Marie

Publié le 1 Janvier 2021

 

Je m’avance pour vous embrasser, pour vous nourrir, pour vous réconforter, pour vous encourager, pour vous stimuler. Je m’avance pour la pure joie de la chose, car il n’y a de joie nulle part ailleurs !

Ce beau joyau canalisé est partagé en amour par Elle à partir de sa lecture personnelle avec Linda Dillon.

La mère universelle Marie reconnaît tous les phares

Salutations, je suis Marie, je suis Mère, Mère universelle, Mère de l’espoir, Mère de la paix, Mère du changement et de la constance, Mère de l’unité. Bienvenue, douce fille, douce fille de mon cœur, douce fille de mon être, et je m’avance pour t’embrasser, pour te nourrir, pour te réconforter, pour t’encourager, pour te stimuler. Je m’avance pour la pure joie, car il n’y a pas assez de joie nulle part !

Vous avez traversé… eh bien, oui, des épreuves et des tribulations… vous avez traversé la Pause, et vous êtes très certainement encore au milieu de la guérison… non, pas de votre esprit, pas de votre âme, mais de votre corps physique – ce beau vaisseau, doux ange de lumière, qui tient et agit comme un phare pour tant de gens. Vous êtes le phare dans la nuit noire et tempétueuse, qu’il soit midi ou 3 heures du matin, car beaucoup naviguent sur ces eaux turbulentes, cherchant le refuge, cherchant le chemin de la lumière, ne sachant pas encore ou ne comprenant pas encore pleinement comment mettre les voiles, comment lire la boussole ou les cartes.

Alors vous êtes là, vous les appelez à se mettre à l’abri pour qu’ils puissent se reposer, qu’ils puissent se réintégrer, qu’ils puissent renaître et ensuite continuer leur voyage, pour continuer sur le chemin – sur le vrai chemin – qu’ils ont choisi et sélectionné, oui, en tandem avec moi mais avec leurs propres guides aussi il y a longtemps. Et quand je dis « il y a longtemps », je veux même dire bien avant cette vie.

C’est donc ce moment, c’est ce moment d’immobilité entre l’inspiration et l’expiration, c’est ce moment où tant de personnes se tournent vers moi et me disent simplement « Oui, maman, je sais que je change, je sais que je change, je sais que le changement est à l’ordre du jour, mais puis-je simplement me reposer et reprendre mon souffle pendant un moment ? Et bien sûr, la réponse est oui.

Oui, j’ai demandé que la méditation de 12:12 soit prolongée, mais en cela, tous les êtres sont pénétrés, élevés, transformés par la lumière blanche de l’amour. À bien des égards, c’est le moment du silence, de l’immobilité entre l’inspiration et l’expiration. C’est le moment de la veille où beaucoup se tiennent debout, y compris votre doux moi, bien-aimé, et vous tenez et incarnez – non, pas seulement ésotériquement – physiquement l’espace sacré de l’abandon, parce qu’en point mort, c’est l’abandon à ce que vous naissez et à ce que nous naissons avec vous. C’est donc très personnel et très individuel – et très méga, très universel, et bien au-delà.

Vous prenez donc le temps. Tout d’abord, votre corps ne le permettra pas, et je ne vous encouragerais jamais à pousser plus loin ce réétalonnage. Oui, nous avons utilisé beaucoup de mots « ré » : réentrée, réinitialisation… mais appelons-le « recalibrage » pour que vous teniez littéralement une puissance plus élevée, une fréquence plus élevée, pour que vous ne fassiez pas sauter vos circuits ou ceux de quelqu’un d’autre – et que vous soyez capable, dans votre rôle de phare, d’émetteur, de faire briller une lumière plus vive non seulement plus fort mais plus loin.

Et oui, bien sûr, cette lumière est pour les humains qui cherchent à trouver leur chemin, mais elle n’est pas seulement pour les humains qui cherchent à trouver leur chemin. C’est une transmission, c’est une transmission Elle, c’est une transmission *** [nom angélique/intergalactique] à vos frères et soeurs des étoiles, sur Terre et ailleurs, qui disent « Prenez courage, je suis humain, je suis divin, je sais que vous êtes ici, gardez la foi, gardez l’espoir, le collectif s’éveille. »

Et alors vous transmettez à tous les éveillés, les êtres humains, les anges dans la forme, qui sont aussi… beaucoup de travailleurs de lumière sont fatigués, beaucoup sont épuisés… et donc vous leur transmettez aussi, ange lumineux, et vous dites : « Attends, voici le chemin, voici la lumière, laisse-nous te rafraîchir, la renaissance est à portée de main. »

Ce n’est donc pas simplement la marque de la naissance de Yeshua. C’est la marque de la renaissance de l’humanité dans la vraie forme – disons « la forme originale améliorée » – qu’ils ont acceptée, et que chaque être – oui, certains plus consciemment que d’autres – mais c’est chaque être qui aspire à ce changement et ce changement qui est déjà bien engagé.

Aussi, en ce temps sacré, ma fille bien-aimée, je souhaite que tu saches que je suis avec toi et que chacune de tes prières silencieuses, parlées ou non, est non seulement entendue, mais aussi mise en pratique. Je suis avec toi.

Va avec ma grâce, va avec mon amour, va avec mon confort, et très certainement avec ma joie.

E : Merci, Mère, comme c’est merveilleux ! Allons-nous partager cela avec les nombreux phares qui existent ?

MUM : Oui, je le voudrais, et il faut les reconnaître tous. Adieu.

Traduit : https://messagescelestes.ca

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Marie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article