L'armée a pendu Susan Rice à Guantanamo !

Publié le 6 Août 2021

L'armée a pendu Susan Rice à Guantanamo !
 
L'ancienne Conseillère à la Sécurité Nationale Susan Rice a été pendu le 4 août 2021 pour ses activités de Hautes Trahisons ! 

Le corps des Juges-Avocats Généraux de la Marine Américaine (Le JAG) a pendu, mercredi 4 août 2021, l'ancienne conseillère à la sécurité nationale Susan Rice, un mois seulement après qu'un tribunal militaire de Guantanamo l'a déclarée coupable de haute trahison et a recommandé qu'elle soit mise à mort pour des crimes commis contre la nation et ses citoyens. 
Interrogée sur ses dernières paroles, Rice, en larmes, a déclaré qu'elle n'avait rien fait de mal et qu'elle n'avait fait que suivre des ordres légaux. 
Son exécution s'est déroulée sans fanfare et elle est morte sur le même appareil qui a été utilisé pour exécuter Hillary Clinton en avril dernier. 
Le vice-amiral John G. Hannink a ordonné à l'équipe chargée de l'exécution de procéder à la sentence à 9 heures du matin. 
Le cou de Rice s'est brisé et un médecin militaire l'a déclarée morte. 
Le vice-amiral John G. Hannink a fait remarquer qu'il ne prenait aucun plaisir à superviser les exécutions, mais a reconnu que le devoir l'obligeait à mener des "affaires désagréables". 
"Nous vivons une époque sombre, et nous sommes appelés à faire des choses parfois désagréables. 
Nous devons nous rappeler que ces personnes font partie de ce que la société a de pire à offrir, et que leur départ de ce monde rend la terre meilleure et nous donne une lueur d'espoir pour l'avenir", a déclaré le vice-amiral Hannink à la petite assemblée qui s'était réunie pour voir Rice pendu par le cou jusqu'à ce que mort s'ensuive. 
Une source impliquée dans la purge de l'État profond de l'armée a déclaré à 
Michael Baxter que Rice a passé ses derniers jours en captivité en pleurs, ce qui tranche nettement avec le silence stoïque qu'elle a affiché au moment de son arrestation et pendant son tribunal militaire. 
"Elle était dans un certain état ces quatre ou cinq derniers jours. 
Elle s'est recroquevillée dans un coin de sa cellule, les genoux remontés sur la poitrine, en pleurant qu'elle était innocente. 
Elle suppliait les gardes qui lui apportaient ses repas de la laisser partir, comme s'ils avaient pu faire n'importe quoi. 
Je pense qu'elle espérait que ses alliés de l'État Profond la feraient sortir, mais au final, elle a eu ce qu'elle méritait", a déclaré notre source. 
Rice avait eu de nombreuses occasions d'éviter le noeud coulant du bourreau. 
L'armée espérait que Rice fournirait des informations compromettantes sur son ancien patron, Barack Hussein Obama, qui, selon l'armée, est toujours à la tête des efforts de l'État profond pour asservir les patriotes américains respectueux de la loi. 
"L'emprise d'Obama sur ces gens est remarquable", a déclaré notre source. 
"Rice ne voulait pas le céder. 
Podesta n'a pas voulu l'abandonner. 
Les Clinton ne le lâcheraient pas. 
Mais cela n'empêche pas le JAG de poursuivre son action contre lui, et ce n'est qu'une question de temps avant qu'Obama ne connaisse le même sort", a déclaré notre source.

Par Michael Baxter le 6 août 2021 : 
https://realrawnews.com/2021/08/military-hangs-susan-rice/
 
PS : L'article que nous avions mis sur l'arrestation de Bill Gates le 27 juillet 2021 en Caroline du Sud a été censuré, vous pouvez voir l'original en anglais ici : https://realrawnews.com/2021/08/military-arrests-bill-gates/
Si le lien ne marche pas (peut-être pour nous censurer) faites un copier-coller de l'adresse url mise ici ! 

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Divulgation, #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :