Ça y est, le fichage et la transmission de données ont commencé

Publié le 7 Juillet 2021

Ça y est, le fichage et la transmission de données ont commencé

Chers amis,

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a abdiqué aujourd’hui : l’Assurance-Maladie en France est désormais autorisée à transmettre aux médecins les noms des « non-vaccinés » au Covid-19[1].

C’est « eu égard à la situation exceptionnelle » que nous vivons.

Ce que nous redoutions depuis le départ est en marche : le repérage planifié, avec fichage à la clé, des citoyens refusant de se faire vacciner.

La CNIL était opposée à cette mesure, violation caractérisée du secret médical.

Mais la pression a été trop forte ; la CNIL arraché la promesse que « les fichiers seront détruits une fois la campagne de sensibilisation terminée ».

En réalité rien ne sera détruit, pas avant des mois ou des années. Car ce qui autorise cette mesure, c’est « l’effrayant », le « terrible » variant Delta.

Le variant est actuellement majoritaire à Paris, mais aussi dans d’autres villes. Sa propagation repousse très loin la sortie du « tunnel Covid » que nous vivons comme un cauchemar depuis 18 mois.

Plus contagieux, le Delta n’engendre pourtant PAS de cas graves et ne provoque PAS PLUS d’hospitalisations (je vous ai écrit à ce sujet la semaine dernière).

Mais peu importe, disent les autorités.

Le variant permet d’intimider les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, et de faire dénoncer les autres.

Quelle tristesse, quelle honte mes amis.

Cette mesure liberticide rend urgente la signature par le plus grand nombre de ma pétition contre le pass sanitaire, que vous pouvez retrouver ici.

Nos libertés sont en jeu, alors partagez-la à vos amis, à vos familles. Un simple transfert de ce message suffit.

Merci et portez-vous bien,

Rodolphe

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Covid-19, #injection

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :