Dr Nicole Delépine : Le pass ne sert à rien !

Publié le 1 Septembre 2021

Dr Nicole Delépine : Le pass ne sert à rien !
 
Aucune expérience du Pass-Sanitaire dans d'autres Pays n'a prouvé une quelconque utilité contre la "Pandémie" !

Accepté sans vraie modification par le conseil constitutionnel, la loi scélérate instaure la discrimination par un "pass" prétendument "sanitaire", qui n’a pourtant aucune efficacité dans la lutte contre l’épidémie.

Faits avérés : Le pass ne crée pas de sanctuaire ! 

Tous les 1300 marins du porte avion Queen Elizabeth ont reçu leurs deux injections Covid depuis plus de 3 mois et bénéficieraient à ce titre d’un passe sanitaire s’ils étaient français (les juridictions britanniques ont refusé ce passe jugé contraire aux droits fondamentaux). Après une escale une épidémie de plus de cent cas s’est déclarée à bord chez ces vaccinés prouvant qu’un passe n’aurait protégé personne.

Tous les 20000 participants du festival Verknipt à Utrecht ont montré leur pass sanitaire, via l’application CoronaCheck avant d’y être admis. Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombrait, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus [1] (dont une majorité de vaccinés!). Selon les informations de l’AD [2] au moins 448 festivaliers ont été infectés le premier jour et 516 le deuxième jour!

Tous les 50.000 participants des festivals, Canet Rock, Vida et Cruïlla qui ont eu lieu en Catalogne, entre le 1er le 11 juillet ont présenté des tests négatifs et porté des masques. Ces festivals test ont entraîné la contamination directe de près de 2300 personnes [3] [4] [5] : 466 participants au Vida Festival, 956 au Canet Rock, et 857 à la Cruïlla soit au total 842 de plus que dans les groupes témoins équivalents. Durant cette période, dans les groupes de contrôle (dont les participants ne se sont pas rendus au festival) ces chiffres sont de 197, 524 et 571. Ce surplus de contaminations confirme que ni les tests ni les masques ne protègent vraiment et qu’ils peuvent donner un sentiment de sécurité injustifié.

En France, le pass n’empêche pas les clusters ! 

Malgré leurs pass sanitaires, on a recensé 80 contaminations dans une discothèque à Lille, 44 dans les Vosges ou encore une trentaine d’adolescents dans un camping en Corse,

L’Autriche a instauré le pass le 1 juillet 2021 à une période où l’épidémie régressait (taux moyen lissé sur 7 jours: 79 nouvelles contaminations journalières). Le gouvernement demande la présentation d’un test PCR négatif ou un certificat de vaccination pour toutes les activités en contact avec un public, le rendant obligatoire pour l’accès aux restaurants, aux hôtels, aux théâtres, aux concerts, dans les stades ou les salles de sport. 

Depuis l’instauration du pass, l’épidémie est repartie de plus belle et se stabilise à 6 fois la valeur d’avant pass (479 cas/jour).

 

 
La Vaccination ne protège pas du Covid !
 
Malgré une double vaccination, le Dr Ludovic Toro révèle sortir d’un Covid "dur" l’ayant cloué 15 jours au lit ! 


Après le Dr Renaud Muselier, encore un médecin, le Dr Ludovic Toro, un vrai morticole cathodique provax, qui tombe gravement malade du covid malgré sa double vaccination ! 
Faut dire que ça commence à se voir leur cirque ! 
Bien entendu il ne changera jamais d’avis sur la vaccination car c’est trop tard, il ira jusqu’au bout de sa folie !

"Pendant mes vacances, je commence à avoir une angine. 
J’ai chaud, je me mets sous antibiotique. 
Je me dis ‘c’est bizarre, je n’arrive pas à avaler de l’eau’. 
Deux jours après, j’ai 40 de fièvre, je commence à tousser. 
Et je fais un test Covid. 
Le test a été positif. 
Ça a été très galère pendant quinze jours. 
Je commençais à tousser, à avoir du mal à respirer. 
Maintenant, j’en sors. 
Je n’ai pas de gout, je suis un peu moins fatigué. 
Ça a été violent malgré les deux doses de vaccin. 
Je ne bougeais plus de mon lit." 
"J’ai été vacciné très tôt, dès janvier 2021. 
J’ai plus de 60 ans et je suis médecin. 
La problématique de ce vaccin, c’est la persistance du taux d’anticorps. 
Ce vaccin a été fait sur le Covid initial, pas sur les variants. 
Ceux qui finissent à l’hôpital, c’est qu’ils sont touchés par une atteinte pulmonaire. 
Je n’ai pas eu cette atteinte pulmonaire. 
J’ai eu une forme assez forte, je n’ai plus de goût mais ça va revenir. 
Chaque personne, sur chaque vaccin, va réagir différemment en taux d’anticorps. 
C’est normal ce qui m’arrive : j’ai été vacciné en janvier et le taux d’anticorps diminue. 

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Covid-19, #Divulgation

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :