Trump félicite le Nigeria pour l'interdiction de Twitter !

Publié le 11 Juin 2021

Trump félicite le Nigeria pour l'interdiction de Twitter !
 
"Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal ?" Trump félicite le Nigeria pour l'interdiction de Twitter ! 
 
L'ancien président américain Donald Trump a félicité tardivement le Nigeria pour avoir interdit Twitter en réponse à la censure de son président, et a exhorté les autres pays à le faire – tout en regrettant de ne pas avoir fait de même alors qu'il était à la Maison Blanche. 
"Félicitations au pays du Nigeria, qui vient d'interdire Twitter parce qu'il a interdit son président", a déclaré Trump dans un communiqué mardi. 
Davantage de PAYS devraient interdire Twitter et Facebook pour ne pas permettre un discours libre et ouvert – toutes les voix devraient être entendues.
"En attendant, des concurrents vont émerger et s'imposer. Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal s'ils sont eux-mêmes mauvais ?" il ajouta.

Le gouvernement d'Abuja a annoncé vendredi dernier qu'il suspendrait les opérations de Twitter dans le pays à la suite du verrouillage de 12 heures du compte du président Muhammadu Buhari. 
Buhari a été censuré pour ce que Twitter a qualifié de "glorification de la violence" et de menaces – les mêmes motifs que Twitter a utilisés pour censurer Trump – puis le compte de la Maison Blanche – l'année dernière, lors des émeutes de Minneapolis et de Washington, DC. 
Twitter a finalement complètement interdit Trump après l'émeute du 6 janvier au Capitole des États-Unis, alors qu'il était encore président en exercice. 
D'autres plateformes de médias sociaux ont emboîté le pas. 
Non seulement il lui est actuellement interdit d'avoir un compte lui-même, mais les autres personnes qui l'interviewent sont censurées pour avoir osé diffuser sa "voix". 
L'assistant de Trump, Jason Miller, a choisi de souligner la ligne sur les concurrents émergents pour taquiner une nouvelle plate-forme de médias sociaux, qui aurait été conçue par Trump lui-même. 
Fin mai, l'ancien président a fermé son blog "Desk" qui imitait son fil Twitter mais a également été censuré par Big Tech.  
Trump a également semblé regretter de ne pas avoir agi avec plus de force contre les plateformes de médias sociaux pendant son mandat. 
"J'aurais peut-être dû le faire pendant que j'étais président", a-t-il noté dans le communiqué. 
"Mais [le PDG de Facebook Mark] Zuckerberg n'arrêtait pas de m'appeler et de venir dîner à la Maison Blanche pour me dire à quel point j'étais génial. 2024 ?" 
Le décret de Trump de mai 2020, ordonnant au gouvernement américain de tenir les plateformes de médias sociaux responsables de la censure de mauvaise foi, n'a jamais été appliqué. 
Au lieu de cela, le ministère de la Justice et d'autres régulateurs se sont tenus debout tandis que Twitter, Facebook et YouTube se sont associés à des militants pour "fortifier" les élections de 2020 contre Trump et en faveur de son challenger démocrate Joe Biden. 
Zuckerberg a personnellement fait don de 300 millions de dollars à des juridictions spécifiques pour soutenir une infrastructure massive de vote par correspondance, et a été félicité par les médias d'entreprise pour "avoir sauvé l'élection !".

Origine
Posté sur 10/06/2021 par EraOfLight : 
https://eraoflight.com/2021/06/10/who-are-they-to-dictate-good-and-evil-trump-praises-nigeria-for-banning-twitter/

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :