Lady Nada – L’Amour n’est pas un gadget

Publié le 28 Juillet 2021

Lady Nada – L’Amour n’est pas un gadget
 

Âmes de Lumière et d’Amour, bonjour, bonsoir, à chacun d’entre vous. Je vous remercie de votre présence, ici, sur cette Terre et dans ces temps particuliers. Je suis Lady Nada.

Beaucoup d’entre vous, Sylvain le premier, me posent la question de ce que nous allons pouvoir évoquer ensemble.

J’évoquerai le fait que l’Amour n’est pas un gadget, et c’est sans doute l’intitulé de mon message : l’Amour n’est pas un gadget.

Chères âmes, chers amis, quand les Guides que nous sommes, s’expriment sur l’Amour et parlent de ce sujet, il arrive que certains d’entre vous passent ce moment, ne l’écoutent pas, ou croient que ce discours est inutile et ne sert pas, alors que c’est sans doute la partie la plus utile et la plus importante.

Si nous avions dans notre discours l’habitude de remplacer le mot Amour par Dieu, alors peut-être, certains d’entre vous y prêteraient plus d’attention. Auquel cas quand je dirai l’Amour est important, je vous dirai Dieu est important. Auquel cas je vous dirai vous ne devez rechercher que l’Amour, je remplacerai donc par vous ne devez rechercher que Dieu. Auquel cas je dirai l’Amour est important, je vous dirai Dieu est important.

Alors ce Dieu, ne le personnifiez pas, ne le rendez pas unique ou multiple. Il est le principe de Vie. Il est ce qui fait que chaque chose est reliée. Et c’est bien ce mot de « relier » qui a donné votre mot religion, qui est la base même de l’Amour.

Que croyez-vous que soit l’Amour à part la personnification du Dieu qui sert, qui vous sert, que vous servez, cette Unité que vous servez ?

Alors, sans être dans la supplique, je vous invite profondément à respecter l’Amour, à respecter ce mot comme vous respectez sans doute ce qu’il y a de plus haut, ce qu’il y a de plus important, ce qui est vrai, ce qui est durable, ce qui ne meurt pas, ce qui ne condamne pas, ce qui ne juge pas, car c’est cela qu’est l’AmourL’Amour embrasse la création.

Comprenez maintenant, dans tout le discours que je vais avoir avec vous, que vous pouvez remplacer ce mot Amour par le mot Dieu.

Les temps qui arrivent, les temps qui sont là, seront des temps où ceux qui sont avec l’Amour pourront passer ces épreuves et ces temps beaucoup plus facilement. Ceux qui chercheront la séparation vivront des moments difficiles. Ceux qui chercheront l’Union vivront des moments merveilleux, et comprendront le plan derrière le plan, le plan invisible derrière le plan visible.

Continuer à croire que cela ne sert à rien, et vous verrez que vous serez dans une sorte de résistance. Et je voudrais que vous compreniez ceci chères âmes, on ne résiste pas à l’Amour. On ne peut pas résister au Créateur de toute chose.

Cette résistance, cette opposition, ce qui crée des camps et des divisions, est la base même de la souffrance sur cette Terre, la base même de toutes les sortes de souffrances que vous avez pu vivre.

Mon invitation, chères âmes, est à s’ouvrir à tous les possibles, à toutes les possibilités, à comprendre que chacun de vos frères, chacune de vos sœurs, sert l’Unité, sert l’Amour.

Je le répète encore, comme d’autres vous l’ont répété : Aimez-vous les uns, les autres.

Aimez-vous les uns, les autres, reconnaissez Dieu en chacun. Cette phrase a la même signification que cela, reconnaissez Dieu en chacun, c’est cela aimez-vous les uns, les autres.

Décidez de n’aimer qu’une part, et à ce moment-là vous perdez cette part pour vous-même. Vous perdez une partie de votre potentiel de contact avec l’Amour, donc de votre potentiel de contact avec Dieu, avec le Créateur de toute chose. Vous devenez alors des êtres qui subissent la création plutôt que d’être le Créateur lui-même, car c’est votre Nature véritable d’être le Créateur et la créature en même temps.

L’Amour relie toute chose.

Il nous a si souvent été demandé en quoi l’Amour pouvait être utile. « En quoi l’Amour pourrait-il être utile ? L’Amour peut-il sauver la planète ? » Mais bien sûr, bien sûr.

