Voici pourquoi Trump sera réélu ! par Serge Charbonneau

Publié le 23 Octobre 2020

Voici pourquoi Trump sera réélu !

 

La principale raison pourquoi Trump sera réélu c’est qu’il est aimé et ce n'est pas pour une raison politique !

 


par Serge Charbonneau.

Oui, Donald Trump sera réélu haut la main.

Il n’y a aucun doute possible.

Voici pourquoi.

Donald Trump n’est pas un politicien et c’est pourquoi l’une des principales raisons de sa réélection n’est pas du tout politique.

Il sera réélu parce que « le peuple l’aime[1] » ! 

Eh ! Oui ! La principale raison pourquoi Trump sera réélu c’est qu’il est aimé ![2] Une raison absolument non politique.

Il est aimé comme une « rock star » peut être aimée. Il remplit les tarmacs[3] partout où il atterrit avec son Air Force 1Voyez ces nombreuses foulespartoutpartout[4].

Les cinq années de vomi sur Donald Trump de la part de tout l’establishment oligarchique mondialiste aidé de leurs gros canons médiatiques a eu un effet passionnel tant vers la haine que vers l’amour.

On a eu beau vomir copieusement chaque jour, chaque heure, et même chaque minute sur Donald Trump, et ce, de façon terriblement soutenue et constante partout, sur toutes les grandes chaines et sur toutes les plateformes, télé, radio, internet et sur toutes les émissions, de l’information à la culture en passant par les émissions de cuisine et de rénovation qu’on n’a pas réussi à le faire haïr par tous.

Ceux qui le haïssent viscéralement, comme atteint d’une maladie mentale sérieuse et inexplicable, ne le connaissent pas, ne le suivent pas et ne veulent surtout pas le connaître.

Par contre ceux et celles qui le suivent et qui sont touchés par ses nombreuses politiques mises en place pour le peuple, l’adorent et le bénissent[5].

Eh ! Oui ! C’est la passion des deux côtés.

Mais outre la passion, il y a aussi le résultat politique et économique de son administration.

Jamais un président n’aura tenu ses promesses aussi solidement. Voilà une autre des raisons majeures de sa réélection.

Tous ceux et celles qui ont voté pour lui en 2016 vont revoter pour lui avec un enthousiasme décuplé parce qu’absolument personne n’a été déçu. 

Plusieurs ont voté pour lui en 2016 par dépit. Ces gens écœurés des guerres et des mensonges classiques répétés ont opté pour cet individu sans expérience politique et qui avait des allures de clown de carnaval. Les gens jouaient le tout pour le tout et prenaient la chance d’élire ce bouffon télévisuel animateur-promoteur de match de lutte[6].

Quatre années plus tard, le bouffon a fait ses preuves. Sa sincérité s’est avérée. Il n’a pas déçu et a rempli une à une absolument toutes ses promesses.

La réussite économique est notable. Les cotes boursières fracassent constamment de nouveaux sommets. Le niveau d’emploi, jusqu’à la fermeture de l’économie due à cette politique mondiale imposée par la stratégie mondialiste du covid, atteignait des maximums inégalés, et ce, en particulier dans les milieux indigents, entre autres les banlieues des communautés ethniques défavorisées.

L’une des principales promesses de Donald Trump fut tenue. Il a mis fin aux traités de libre-échange qui dévastaient l’économie locale américaine. Par des mesures douanières nationalistes, il a récupéré les emplois que plusieurs entreprises américaines avaient délocalisés afin de maximiser leurs profits au détriment des travailleurs américains. Finie la production de produits américains « Made in China ». C’est le retour du « beautifull » « Made in the USA ».

Si les compagnies américaines veulent produire à l’étranger, ils ne pourront plus vendre leurs produits faits ailleurs sans une taxe d’importation élevée. Une politique efficace pour donner aux compagnies américaines « le goût du patriotisme ». Trump, comme un bon lutteur, a su leur tordre le bras pour leur faire comprendre où ils trouveraient dorénavant leur profit.   Leur profit n’est plus en Chine ou au Mexique ou même au Canada, mais bien aux USA.

Jobs ! Jobs ! Jobs ! 

 

Un résultat spectaculaire !

 

Surtout pour les communautés délaissées.

Les « Opportunity Zones »[7] 

Par des mesures fiscales assouplies et de l’investissement ciblé[8], ce programme met en place des structures favorisant l’entreprise dans des zones longtemps défavorisées.

57 pour cent des zones ciblées sont des zones où il y a des communautés noires ou hispaniques. Des zones où la pauvreté sévit depuis des lustres[9]. Des zones où le chômage est chronique, la scolarité peu élevée et la violence qu’entraine ce désœuvrement est bien présente.

Les « Opportunity Zones »[10] ont été un souffle d’espoir et dans bien des cas une marche vers la réussite.  Donald Trump a su ainsi montrer à ces minorités sa sincère volonté à améliorer leurs conditions de vie. Cette réussite[11] lui a fait gagner beaucoup de votes du côté des minorités afro-américaines et hispaniques.

Cette politique a été aussi soutenue par plusieurs gouverneurs démocrates, entre autres, Phil Murphy du New Jersey et par le sénateur démocrate Cory Booker[12].

Autre politique lui faisant gagner les cœurs de la communauté noire est le « Criminal Justice Reform »[13].

Un programme qui touche surtout les communautés noires et hispaniques défavorisées. Une bonne partie de la population carcérale est composée par les citoyens de ces communautés. Des gens devant purger des sentences interminables pour des délits souvent mineurs comme pour exemple la simple possession de drogue.

Le programme révise les sentences et gracie les prisonniers exemplaires ayant suffisamment purgé leur peine. Donald Trump accorde ainsi à plusieurs individus une seconde chance.

Le 1er avril 2019, Donald Trump recevait à la Maison-Blanche quelques-uns de ces prisonniers pouvant bénéficier d’une deuxième chance.  Il leur donnait même la parole[14].

Cette réforme fut un projet bipartisan auquel les démocrates ont participé à la grande satisfaction de Donald Trump[15].

Toujours pour montrer sa volonté sincère à améliorer la condition de vie des Afro-Américains, Donald Trump décrète un budget permanent pour les collèges et universités noires[16].

Donald Trump que l’on dit raciste et même suprématiste blanc donne plusieurs chaleureuses conférences dans les universités et collèges noirs[17].

Il est évident que le vote des communautés délaissées sera plus considérable qu’en 2016. Ces gens ont réellement bénéficié d’une écoute notable du Président[18] ainsi que des politiques de l’administration Trump. Le mouvement « Black for Trump » met toute son énergie pour accorder à Donald Trump « Four more years ».

L’administration Trump comprend plusieurs grands représentants noirs, l’un d’eux est le Docteur Ben Carson. Celui-ci avec son charisme sympathique et craquant et son sens de l’humour fin et pointu est un allié solide et un atout notable pour Donald Trump-dit-le-raciste. Il faut vraiment écouter la présentation que Ben Carson offre à Donald Trump lors de sa rencontre avec la communauté noire d’Atlanta. M. Carson attaque en disant qu’il faut du courage aux Noirs pour oser montrer qu’ils appuient ce « raciste » (sic) qu’est Donald Trump.  Prenez le temps de l’écouter ici[19].

À ces votes s’ajoute le vote religieux. Ces communautés noires sont passablement religieuses et plusieurs pasteurs convaincus et surtout convaincants travaillent ardemment à la réélection de Donald Trump[20].

Non seulement les Noirs, mais toute l’Amérique croyante est derrière Donald Trump. Ce filon électoral n’est pas négligeable.

Autre lobby important, le lobby juif. Le coup du transfert de l’ambassade US à Jérusalem et la déclaration concernant le Golan est important et assure la fidélité de ces puissantes gens.

La reconnaissance de Jérusalem comme étant la Capitale d’Israël[21] par le transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem est une promesse faite par tous les présidents précédents[22].

Le rapatriement des GIs qui faisaient des guerres sans fin au loin est un autre excellent coup de Donald Trump pour s’assurer du vote des Vétérans et des familles de militaires.  En plus de ce retour réjouissant des valeureux guerriers, les dépenses pour leur offrir le dernier cri des armes modernes toutes faites «Made in USA» plaisent aux militaires. Des armes que Trump dit vouloir ne jamais être obligé de les employer.

Autre point majeur en faveur de Donald Trump est la faiblesse incroyable de son opposant.

Creepy Joe[23] est clairement sénile et a une feuille de route loin de la virginité. Les démocrates ne pouvaient choisir pire. Biden, en plus d’être le politicien classique le plus nul qui soit, n’a pas fait campagne. La stratégie démocrate est absolument renversante.  Une stratégie tellement incroyable qu’elle engendre les théories les plus folles, comme celle de voir au dernier moment Biden déclaré incapable suite à un accident ou une faiblesse soudaine et remplacé au pied levé par la pétillante Michelle Obama.

Autre volet très important dans cette campagne électorale, la folie dictatoriale du covid.

On ne peut dissocier les deux dossiers. Cette folie du covid est venue mêler les cartes lors de cette campagne. Tout allait trop bien pour Donald Trump, le covid est arrivé comme une bénédiction pour ses opposants.

Par ce virus, on a pu mettre fin aux rallyes de Trump qui faisaient littéralement boule de neige.

Par ce virus, on a pu remettre à zéro le succès économique de l’administration Trump. Le niveau des emplois qui atteignait des sommets a été réduit à néant. La fermeture carabinée des entreprises et des commerces a détruit en un claquement de doigts la réussite économique des trois années de Trump.

Et on maintient toujours cette menace virale bien active pour tenter de persister à démolir le succès de Trump et briser son élan de campagne.

Mais cette stratégie se tourne contre les démocrates et j’oserais dire contre ce « Deep State » mondialiste contre lequel Donald Trump se bat depuis cinq ans. Les gens en ont marre de cette folie et veulent retrouver la vie normale. Et Donald Trump, du haut de ses 74 ans et ayant fièrement vaincu le terrible virus dit « mortel », se retrouve maintenant en position de force. Il a démontré de sa personne qu’on pouvait vaincre facilement ce terrible virus dit « mortel ». Des MÉDICAMENTS EFFICACES EXISTENT ! Même une cure régénératrice est disponible et Trump la met GRATUITEMENT à la disposition de tous ceux qui pourraient en avoir besoin.

Donald Trump se retrouve donc avec un autre vote sérieux. Celui des gens qui en ont assez et qui veulent LE RETOUR À LA VIE NORMALE.

Donald Trump en plus d’être un président ayant un bilan exemplaire est devenu le candidat de l’espoir du retour à la normalité.    

En conclusion, si on additionne, tous ces points indéniables et véritables en faveur d’une réélection de Donald Trump il en résulte que Donald Trump sera réélu haut la main. La seule façon que les démocrates pourraient remporter cette élection est par la fraude.

Bien entendu, on peut prévoir des coups fourrés.

Le dernier débat aura-t-il lieu ?

Si oui, aura-t-il lieu en personne et non à la caméra (et télésouffleur pour Biden) ?

Biden va-t-il rester en santé pour être présent pour l’élection ? Devra-t-on le remplacer au dernier moment ?

Les bulletins postaux vont-ils favoriser une fraude massive pouvant renverser la vapeur ?

Si tout se déroule démocratiquement et dans les règles du savoir-vivre démocratique, il faut prévoir, non pas une deuxième vague du covid, mais bien une deuxième vague électorale rouge.

Oui, le 3 novembre, il y aura une énorme vague rouge, a big red wave !

En complément à ce survol, je vous invite à lire mon analyse de la situation il y a quatre ans afin de vous rappeler pourquoi on votait pour Trump en 2016[24].

Vous verrez à quel point les électeurs ne peuvent pas avoir été déçus. Jamais un président n’a autant tenu de promesses.

En 2016, les électeurs avaient fait un énorme doigt d’honneur à ces manipulateurs de conscience qui mettaient tout en œuvre pour faire détester Donald Trump. Je vous invite aussi à lire avec attention le texte publié au lendemain de l’élection de 2016 intitulé « Le plus grand Fuck You ! »[25]. Vous y retrouverez une description détaillée du travail des ordures médiatiques à qui la population américaine a fait un doigt d’honneur. Je crois qu’il est important de se rappeler ce travail et de bien voir qu’il se poursuit toujours sur différent plan.

Salutations,

Serge Charbonneau 

Québec

Rédigé par Nouvelle conscience

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article