Grogne chez Google contre l'obligation Vaccinale !

Publié le 24 Novembre 2021

Grogne chez Google contre l'obligation Vaccinale !
 
Coup de théâtre aux USA : plus de 600
employés de Google se révoltent et
rejettent l’obligation vaccinale !
Si vous êtes intelligents faite comme eux!
 
 
Plus de 600 employés de Google ont signé une pétition pour dire non à la vaccination obligatoire imposée par l’entreprise à tout le personnel, y compris à celles et ceux devant faire du télétravail ! 
Face à l’obligation vaccinale imposée par les gouvernants, les peuples commencent à se révolter. 
 
Si en Guadeloupe, en Martinique et aux Pays-Bas, des citoyens en colère ont pris d’assaut les rues pour s’opposer violemment à une mesure sanitaire synonyme de perte de libertés, dans les entreprises, la révolte est aussi en cours. 
 
En tout cas, aux Etats-Unis, pays où la vaccination a été rendue obligatoire pour des milliers de salariés, la mesure ne passe pas. (Filibert : Aucun décret n'a été signé, tout est des effets d'annonce lors de Conférences de Presse !) 
 
Chez Google, un vent de révolte commence d’ailleurs à souffler. 
En effet, ce 23 novembre, le média américain, CNBC, a révélé que plus de 600 salariés du géant de la Tech ont signé une pétition interne s’opposant vigoureusement à l’obligation vaccinale qui leur est imposée.

“S’opposer à l’obligation vaccinale par principe” ! 
Selon la source, cette révolte intervient à quelques jours de la date butoir imposée aux salariés de la firme qui ont jusqu’au 3 décembre 2021 pour soumettre à l’entreprise leur statut vaccinal. 
 
Un statut vaccinal obligatoire pour tous, y compris pour les salariés en télétravail. Le média CNBC dit avoir eu accès à des documents internes. 
Une décision qui exaspère plus de 600 salariés de la boîte qui ont signé une pétition exigeant de leur hiérarchie qu’elle retire l’obligation vaccinale en proposant une nouvelle mesure “inclusive à tous les employés”. 
 
D’après la CNBC, les salariés réfractaires à la vaccination obligatoire ont également demandé à leurs collègues de s’y opposer par principe. 
A en croire la source, la pétition commence déjà à avoir un succès indéniable à quelques semaines du retour en entreprise des salariés fixé au 10 janvier 2022. 
A la suite de la révélation de cette information, plusieurs personnalités ont réagi sur les réseaux sociaux.

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Vaccins

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article