Bien sûr que tout va être une question de reliance. Bien sûr que tout va être une question de religion, de relier, mais pas une religion dogmatique, pas une religion avec des textes, même si ceux-ci sont pour la plupart très inspirés et très éclairés, mais une religion qui serait – je sais que le terme va encore en éloigner quelques-uns – mais une religion du Cœur, une religion de la Conscience.

Tout ce qui désunit ne fait qu’engendrer la multiplication du système, ne fait que perpétuer un système qui se dégénère à force de divisions.

Alors dans ces temps où tout bouge, où tout évolue, il est plus que jamais important de rester unis, de ne pas créer de camps, de ne pas créer de divisions. Et je le répète encore, ceux qui souffriront, pas que dans le corps mais dans leur âme, dans leur esprit, dans leur conscience qui sait, elle, ce qu’est l’Amour, ceux qui souffriront, seront ceux qui auront choisi un camp mais auront rejeté une autre hypothèse, une autre possibilité.

Moi, Lady Nada, je reconnais en chacun d’entre vous l’Âme et la puissance du Dieu incarné. Je reconnais en chacun d’entre vous la possibilité, la Lumière, l’Amour qui le composent, qui la composent. En toute chose cet Amour est présent.

Quand vous aurez compris qu’en toute chose cet Amour est présent, alors vous comprendrez que manipuler le temps, manipuler l’espace ou manipuler les circonstances, revient à travailler avec ce que vous aimez et pas avec ce que vous n’aimez pas.

Vous n’arrivez souvent pas à corriger ce que vous n’aimez pas. Vous arrivez à corriger ce que vous aimez, à apporter vers vous ce avec quoi vous êtes en reliance. Vous éloignerez de vous bien évidemment ce qui vous répulse, mais l’éloigner n’est pas empêcher, n’est pas créer, c’est plutôt masquer, se masquer, se cacher. Ne vous cachez pas. Ne reniez rien.

Tout cela est encore une invitation à l’Amour quand je dis cela, pas un ordre, pas une circonstance, mais si vous êtes attaché à l’Amour vous ne pouvez pas rejeter, vous ne pouvez que relier.

Rejeter serait une erreur temporaire, au mieux. Au pire, cela rendrait cette existence, et cette existence seulement, un peu plus difficile.

« Comment aimer les gens qui me détestent ? » La première forme d’Amour est de ne pas vouloir de mal à ceux qui vous détestent.

Vous avez reçu l’exemple christique – que je connais bien pour avoir été Marie-Madeleine – et cet exemple du Christ incarné était : « Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Ce n’était pas pour dire qu’ils étaient dans un mauvais camp que cette parole a été évoquée – légèrement déformée par contre. Le sens profond de cette parole était de dire : « Reconnaissez leur innocence. Quoi qu’ils fassent, reconnaissez leur innocence ». Reconnaissez, non pas l’erreur, mais reconnaissez-les dans leur entièreté. Rendez-leur leur entièreté. Ne leur en voulez pas d’avoir choisi de vous détester car, si vous les mettez de côté vous aurez fait le même choix qu’eux, et vous serez aussi éloigné de l’Amour, cela vous rendra encore plus détestable. Et certains d’entre vous finissent même seuls à force de détester les gens qui les détestent.

Voyez comme cette relation est assez subtile, assez compliquée – je veux bien l’entendre – mais vous ne pouvez changer et modifier que ce que vous aimez.

Aimer encore une fois, au minimum c’est rendre neutre, c’est remettre à un état d’origine, c’est accepter d’avoir une autre vision sur quelqu’un, sur quelque chose, sur un évènement, et pas de décider qu’il y a un camp des gentils, un camp des méchantsSimplement décider qu’il y a des visions qui semblent s’opposer dans la matière, mais qui appartiennent toutes à Dieu, qui appartiennent toutes à l’Amour, alors j’embrasse chacune de ces visions.

Vous en choisissez une, mais vous n’excluez pas les autres visions. Vous les regardez avec une certaine paix, avec ce même « Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », autrement dit : je les aime dans leur choix, même si ce n’est pas le mien. Celui-ci est mon frère, celle-ci est ma sœur, je l’aime. Non pas parce qu’il est comme moi, mais je l’aime parce qu’il est dans ma famille. Je l’aime parce qu’il est issu de la même Source. Je l’aime parce qu’il, ou elle, est issu(e) de l’Esprit Divin, il est né par l’Amour, pour l’Amour, dans l’Amour. Je ne renie rien. Je reconnais cet Amour du Divin en lui, en elle. Et en le reconnaissant, vous verrez que l’attitude de ces personnes changera, les comportements changeront, qu’elles soient présentes ou absentes.

