Policiers Espagnols manifestent pour la Liberté !

Publié le 5 Décembre 2020

Policiers Espagnols pour la Liberté !
 
Manifestation des Policiers Espagnols pour la Liberté du 28 novembre 2020 à Valencia !

Gwen, un ami de Profession-Gendarme, a procédé à la traduction de l’article de presse et des propos tenus dans la seconde vidéo ci-dessous. Nous le remercions vivement.
Nous saluons ici le courage exemplaire de nos camarades et collègues des Forces de l’ordre Espagnols. Merci au président du collectif "Policias por la libertad" et à sa collègue Sonia Vescovacci, gardien de la paix au sein de la policias nacional espagnole et créatrice de ce collectif.
Il sont pour nous un bel exemple d’honneur et de respect du serment qu’ils ont fait en entrant au sein des Forces de l’ordre.

 


Rappel à l’ordre du gouvernement, dénonciation de fraudes, refus des mesures liberticides et porteuses de ruine économique dans le cadre de la crise Covid 19 !

Le collectif "Policias por la libertad" / "Policiers pour la liberté" a été créé par Sonia Vescovacci, gardien de la paix au sein de la policia nacional espagnole( été 2020 ) en réponse aux anomalies constatées dans le cadre de la crise du covid, aux abus d’autorité et aux lois liberticides promulguées par le gouvernement Sanchez et son administration dans le cadre de la crise du covid .
Ce mouvement, qui rallie à ce jour des membres de la policia nacional (police nationale) , de la guardia civil (gendarmerie espagnole) et des polices régionales ou municipales demande des comptes au gouvernement dans le cadre de la gestion de l’épidémie.
Au sud des Pyrénées, des doutes commencent à apparaître quant à l’utilisation frauduleuse des tests PCR qui permettent de gonfler notablement les statistiques de cas covid, l’attribution frauduleuse et répétée du covid à de nombreux décès survenus en réalité pour d’autres motifs, les morts massives de personnes agées abandonnées à leur triste sort (comptabilisées covid) le matraquage H24 des médias visant à maintenir la population dans un état de peur et de stress…. Le tout venant justifier un ensemble de politiques de restrictions de libertés tout en détruisant l’économie et en augmentant de façon abyssale la dette publique….
L’hydroxycholoroquine, à l’instar de ce qui s’est passé en France a largement été discréditée tandis que la seule solution supposément viable pour soigner la covid serait le vaccin salvateur promu par le gouvernement de Madrid obéissant au plan de vaccination massive de Bruxelle, inféodée par les lobbies pharmaceutiques et autres biotechs….
Ce collectif apporte un soutien indéfectible aux forces de l’ordre en situation de stress du fait qu’on leur demande d’appliquer des ordres absurdes et sans fondement scientifique dans le cas d’une crise qui n’a créé aucune surmortalité pour cette année 2020. (il y a en réalité moins de morts que d’autres années, bien que cette année, tout le monde semble mourir de la covid ! (sic) )
Ces membres des FDO font montre d’un grand courage et rappellent à leur collègues qu’ils se sont engagés pour protéger et servir le peuple, et en aucun cas pour servir un régime tyrannique qui s’abrite derrière une pseudo pandémie pour imposer sa dictature sanitaire.
Certains ambulanciers et personnels soignant osent parler et avouent que bon nombre de patients atteints de toutes sortes de pathologies sont systématiquement classés Covid….
Certaines directives du ministère de la santé ont fuités et démontrent qu’il y a bien des consignes qui vont dans ce sens….
Le collectif organise une série de manifestations dans les grandes villes du pays pour montrer son soutien au peuple tout en sensibilisant leurs collègues qui par crainte n’osent pas rallier le mouvement.
Ils rappellent en outre qu’ils ne verbaliseront pas les citoyens ne portant pas de masque (un masque dont l’utilité est sérieusement remise en cause; les coronavirus mesurent en moyenne 100 nanomètres soit 10.000 fois moins que 1 millimètre) mais dont les effets sont à terme délétères) et rappellent enfin au ministère de la justice et de l’intérieur qu’ils se tiennent à disposition pour mener les enquêtes qui s’imposent.
Face à ces requêtes, les ministères concernés se murent dans le silence …
 

Il rappellent aussi à leurs compagnons de route que les forces de l’ordre se doivent de protéger le peuple de tout danger et leur demandent à ce titre de se ranger du côté des citoyens.
Ils n’ont de cessent de rappeler que l’on ne peut pas, et que l’on ne doit pas obéir à n’importe quel ordre, et que cela pourrait très bien avoir des conséquences à l’avenir pour celles et ceux qui appliquent des consignes aux conséquences délétères …
Ce collectif de forces de l’ordre travaille de concert avec un collectif de plus de 200 médecins, des scientifiques de haut niveau, des avocats, qui dénoncent la fraude des test PCR utilisés comme fabrique de "cas asymptomatique", le port systématique du masque et ses conséquences nocives, la fraude des morts dont la cause est trop systématiquement attribuée au covid, Les possibles conflits d’intérêt, l’instrumentalisation du virus pour imposer un nouveau paradigme et une nouvelle normalité que les autorités et les médias évoquaient étrangement dès la première semaine du confinement en Mars …Etc… etc …
Enfin, ces représentants des forces de l’ordre procèdent à ce qui ressemble à un rappel à l’ordre de leur gouvernement et n’hésitent pas à évoquer à différentes reprises plusieurs articles de la constitution espagnole qui constitue la référence légale suprême.
Au cours de cette manifestation, l’on entend fréquemment les participants demander la vérité, et la liberté et scander à plusieurs reprises : "Faux tests, faux cas positifs !"
On note aussi la présence dans le cortège de représentant du collectif de "médecins pour la vérité" qui travaille en collaboration avec la commission d’enquête extra parlementaire allemande, la ACU .
Pour mémoire, l’avocat allemand Reiner Fuellmich qui travaille lui aussi en collaboration étroite avec la ACU est en passe de déposer une plainte pour fraude et crime de lèse humanité dans le cadre cette pandémie. (Fraude test PCR, instrumentalisation flagrante de la crise, confinements inutiles, mesures liberticides, ruine, préjudice moral, psychique et sanitaire… etc etc …)
Inscrit au barreau en Allemagne mais aussi en Californie, il exerce en Europe ainsi qu’aux USA et est habitué aux procès d’envergure internationale tels que ceux du groupe Volkswagen , la Deutch Bank, Kuhn and Nagel ….

 
Résumé de la Marche pour la Liberté à Valencia le 28.11.2020.
 
Discours de clôture de la manifestation des policiers pour la liberté ce samedi 28 novembre à Valencia en Espagne !
Le président du collectif "Policias por la libertad" : 
Je souhaite m’adresser à mes compagnons des forces de l’ordre, policia nacional, guardia civil (équivalent gendarmerie), polices régionales et municipales. 
 

Certains penseront peut être que ce n’était pas une bonne idée d’organiser la marche des policiers pour la liberté compte tenu de tous "les cas de contagion" dont font état les chaînes de TV (Ton ironique)…
Vous penserez : "quelle bande de fous, ces policiers pour la libertés, quelle bande de négationnistes…. Ils ne se rendent donc pas compte de ce qui se passe ? Quelle honte !" (Ton ironique du président et rires de collègues présents dans l’assemblée)
Quoiqu’il en soit, nous, policiers pour la liberté souhaitons informer la société que du fait de cette situation insoutenable pour beaucoup d’entre nous, le nombre de suicides ne cesse d’augmenter au sein des forces de l’ordre !
Nous tenons à manifester notre préoccupation quant au fait que beaucoup de nos compagnons pourraient un jour pas si lointain être jugés et condamnés pour avoir exécuté des ordres dont le caractère légal est plus que douteux et dont certains sont tout simplement illégaux.  (Applaudissements)
Nous sommes très préoccupés par le fait que nos responsables politiques continuent d’utiliser les forces de l’ordre selon leur bon vouloir pour contrôler et terroriser les citoyens !
Nous sommes préoccupés de voir comment chaque jour, les citoyens sont de plus en plus effrayés à la vue de la Policia nacional ou de la Guardia civil….
Nous sommes franchement préoccupés de voir que bon nombre de nos collègues exécutent des ordres au caractère légal plus que douteux sans se demander si ces ordres sont éthiques, légaux , sans se préoccuper de savoir quelles sont les conséquences et les préjudices pour nos concitoyens….
Nous sommes préoccupés de voir que chaque jour, de plus en plus de concitoyens prennent contact avec nous pour nous faire part de leurs inquiétudes et de la panique qu’ils ressentent…
Ils nous demandent de raisonner nos collègues des forces de l’ordre en leur faisant prendre conscience qu’ils détruisent leurs vies et leurs commerces, entreprises, et qu’ils participent à la ruine de notre pays ! (Applaudissements)
Camarades, souvenez vous, l’article 400 de la constitution indique bien que les forces de l’ordre de la nation, sous la direction du gouvernement, mais pas de n’importe quel gouvernement (nous ne devons pas obéir à une dictature mais plutôt lutter pour la protection de la démocratie) doivent veiller au libre exercice des droits et libertés et garantir la sécurité des citoyens.
Camarades des forces de l’ordre, nous observons une atteinte grave des droits et libertés fondamentales de tous les citoyens en ce moment même… Et pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons pas apporter notre collaboration dans une aussi vil mission, nous ne pouvons pas obéir à n’importe quel ordre sans nous demander quelles seront les conséquences pour les citoyens que nous devons protéger ! (Applaudissements )
Camarades, qui pensez vous tire profit du concept des statistiques dans la police ?
Camarades, êtes vous conscients que beaucoup de petits entrepreneurs et commerçants ferment leur négoce par peur de voir les fdo venir les amender voir même procéder à leur détention pour désobéissance à l’autorité judiciaire ? 
 

Êtes vous conscients qu’ils ne peuvent plus faire face à leurs factures ni même nourrir leurs enfants ! Qui sait, peut être avez vous des gens dans cette situation dans vos familles ?
Camarades, êtes vous au moins conscients de la portée de vos actes ?
Camarades, qui avez vous juré de protéger lorsque vous avez prêté serment ?
Vous êtes vous engagés dans les forces de l’ordre pour percevoir un salaire fixe, ou pour protéger les citoyens ?
Nous demandons à tous les membre de la Policia nacional et de la Guardia civil de vocation, et de cœur, qu’ils se réveillent et se rendent compte que les espagnols, les concitoyens ont besoin de nous plus que jamais !
Ils vous demandent de les laisser travailler et respirer !
Le remède ne peut en aucun cas être pire que le mal !!!

( En ce moment même ou le président de l’organisation de la police passe le micro à la fondatrice, de fortes salves d’applaudissements se font entendre ainsi que des voix qui répètent en cœur : "Çà c’est notre police, çà c’est notre police ! etc …")
La fondatrice de l’organisation, Sonia Vescovacci, gardien de la paix au sein de la policia nacional espagnole prend la parole faisant suite au président …
Camarades n’oubliez jamais qu’aux yeux de notre gouvernement et de notre ministre de tutelle, nous ne représentons rien, ni nous, ni nos familles !
En revanche, nous sommes très importants aux yeux des citoyens, car nous sommes leurs anges gardiens ! Nous sommes ceux qu’ils appellent à l’aide lorsqu’ils ont un problème !
Nous sommes là pour les aider autant que faire ce peut, mais certainement pas pour les terroriser ! (Salves d’applaudissements)
C’est bien pour ce motif que nous organisons ces manifestations pour unir de nouveau le peuple à la police et dire haut et fort que nous en avons assez de ces abus !
Nous voulons que cessent les abus vis à vis de la Policias nacional, de la Guardia civil et des citoyens !
Cessez de créer un climat d’affrontement entre forces de l’ordre et citoyens, cessez d’utiliser les forces de l’ordre comme bouclier entre les politiques et les citoyens !
Nous en avons assez de voir l’abandon dans lequel se retrouvent les citoyens, les forces de l’ordre et leurs familles !
D’où viennent donc ces ordres douteux que vous continuer d’exécuter ?
Comment pouvez vous suivre ces ordres du directeur général de la Policia nacional et verbaliser des citoyens pour non port du masque sans même tenir compte des cas d’exemption mentionnés dans le décret ministériel du mois de juin ? (Applaudissements) (La foule crie : Liberté, liberté liberté etc !)
Camarade, sous chaque uniforme, il y a une personne et une famille …
Camarades, vous savez parfaitement que ni votre hiérarchie, ni vos syndicats vous couvriront lorsque vous serez jugés pour avoir exécuté des ordres illégaux !
Votre hiérarchie vous a vendu, au même titre que les citoyens, et pour cela, nous devons nous unir ! Cessons de nous diviser !
Pour nous tous, pour nos enfants, nous demandons à nos collègues de prendre conscience que nous sommes la clef de voûte dans cette affaire. !
De nous tous, membres des force de l’ordre dépend le fait que les citoyens se sentent lâchés et terrorisés, ou au contraire accompagnés et soutenus !
Nous pouvons mettre un terme à cette situation, mais cela dépend de nous, membres des forces de l’ordre !
Nous ne pouvons en aucun cas appliquer des ordres qui mènent le pays et les citoyens à la ruine, des ordres qui empêchent les citoyens de respirer !
Le moment est venu de démontrer à tous ces citoyens que nous sommes de leur côté, parce qu’à leurs yeux nous sommes très importants, et que plus que jamais, ils ont besoin de nous !
Nous sommes LEUR police, celle qui a juré de les protéger et de les servir, nous sommes leurs anges gardiens et ils ont vraiment besoin de nous.
Merci à toutes et tous pour votre participation à cette marche de policiers pour la liberté (Policias por la Libertatd). (Salves d’applaudissements des participants.)

 
 

Présentation (en espagnol) de Policias Por la Libertad : https://www.policiasporlalibertad.org/
 

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Policiers, #Divulgation

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article