela. Cela est le ferment de la création. Ne jamais laisser l’attention se diluer ou être détournée par quelque apparence ou circonstance. Etabli dans la verticalité, offert à l’infini silence, dans la simplicité et la puissance totale, porter la vision.

Choisir d’être pleinement présent à tout moment et garder cette vision de l’offrande à l’harmonie. Être cette offrande. Voyez comme le silence peut être contemplation quand la pleine présence ouvre le cœur. Le cœur est la contemplation de l’amour par l’amour. C’est à travers ce choix conscient d’être silence offrande que les dons peuvent s’ancrer et rayonner pour toute l’humanité. Il est réel que la Terre s’ouvre.

Cela se doit d’être au rythme et selon l’intensité de l’ouverture de ceux qui font le choix de servir cette même ouverture. Pour cela, changer radicalement les modes de comportement. Porter la vision et l’infuser de l’énergie de la joie, gratuitement, simplement parce que la vie dans son essence est joie pure. Dans cette vision, rencontrer le cœur du Un à travers le cœur de chaque être et faire le don de l’infini de la joie, non par un ressenti mais par cette claire réalisation que seul est cela…

Porter la vision implique être cette vision jusqu’au cœur des cellules. Vous le savez, l’incarnation n’est pas affaire d’intense au sens usuel de l’intensité. L’intense auquel nous nous référons a une saveur d’absolu. Encore et toujours intensifier l’intense. Intensifier la présence dans la simplicité. Honorer le silence.

Honorer la paix en la servant. Auteur : Agnès Bos-Masseron Vous pouvez reproduire et diffuser ces messages à condition qu'ils soient dans leur version intégrale sans modification, y compris le nom de l'auteur, du site anandamath.org et ce dernier paragraphe (pas de vidéo au son enregistré par un robot).

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Channeling

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article