C’est la manière dont vous raisonnez, dont vous vibrez avec l’énergie de ceci, de cela, qui va changer et faire évoluer votre comportement, car vous êtes dans le monde de l’action et vous avez besoin d’agir, ou de réagir parfois. Peu importe ce que vous faites entre agir et réagir, vous connaissez notre opinion là-dessus. Nous préférons l’action, l’acte qui correspond à ce que vous désirez défendre mais sans diviser, sans batailles, dans un grand respect et une grande Paix, car quand il y a respect, la Paix reste, sinon elle disparaît.

Vous n’obtiendrez jamais rien dans un état de guerre. Vous n’obtiendrez jamais rien dans un état de division. Si vous êtes dans un état de division, ceux qui dirigeront seront ceux qui auront semé la division, mais ils dirigeront ceux qui sont divisés encore une fois. Seuls leurs élèves les écouteront.

Si vous-même vous semez la division, vous ne pourrez diriger que ce qui est divisé, et parfois vous êtes vous-même divisé. Donc finalement vous modifiez vos comportements personnels, mais en fait vous ne modifierez pas le champ extérieur, vous ne modifierez pas la matière, vous ne modifierez pas l’énergie, vous ne modifierez pas un évènement, car vous ne modifiez que ce qui est divisé comme étant le Créateur même de cette division, et ce sera vous-même. Alors vous pourrez vous modifier vous-même mais vous ne verrez pas les circonstances évoluer. Vous ne verrez pas d’évolution dans les comportements extérieurs, vous verrez peut-être une évolution en vous.

Alors que si vous êtes uni à tout ce que vous êtes, et en même temps uni à tout ce qui est à l’extérieur, vous vous offrez une chance de le modifier.

Pourquoi je dis de le modifier ? Non que le plan divin soit parfait, mais pour vous rappeler à votre pouvoir divin.

Vous avez un pouvoir d’accélération ou de frein sur des évènements, sur des circonstances, sur des comportements. Il est là votre véritable pouvoir, celui d’accélérer votre niveau de conscience, d’accélérer votre possibilité d’aimer, de faire évoluer ou de ralentir la possibilité d’aimer, la possibilité d’évoluer.

La division est une méthode mais encore une fois, elle n’est pas la bonne, car elle ne fait que partiellement contrôler. Elle s’autogénère. La division génère toujours la division.

La réunion génèrera toujours, à terme, la réunion, mais la réunion est patiente. La réunion de l’Amour est patiente.

Vous le savez, et vous connaissez ce comportement dans les couples, si à la première division vous créez une séparation, vous ne créerez pas un couple qui s’aime, vous créerez un couple divisé – quand je dis « qui s’aime » je pourrais l’écrire de bien des manières.

Si un couple connaît une division et qu’il réussit à engendrer une sortie de cette division, à trouver une voie du milieu, un respect encore une fois, quelque chose qui permet de rester en Paix, à faire en sorte que chaque avis soit respecté et respectable, alors ces êtres peuvent rester ensemble même avec des idées opposées sur certains points, parce qu’il y a ce respect, parce qu’il y a cette envie. Vous connaissez ces couples où l’un a une passion pour une chose, l’autre a une passion pour autre chose. Est-ce que cela les empêche de vivre ensemble ? Non, si l’un n’impose pas à l’autre sa passion.

La passion c’est ce qui vous met le plus en Amour. La passion du Christ c’est celle du Père Eternel, c’est celle du Royaume, c’est celle de son Père, celle de Le rejoindre aussi car quand vous êtes passionné, vous rejoignez ce pourquoi vous êtes passionné. Vous ne Le rejoignez Vous ne Le rejoignez pas en divisant.

N’oubliez pas que vous êtes venus par Amour, pour l’Amour, en l’Amour et je le redis, par Dieu, en Dieu, pour Dieu.

Ce n’est pas un être extérieur. Ce n’est pas un être différent de vous, un être plus puissant, moins puissant. Non. C’est vous, c’est vous-mêmeVous êtes celui qui génère les évènements.

