Un sujet qui ne peut être ignoré

Publié le 16 Juin 2021

Un sujet qui ne peut être ignoré
 

Le pouvoir de la pensée

Sans la pensée, nous ne pourrions pas savoir faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. La pensée a un tel pouvoir, qu’il serait très dangereux de ne pas lui donner de l’importance, puisque la pensée est à l’origine de tout ce chaos dans lequel se trouve ce monde, cette humanité et tout ce qui en découle. Soyons conscients que la pensée peut être à la fois très destructrice et en même temps bénéfique, voire révélatrice. Le fait d’incarner la vie dans la forme humaine, qui lui permet de penser, d’agir en conscience et donc de permettre à cette même vie de subsister, par ses propres pensées, par sa façon d’interpréter le monde, de comprendre le pourquoi et le comment de cette vie. Nous pouvons dire que celui qui maîtrise l’art de penser, arrive à trouver la quiétude, la paix, la lumière en toute chose, alors que celui qui ne maîtrise pas, n’arrive pas à trouver cette quiétude, cette paix et cette lumière pour la simple raison qu’il est dominé par les pensées, au moindre doute, cela amène la confusion, la suspicion, la dépression, le délire et d’autres aspects destructeurs, qui sont imputables aux pensées non maîtrisées. C’est semblable à un cheval sans cavalier, ne sachant que faire, que penser, imaginant le pire, puis pour contredire, l’être imagine le meilleur des scénarios afin d’éviter le pire, alors que rien n’est fondé, seulement sur des suppositions, car il s’imagine que… Car l’être s’interroge, est-il à la hauteur ? Que va-t-il penser de lui-même et ce que croient les autres, ou celui qui est la cause de ce tourment, que cela soit fondé ou pas ? tout en remettant en cause cette quiétude, cette harmonie, cette paix, voire son amour. victime des pensées.

Comment définir l’homme ? En fait, c’est un être qui pense, ce qui le différencie des autres formes de vie, car son intelligence est basée sur ce qu’il croit et pense être, alors que les autres formes de vie ont une autre intelligence, adaptée selon une programmation très précise, quoi que l’on puisse penser, tout est régi par l’intelligence absolue de la lumière. Nous ne pouvons que constater que l’homme est victime de ses pensées, s’identifiant à cette forme et non à ce qui en est l’origine.

Quoi que l’on pense, tout ce qui est, émerge de la pensée créatrice, de l’intelligence absolue de la lumière. Il suffit de savoir comment les pensées interviennent sur ce qui sert de véhicule à ce monde, à ce rêve, en l’homme, en plus d’avoir cette possibilité de penser, il croit avoir une conscience et c’est ainsi qu’il s’interroge, qu’il élabore des stratagèmes, des scénarios pour ainsi satisfaire et combler ses moindres désirs. On peut dire que chaque être est l’image de ce qu’il croit et pense être, s’infligeant ainsi de grandes souffrances, créant de nombreuses peurs, car la pensée est le plus grand miracle qui existe, avant même de se manifester dans la matière, dans le présent, elle est dans l’imaginaire, dans le rêve. Il suffit de penser à une personne et cela se manifeste déjà dans le mental, et les pensées surgissent selon l’état de la conscience et plusieurs scénarios sont convoités, selon la relation avec cette personne, ou avec n’importe quoi. Tout cela pour dire que la pensée peut être à la fois très destructrice, très bénéfique et révélatrice. Nous pouvons facilement dire que l’homme, qui ne maîtrise pas les pensées, est victime de ce qu’il croit et pense être.

En fait, ce qui est à voir, c’est que nous ne sommes ni les pensées, ni cette forme humaine, tout vient de la pensée créatrice, de l’intelligence absolue de la lumière. Car la grande majorité ne font pas de différence, se contentant d’être identifié à cette forme humaine au lieu de réaliser que cela est une création illusoire de l’intelligence absolue de la lumière, ce que nous sommes. Nous pouvons croire et penser que le fait de pouvoir penser fait de nous des êtres intelligents, nous pouvons imaginer le plus grand des stratagèmes, des scénarios pour contrer les peurs, les doutes, les suppositions ou autres, cela reste du domaine de l’imagination. Peu importe ce que nous pouvons penser ou croire, ce qui se manifeste comme réalité, cela est toujours en accord avec ce que l’intelligence absolue a décidé et ce avant même de se manifester.

Nous pouvons penser que cela vient de cette identiifcation à la conscience, que nous croyons être médium, que nous avons la clairvoyance ou d’autres dons, mais il est faux de penser ainsi car tout est orchestré par l’intelligence absolue de la lumière éternelle. Ce que nous apprenons n’est rien d’autre que notre propre création éphémère et illusoire, ce n’est pas plus réel que ce qui est imaginé par le mental. Nous vivons à la fois le rêve de la création illusoire tout en vivant sa dissolution. La grande majorité des êtres humains ne se rendent pas compte ce qu’ils vivent et ce qu’ils croient être la réalité, que tout n’est qu’un rêve, une création illusoire de la pensée créatrice, et que l’intelligence absolue orchestre le scénario parfait pour toute manifestation dans le présent, dans ce qui constitue être la réalité, alors que tout ceci n’est qu’un rêve.

Celui qui sait maîtriser le pouvoir de la pensée créatrice, sait que tout ce qui se manifeste comme réalité, est celui de l’intelligence absolue, qui en fait ne révèle que ce qui est expérience et apprentissage pour celui qui pense, car il sait que tout est juste, que tout a sa raison d’être et que tout est à sa juste place, afin de révéler que nous ne sommes ni les pensées, ni cette forme humaine, ni cette vie, car cela fait partie intégrante de la création illusoire, celle du rêve. L’homme est victime de son ignorance, et cela lui sert d’apprentissage, que ce soit dans les peurs, dans les doutes, dans ce qu’il croit et pense être, il attire ce qu’il doit accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer dans l’amour absolu. Inconsciemment, il ne réalise pas que tout est à son image et que la réalité éternelle n’a rien à voir, que tout est lumière dans l’éternel présent, libre de toute identification, libre de toute pensée, n’accordant aucune importance puisque tout est un rêve.

Et que seul l’amour véritable consume tout ce qui émerge de la pensée créatrice. Alors qui que tu sois, tu n’es pas les pensées, quelles que soient tes peurs, tes doutes ou autres, tout est un mensonge, puisque tout ce qui se manifeste comme réalité n’est que ton propre rêve. Tout part de toi et tant que tu ne le réalises pas que tu n’es ni la conscience, ni les pensées, ni cette vie, rien de ce présent, de ce passé et rien de son futur, que cela n’est qu’un rêve. Ne cherchons personne, puisque l’autre c’est nous dans le même espace-temps, dimension, croyant faire face à une personne alors que c’est nous dans cette autre personne comme c’est le cas pour tout ce qui est, un rêve éphémère, une manifestation de la pensée créatrice, puisque nous sommes l’intelligence absolue de la lumière dans l’éternel présent, et que le rêve n’est que la manifestation de la pensée créatrice.

Par Régis Raphaël Violette

Publié par Lumière qui aime tout d’un même amour (Profil & Articles associés)