Et là j’entre peut-être, dans cette phase de mon discours, dans quelque chose qui peut être complexe pour vous, qui est de comprendre et d’intégrer que vous êtes le Créateur des évènements que vous vivezVous les avez créés avant, pendant et après.

Vous les avez créés avant votre venue. Vous continuez à les manifester pendant votre venue, et vous continuerez même après votre venue sur Terre, car ce qui n’est pas terminé dans un plan de vie se termine dans un autre plan de vie. Vous finissez toujours par accomplir votre propre œuvre. C’est pourquoi je vous ai expliqué tout à l’heure que, dans votre plan céleste ce qui détermine la rapidité avec laquelle vous allez accomplir votre plan, votre volonté, avant de vous incarner, cette rapidité est obtenue par le fait d’Aimer.

Plus vous êtes dans un Amour, plus vous êtes dans une bienveillance réelle, sincère, pour les autres, pour les circonstances extérieures, et plus vous accélérez votre plan personnel. En clair, vous diminuez votre nombre nécessaire d’existences incarnées, et vous rendez sans doute votre vie plus agréable – pour employer vos mots – et pour employer les miens, je dirais votre vie sera jouée avec beaucoup moins de frictions, de tensions.

Vous relier à Dieu, c’est aussi parfois baisser la tête et reconnaître que vous ne comprenez pas le plan de Dieu, mais que vous savez que ce plan est Amour quoi qu’il arrive. Ce plan est Amour, ce plan vise à l’Union, même si pour créer l’Union il faut parfois créer le chaos.

Quand il y a énormément de divisions, et c’est le cas sur votre planète où il existe des – comment vous expliquer ? – des multitudes de divisions, alors l’Univers, le Divin peut créer un évènement, d’abord physique, viral, puis des évènements peut-être climatiques qui permettront de couper en deux. Mais coupé en deux c’est déjà mieux que de coupé en vingt-cinq, vous commencez déjà à vous réunir. Vous commencez déjà à être plus vous-même, c’est-à-dire qu’en étant un quart de vous-même, vous êtes déjà la moitié de vous même.

Alors voyez comme – même si ce n’est pas perçu comme cela pour beaucoup d’entre vous, mais, par beaucoup d’entre vous aussi – voyez comme finalement ici, derrière cette apparence de division il y a une réunification, comme ce qui étaient d’anciens débats et qui divisaient encore plus, ce centre pourrait être un débat qui coupe en deux.

C’est encore trop bien sûr, par rapport à Dieu, par rapport au Divin, par rapport à l’Amour qui est Un, qui est unique, qui est entier, parfait, inaliénable, immortel. Vous êtes sur ce chemin, ce chemin qui vous permet l’Union.

Vous le savez, chères Âmes, j’ai été incarnée aussi plusieurs fois, et je pense qu’il est difficile le chemin de ceux qui pensent : « si tout le monde était comme moi, le monde serait merveilleux ! ». Il est difficile le chemin.

Nous ne cherchons pas l’uniformité des avis, nous cherchons l’uniformité des Consciences sur le fait que les êtres se sentent dans une fraternité, frères et sœurs tous ensemble. C’est comme dans une fratrie conventionnelle, certains frères, certaines sœurs ne se voient plus, ne s’entendent pas mais ils sont quand même frères et sœurs. Quelque chose en eux relie cette énergie. On ne peut pas échapper à sa famille, même si certains le croient ou l’imaginent. En réalité la filiation est quelque chose qui reste toujours présent, cela ne s’efface pas. Cela ne s’efface pas sur la durée.

Si vous connaissiez l’intégralité de vos existences, vous sauriez qu’avec les êtres qui vivent actuellement sur votre Terre, vous avez tous plus ou moins déjà vécu au moins une seule de vos existences ensemble. Oui. En vérité, je vous l’annonce et vous le dis maintenant, chacun d’entre vous a déjà connu chacun d’entre vous, au moins une fois dans ses existences sur ce plan, sur d’autres plans, sur cette Terre, sur d’autres terres, vous l’avez connu, les avez connus.

Vous reconnaissez peut-être ce sentiment parce que, parfois en rejetant quelqu’un, à l’intérieur de vous dans la Conscience éveillée, quelque chose vous dit que vous n’auriez pas agi de la même manière avec un frère ou avec une sœur, et finalement vous reconnaissez que vous avez dévié du Plan Divin, que vous n’étiez pas ici dans la bonne position.

Chères Âmes, mon discours est encore un discours d’Amour. Il le restera toujours : l’Amour pour les couples, l’Amour pour les plans divin, humain, le plan matériel, le plan non matériel, les plans animal, végétal, cristal, énergétiques, cosmologiques devrais-je même dire.

Voyez, il existe une multitude de choses à réunir en vous, à réunifier, à cesser des combats inutiles.

Le sacrilège, c’est de laisser à l’autre la possibilité d’être votre dieu directeur et de ne pas comprendre que vous l’êtes aussiEn faisant cela, vous reniez la présence de Dieu en vous. Alors vous n’êtes plus Créateur, mais simplement créature vivant une existence d’observation.

Ceci n’est pas jugé, ceci n’est pas condamné. Nous ne condamnons pas ceci, nous ne jugeons pas ceci, nous trouvons au pire cela dommage, car cela n’accélère pas votre propre plan d’évolution mais vous demandera de revenir à nouveau.

Vous êtes bien dans le plan de l’action, vous êtes bien dans le plan de l’objet, de « la chose » qui doit être manipulée et apprise et comprise depuis un corps en troisième dimension. Vous savez, c’est comme cette élève, ces élèves qui restent là dans une classe pendant un an à observer ce qu’il se passe. Ce n’est pas très grave. Ils reviennent, ils refont le même cours à nouveau. Hé bien ils recommenceront comme cela à redoubler encore et encore.

Est-ce vraiment grave ? Non. C’est un peu dommage. Alors nous vivons cela, c’est un peu dommage de voir que beaucoup d’entre vous continuent ce plan de division.

Mais en même temps, nous savons que dans le plan global planétaire beaucoup d’évènements sont en route pour vous réunifier. Alors nous vous l’annonçons.

En vérité, vous êtes en train malgré les apparences de vous réunir puisque, encore une fois, vous passez d’une multi-division à des divisions plus tranchées, qui sont une sorte de début de réunion, pour vous apercevoir qu’en vérité personne n’avait raison, personne n’avait tort et vous le verrez bientôt, très bientôt, très très bientôt.

Nous l’avons déjà dit, je l’exprime ici encore mais vous arrivez à la fin d’une étape pour en démarrer une autre. Vous arrivez à la fin d’une étape qui concernait votre corps. Vous entrez évidemment dans cette étape où, maintenant que vous n’êtes plus dans cet état de choc planétaire, vous pouvez reprendre conscience, reprendre Conscience dans le véritable sens de ce terme : reprendre votre Conscience divine, vous réaligner avec le fait qu’il ne peut rien vous arriver. Il ne peut rien arriver à un être immortel.

Votre existence est là pour vous rappeler à quel point vous pouvez répandre l’Amour dans ce monde.

C’est un véritable défi. C’est une véritable aventure. C’est une véritable compétition parfois, mais c’est aussi une véritable œuvre. Je vais m’expliquer dans ce terme d’œuvre.

J’aimerais que vous compreniez que l’entité que vous appelez Dieu, l’Energie qui relie tout, n’a pas besoin a priori, de vivre des existences puisqu’Elle est le Tout, et qu’Elle connaît Tout, et qu’Elle sait Tout. Connaître ce n’est pas savoir.

Hé bien pourtant, cette Unité continue à se subdiviser, continue à créer des énergies comme la mienne, comme la vôtre, qui semblent séparées, qui semblent avoir un caractère, qui semblent être des personnages, pour vivre encore des expériences qu’Elle connaît a priori, qu’Elle a déjà vécu dans un temps, un autre temps, un espace, un autre espace, puisqu’Elle est Tout les temps et Tous les espaces.

Pourquoi fait-elle cela ? Pour croître et multiplier, voilà la réponse.

Cet Être Divin ne cherche qu’une seule chose : créer d’autres Êtres Divins qui soient comme cette Energie, comme cette Energie qui unit Tout.

Être l’égal de Dieu est le plus grand Amour que Dieu puisse vous offrir, et c’est ce qu’Il vous offre : la capacité d’être son égal.

Et c’est pourquoi les énergies christiques ont souvent appelé Dieu, « Le Père », Le Père.

Un père ne peut vouloir pour ses enfants qu’au moins la même chose que pour lui-même.

Le meilleur élève est celui qui dépasse son professeur. Vous connaissez des tas d’expressions signifiant à quel point une véritable évolution passe par le fait de dépasser, ou d’atteindre au moins, l’énergie du Maître, de l’énergie que l’on sert, et ce Maître est un Maître d’Amour, un Maître de Sagesse.

Ceux que vous appelez les Maîtres d’Ascension – dont je fais partie, dont d’autres font partie – nous sommes des Êtres qui ne sont pas « l’égal de Dieu », soyons clairs, mais nous nous sommes rapprochés suffisamment de l’Amour pour comprendre à quel point nous pouvions être – c’est compliqué de l’expliquer dans un plan en trois ou quatre dimensions – mais nous pouvons être des semeurs d’Amour, faire en sorte que chacune de nos interventions devienne une possibilité d’étendre cet Amour, car nous n’avons plus d’autre envie que celle-là ; plus aucune autre envie que celle de répandre l’Amour, celle de répandre Dieu, celle de répandre l’énergie du Père pour que chacun devienne Le Père, pour que chacun comprenne qu’il n’est pas seulement là pour observer et certainement pas là que pour ça – aussi pour cela mais pas que – principalement présents sur ce plan, sur votre plan, dans votre temps, pour croître et multiplier l’Amour qui est en vous, car vous y prendrez du plaisir, vous y prendrez de la Joie. Vous y prendrez de la Paix, vous y prendrez du bonheur à être dans cette communauté, dans cette fraternité, dans cet Olympe, pour employer un terme intéressant.

L’Olympe est le royaume des dieux, et en vérité, ce royaume des dieux est la Terre. Vous êtes dans ce royaume, dans le royaume des dieux qui ignorent être des dieux, simplement parce qu’ils ne reconnaissent pas les autres en tant que dieux.

Ne vous laissez pas diriger par ceux qui divisent encore une fois. Sentez-vous dirigé par des forces et des puissances qui unissent. Choisissez un Maître et devenez le Maître.

Vous savez, cela existe dans ce que vous appelez les arts martiaux. Dans ces arts martiaux, qui ne sont pas uniquement des arts de combats, qui sont des arts de l’énergie, des arts de la maîtrise du corps, de soi, d’énergies, dans ces arts on choisit un Maître. Ce Maître ensuite vous apprend tout ce qu’il a à apprendre. Il va vous mettre, si c’est un bon Maître, dans toutes les circonstances vous permettant d’apprendre son art.

Quand vous avez fini d’apprendre son art, quand vous avez fini d’exprimer, d’exploiter pas simplement de savoir, de comprendre, d’intégrer, de faire aussi, de pratiquer l’art du Maître, et ici c’est l’art de l’Amour, alors le Maître lui-même vous dit que vous êtes un Maître et que vous pouvez avoir vos propres élèves. Vous pouvez servir.

J’ai cette nouvelle à vous dire, qu’un Maître d’Ascension n’est pas là pour servir forcément le plan physique. Mais il sert le plan physique depuis un espace non physique. Nous ne sommes pas vos Maîtres, nous ne sommes pas là pour vous faire obéir. Et nous pouvons vous aider à avancer, comme un sensei.

Un Guide peut vous montrer comment faire, les erreurs que vous avez potentiellement commises ou que vous pouvez commettre. Et puis, nous vous laisserons faire autant d’erreurs que nécessaire et nous répèterons notre cours, notre énergie autant que nécessaire car nous avons décidé de servir l’Amour.

L’Amour est mon Maître. C’est par Lui, avec Lui, en Lui que je me reconnais, que je vous reconnais.

Apprenez à respecter chacun et vous verrez de nouvelles possibilités s’ouvrir à vous.

Apprenez à ne pas maudire l’obscurité et vous verrez de plus en plus de Lumière.

Apprenez à comprendre que l’Invisible n’est pas absent et vous verrez l’Invisible à vos côtés, pas dans le sens physique mais vous verrez nos interventions.

Ne rejetez rien.

Souvenez-vous, c’est vousvous-même, votre responsabilité d’être vous amène à votre grandeur. Vous êtes les élèves que ce Maître veut comme ses égaux.

Le Père n’a qu’un désir, faire de vous des Pères capables d’engendrer vous-même un jour ou l’autre. Et nous le ferons tous un jour ou l’autre, nous engendrerons nous aussi des étincelles de Vie, des expériences vivant dans des temps et dans des dimensions, car nous aurons nous-mêmes appris dans tous les temps, dans toutes les dimensions.

Cette vision est très difficile à intégrer dans un corps humain, une vision éternelle, une vision concrète mais, en toucher l’essence, en toucher l’énergie permet de nous rappeler de ce qui est important : Ici – Maintenant – l’Union – la Bénédiction – le Respect – le fait de rester en Paix –le fait d’Aider son prochain lorsqu’il vit une catastrophe, est important.

Chères Âmes, quel moment fabuleux, quelle épreuve fabuleuse êtes-vous en train de vivre, qui consiste à vous rappeler de qui vous êtes et du pourquoi vous êtes là !

Beaucoup d’entre vous sont déjà dans ce type de questionnement : « Suis-je vraiment utile à ma place ? » Oui.

Si vous aimez vos collègues, si vous aimez votre famille, si vous aimez vos parents, si vous aimez le lieu où vous êtes, si vous aimez vous intégrer dans la nature, si vous aimez, alors vous êtes au bon endroit.

Et si vous n’aimez pas, alors vous êtes au bon endroit. Vous êtes à l’endroit où il va falloir poser l’Amour – a minima sous forme de respect.

Vous voyez que finalement tout est parfait.

Apprenez à respecter. Une fois que l’on a atteint le respect, on peut changer de lieu, de circonstances, de personnage, de travail, de couple, si vous le désirez. Il faut d’abord être dans le respect du lieu que vous quittez, de la personne que vous quittez, de l’entreprise que vous quittez, des collègues que vous quittez. Tant que vous ne respectez pas, quand vous les détestez, vous n’amènerez à vous que des circonstances de détestation supérieure, car c’est votre école. C’est dans ce « mal » que se trouve en vérité la Présence divine. Le « bien » est partout.

L’absence de « bien » ne signifie pas le pire. Vous savez, certains ont appelé l’ombre le « diable », le « Tentateur ». Ce tentateur ne fait que vous proposer une expérience.

Si vous plongez dans les mains du Tentateur, celui-ci prendra votre énergie et reproposera de nouvelles tentatives. Mais, toujours, toujours, toujours – et je fais exprès d’employer ce mot « toujours » – vous pouvez vous sortir des griffes du Tentateur. Vous avez toujours ce pouvoir de décision de le quitter.

Il est utile car il est, finalement sans même le savoir parfois, la main de Dieu et comprenez donc, que parfois ce qui semble servir le mal, en vérité sans le savoir, sert la racine du bien.

Je continuerai cet enseignement, nous continuerons cet enseignement, bien souvent.

La présence des archanges, maintenant, est ce que je voudrais évoquer.

Les archanges sont des êtres qui « nous sont supérieurs », dans le sens qu’ils sont capables d’embrasser beaucoup plus d’identités, de personnages, sur cette Terre.

Les archanges sont à présent à l’œuvre et en actions pour modifier l’énergie des pays, modifier l’énergie des continents, modifier l’énergie planétaire.

J’aimerais maintenant poser sur vous peut-être, l’énergie de l’archange Métatron et l’énergie de Michaël, qui sert particulièrement l’œuvre européenne et l’œuvre planétaire, car il se joue des choses sur ce continent qui vont aider l’œuvre commune.

Ces archanges, que vous pouvez appeler à vos côtés, seront là aussi pour vous donner la force de dépasser cela, la force de comprendre, comprendre intégré dans un ensemble. Ce n’est pas forcément savoir, mais c’est le fait de pouvoir dire que cela a un sens. Cela suffit parfois, même si le sens est inconnu. Votre voiture marche, mais beaucoup d’entre vous ne savent pas comment elle marche, donc, c’est pareil. Le travail des archanges, c’est un petit peu vous donner le mode d’emploi de l’existence, sans forcément vous expliquer le moindre rouage, le moindre engrenage de cette existence, mais ils sont présents à vos côtés pour cela. Ayez confiance en ces anges.

Les bouleversements d’énergies planétaires appartiennent à Métatron. Lui, est en train de bouleverser la grille planétaire, diverses grilles énergétiques sur cette planète. Alors oui, les modifications de grilles énergétiques planétaires provoquent assez souvent des réponses de la planète, des réponses climatiques mais aussi des réponses énergétiques, et par énergétique, des mouvements d’énergie, des mouvements de plaques. Mais la planète évolue quand même à une vitesse, qui est une vitesse d’Amour, très importante.

Si vous saviez, chères Âmes, à quel point la planète qui vous porte, cette âme, vous aimeà quel point elle a retardé certains moments de son évolution pour mieux vous porter. Hé bien maintenant cette évolution doit se faire, car votre planète entre dans un champ énergétique qui va encore améliorer votre état de conscience. Et pour entrer dans ce champ énergétique, dans ce champ cosmologique elle doit évoluer, elle doit faire modifier sa structure énergétique de manière très importante. Même l’énergie magnétique de votre planète doit évoluer. Cette évolution est nécessaire pour faire évoluer le champ de conscience planétaire, humain, divin.

En servant l’Amour vous serez protégé, en n’étant pas divisé vous sentirez toute protection sur vous. Si vous restez dans la division, vous vivrez peut-être certains évènements de cet ordre planétaire difficilement, dans l’incompréhension totale, dans cette idée d’une sorte de malédiction. Mais il n’y a pas de malédiction et vous n’êtes pas condamnés. Vous êtes dans une phase d’évolution importante, dans une phase de modification de l’énergie importante, pour vous bien sûr puisque vous êtes portés par cette planète. Donc quand elle évolue, vous évoluez, quand vous évoluez, elle évolue. Cette interaction existe, elle est importante.

Remerciez tout cela. Soyez dans ce champ d’Amour, dans ce champ d’Union.

Restez unis, réunis, fraternels.

Cette fraternité de conscience, cette œuvre divine qui est en cours, réunira tous les frères ensembles, toutes les sœurs ensembles. Je ne parle pas de sexe, je parle d’un environnement familial et je parle aussi de vos frères galactiques, de vos sœurs galactiques. Mais ceux-ci ne pourront intervenir que sur une humanité consciente, moins divisée, travaillant dans une œuvre de réunion.

Tout est fait, chères Âmes, pour vous aider.

L’archange Michaël est à l’œuvre aujourd’hui pour dégager les ombres, pour révéler la vérité. Il est celui qui aide et œuvre pour que chacun trouve sa vérité.

Gabriel aidera chacun à trouver la parole juste.

Sandalphon aidera chacun à être clair dans ses désirs, pour lui, pour elle, pour l’ensemble de l’œuvre qui est en cours.

Raphaël bien sûr œuvrera à diriger les chemins, à révéler la guérison.

Ariel, Aniel, Anaël seront là pour ressouder des familles, ressouder des ensembles.

Tous ces anges, archanges sont à l’œuvre pour préparer le terrain, un terrain propice, mais c’est à vous de vous y insérer, à vous de profiter de ces moments de conscience, de ces plateaux de conscience, de ces moments de Paix, de ces espaces entre deux espaces, de cet œil du cyclone diraient certains, pour évoluer, pour avancer, profitez-en.

Ne vous dites pas que cela ne sert à rien parce que cela va recommencer. Maintenant, agissez pour vous-même et pour la multitude, dans l’Amour, pour l’Amour, par Amour.

Souvenez-vous : vous êtes des dieux en devenir, nous sommes des dieux en devenir.

A tous ceux qui trouvent que ce discours ne sert à rien, à tous ceux qui pensent que l’Amour n’est qu’un discours, chères Âmes, je vous Aime.

Puisse ce plan vous révéler votre propre vérité, votre propre Conscience, votre propre Amour, vous révéler à quel point ceux que vous avez rejetés étaient importants, et à quel point ceux que vous avez aimés étaient importants.

Soyez en Paix, chères Âmes, soyez conscients de notre Présence, ne doutez pas de celle-ci. Soyez conscients aussi que nous avons besoin de votre conscience ouverte, une conscience non divisée, d’une conscience aimante.

Dans ce discours d’Amour que j’ai prononcé aujourd’hui, reconnaissez que vous êtes chacun une part divine et n’oubliez pas que si parfois vous pouvez – non pas devez – mais si parfois vous pouvez remplacer le mot Amour par Dieu, ce n’est pas un hasard, ce n’est pas une coïncidence et que nous parlons du même terme, de la même personne, entité, énergie, volonté. C’est tout cela que nous sommes et que vous êtes.

Soyez bénis dans les énergies, en toutes les énergies et, chères Âmes, recevez tout l’Amour Divin qui est votre Source.

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Channeling, #Lady Nada

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :