Le Phare NOUS SOMMES DES ÊTRES DIVINS

Publié le 20 Mai 2020

Le Phare   NOUS SOMMES DES ÊTRES DIVINS

NOUS SOMMES DES ÊTRES DIVINS

 

L'un de mes amis me souligne à chaque fois que, dans mes écrits, j'insiste un peu trop sur une certaine notion de Dieu ou quand je fais allusion à quelque chose qui, visiblement pour lui, prend une connotation religieuse. Il me « recommande » de remettre à plus tard ce genre de communication car, selon lui, cela pourrait nuire à l'éveil. Bon, je suis conscient que je ne reproduis pas fidèlement pas ses mots ici, mais cela me permet quand même d'introduire mon sujet.

 

Et si, plutôt, on en parlait ouvertement?

 

Ne serait-ce pas la compréhension de ces aspects divins de la Vie qui se profile derrière tout ce qui se passe en ce moment?

 

Alors d'entrée de jeu, je vais mettre carte sur table sur certains points. Il existe toutes sortes de croyances qui ont été véhiculées au fil du temps et les gens ont été énormément manipulés à travers les religions. Mon objectif ici n'est donc pas d'en rajouter une couche supplémentaire.

 

 

Tout ce que j'écris et partage a pour but de soulever des réflexions chez les gens, jamais d'imposer une quelconque forme de vérité. Et si quelques-uns de mes écrits se présentaient comme une quelconque forme de vérité, ils ne pourraient n'être liés qu'à la vérité du moment, car selon moi, la vérité absolue n'existe pas en ce monde car tout est en mouvement constant. À partir de là, la vérité est et ne pourra jamais être autre chose que changeante. Et il faut aussi retenir qu'elle peut dépendre de la perspective à partir de laquelle nous considérons les situations. Ainsi, à partir de deux angles de vision différents en tant qu'observateurs d'une situation donnée, deux individus pourront en arriver à deux interprétations différentes de la même situation et avoir tous deux raison.

 

Ceci étant mentionné, je sais que la notion même de Dieu est un sujet très délicat et qui peut facilement soulever des passions. Depuis des millénaires on nous prêche l'amour au nom de Dieu alors qu'on se fait aussi la guerre en son nom. Drôle de paradoxe. Voilà pourquoi je n'aime pas utiliser la terme de « Dieu », car c'est un terme qui me semble avoir été galvaudé. Je préfère parler du Créateur ou de la Source. Qu'il me soit quand même permis de mentionner la définition qu'une amie m'a partagé au sujet de Dieu. Pour elle, D.I.E.U., c' est la Divine Intelligence Équilibrante Universelle. J'ai beaucoup apprécié cette façon originale de définir cette Puissance de Création.

 

Maintenant, d'un point de vue plus « pragmatique », j'aimerais citer le préambule de la Charte canadienne des droits et libertés, la plus haute loi au pays, une loi associée à la Constitution : Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit.

 

La « suprématie de Dieu », est-ce que cela ne signifie pas que Dieu est l'autorité suprême au pays? Est-ce que cela ne signifie pas que Dieu est l'autorité suprême pour chaque habitant de ce pays, peu importe ses croyances religieuses? Est-qu'on entre ici dans une religion qu'on tente d'uniformiser à la grandeur du pays ou est-ce qu'on est dans un texte de loi s'appliquant à l'ensemble de la population, peu importe son orientation religieuse?

 

Pour bien faire comprendre à ma façon ce qu'il en est, je vais faire référence à un vidéo que j'ai fait et dans lequel j'ai voulu expliquer le système en place et ce, en lien avec mon expérience de vie personnelle. Voici le lien pour ce vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=sFXxdT3F_Kk&list=UUD6Wc_5ZhDHuv15AawlvySQ&index=6&t=538s

 

Point besoin d'écouter le vidéo au complet, seulement les 9 premières minutes. Au début de ce vidéo, j'explique quelque chose qui me semble fondamental : car, suivant le préambule cité plus haut, le système reconnaît que nous sommes issus d'une Puissance de Création phénoménale souvent appelé Dieu. Et dans la compréhension de cet état de fait réside à la fois la source des problèmes que nous vivons actuellement avec le système et la résolution des dits problèmes. Il s'agit donc, selon moi, d'un point absolument névralgique, d'un point universel, et ce, peu importe notre lieu d'origine, la religion que l'on pratique, la langue que nous utilisons pour communiquer, la couleur de notre peau, notre orientation sexuelle ou toutes autres considérations.

 

Tous les être humains sur terre sont issus d'une cellule, une seule, première, unique et microscopique cellule. On peut maintenant reproduire des êtres humains par multiplication in vitro et par clonage, donc par la manipulation d'une première cellule. Mais habituellement cette première unique et microscopique cellule est le résultat de l'union du spermatozoïde en provenance d'un mâle à l'ovule en provenance d'une femelle.

 

Mais que cette cellule soit issue de la méthode de reproduction usuelle ou même qu'elle trouve son origine dans la multiplication in vitro, il importe de comprendre que l'intervention humaine s'arrête là, à cette première, unique et microscopique cellule.

 

Car il y a dans cette cellule, toute l'information nécessaire qui la conduit à se multiplier, à se diviser, à se différencier au besoin pour créer les différents organes en temps opportun. Tout cela se fait dans un ordre immuable, extrêmement rigoureux et sans autres interventions humaines. Il me semble très important de se pencher sur cet aspect de la Création. Ce n'est pas la mère qui « ordonne » aux cellules de s'organiser de telle ou telle manière. Ce n'est pas elle qui décide qu'un jour donné, le cerveau commence à se fabriquer et un autre jour, ce sont les yeux, ou le cœur, ou l'estomac. Non, cela se passe, en son sein, à son insu.

 

Il importe aussi de prendre conscience qu'il en est ainsi pour toutes les autres créatures terrestres qui se reproduisent de façon sexuée. Et il sera fait pour chaque espèce selon les particularités nécessaires à sa survie sur terre. Ainsi, un poisson aura des branchies, des nageoires et des écailles. Un oiseau aura un système osseux léger, des ailes et des plumes. Il en est ainsi pour chaque végétal aussi. Et la nature assure ainsi la survie et la perpétuation de chaque espèce.

 

Il y a donc derrière tout cela une Puissance de Création absolument phénoménale qui est à l’œuvre. Comment nommer cette Puissance? La façon m'importe peu. Ce qui importe selon moi, c'est de reconnaître que cette Puissance est à l’œuvre peu importe nos croyances religieuses et peu importe que nous soyons complètement athées ou croyants. Il y a là un phénomène que la science conventionnelle ne parviendra peut-être jamais à expliquer complètement sans tomber dans un espace où règne une certaine forme de mysticisme. Par contre, la physique quantique s'en rapproche de plus en plus.

 

La Vie est un mystère. Mais nous sommes vivants et chacun(e) de nous sommes issus(es) de cette Puissance de Création. Celle-ci nous a donné naissance, mais ce n'est pas parce que nous sommes venus au monde qu'Elle nous a quitté à la naissance. Cette Puissance de Création fait partie intégrante de nos vies, de notre conception jusqu'à notre mort et même au delà, que nous en ayons conscience ou non. Par conséquent, chacun(e) de nous est le prolongement de cette Puissance de Création ici même sur terre, et ce, à chaque instant de nos Vies.

 

NOUS SOMMES DONC EN ESSENCE DES ÊTRES DIVINS, puisque nous sommes à tout moment le prolongement de cette Puissance de Création. Et cela est vrai pour tout être vivant sur cette planète , du plus abjecte au plus sublime. TOUT EST UN.

 

MAIS QU'EST-CE QU'UN ÊTRE DIVIN? P

 

Pour le comprendre je vais faire référence à un passage du troisième livre que j'ai publié en 2009 dont le titre est Hommage à l'imferpection. Ce livre est disponible gracieusement en format numérique en allant sur www.aidojeunes.org.

 

Voici ce passage :

 

Pour le moment, ce qui ressort de mon exposé, c’est que nous en arrivons à un moment où nous ne savons finalement pas qui nous sommes réellement. Les expériences de nos vies nous permettent d’établir des frontières, de poser des balises. Elles nous permettent en bout de ligne de déterminer d’abord qui nous ne sommes pas et ce processus se fait souvent à partir de la souffrance. Nous nous développons donc par un procédé inverse, un peu à la manière d’un négatif de photo : ce sont les zones sombres qui nous permettent de voir l’image de la photo. C’est donc par la souffrance et par les expériences « négatives » qu’apparaissent les couleurs sur la photo de notre vie.

 

 

Donc, nous ne savons pas réellement qui nous sommes, et nous ne savons pas que nous sommes des Êtres divins. Nous vivons des expériences qui se produisent souvent dans la souffrance et qui nous permettent de poser des balises à droite ou à gauche du corridor de nos vies.

 

Au début, ce corridor peut être assez large. Au fur et à mesure que nous avançons dans la vie, nous apprenons à repérer et à ressentir plus facilement lorsque nous nous approchons des balises au-delà desquelles nous savons que nous pourrions vivre de la souffrance. Comme nous ne souhaitons pas cette souffrance, nous posons nos balises un peu plus à l’intérieur, déterminant avec un peu plus de précision ce qui ne nous correspond plus.

 

Nous nous rapprochons donc un peu plus à chaque fois de qui nous sommes vraiment et ce processus nous permet d’entrer en contact graduellement, et de plus en plus intensément avec notre estime de soi. À la fin de toutes ces expériences, quand notre estime personnelle est suffisamment élevée, il devrait ne nous rester finalement qu’à réaliser que nous sommes des Êtres divins, accueillant cette réalité avec toute la sagesse et l’humilité requise pour bien l’assumer.

 

En d’autres termes, nous ne construisons pas nos vies dans l’action mais plutôt en réaction, ce qui signifie que nous avons choisi d’avancer dans la vie à coups de pied dans le c… Par contre, l’aberration de cet état de fait, c’est que nous souhaitons quand même vivre dans la liberté et le bonheur. Vu sous cet angle, cela peut paraître difficile à réaliser. En effet, comment pouvons-nous ressentir la liberté quand nous sommes à la merci d’événements malheureux que nous avons nous-mêmes créés de façon non consciente?

 

Quand nous aurons véritablement intégré que nous sommes des Êtres divins, nous aurons du même coup compris que nous n’avons plus à être en réaction continuelle. Nous aurons alors la possibilité de choisir consciemment, en tout temps et avec amour, de créer ce qui apporte du bonheur, de la liberté, de la paix et de l’harmonie…

 

Fin de la citation

 

J'espère que le petit montage (tableau) se transposera correctement dans la transcription et la propagation de ce message. Je ne suis pas le plus habile dans l'utilisation de logiciel de traitement de texte.

 

J'ai souvent mentionné dans mes écrits que nous sommes engagés dans un processus d'Ascension actuellement. En fait je crois que ce processus nous conduit dans la reconnaissance de notre nature divine et des pouvoirs auxquels cette reconnaissance nous donne accès.

 

Quand on y pense, il ne s'agit pas de quelque chose de nouveau. Si on comprend bien ce qui est mentionné dans l'extrait plus haut, on peut en déduire que chacun(e) de nous, nous sommes continuellement engagés(es) dans un processus d'ascension et ce, à chaque jour et à chaque instant de nos vies. Ce qui est particulier à ce moment-ci, c'est que ce processus est en phase de grande accélération en ce moment.

 

« L'objectif » de nos vies, semble être le reconnaissance de notre nature et de nos origines divines. Et il semble que ce soit exactement là où nous conduit ce qui se produit en ce moment. Tout concourt à cela et surtout et incluant les gens qui ont créés ce cadre de souffrance qui semble négatif. TOUT EST UN. Et ces êtres font partie intégrante de ce UN. Sans eux, nous ne saurions absolument pas ce que nous ne voulons plus et par conséquent nous serions dans l'impossibilité de définir QUI NOUS SOMMES ET CE QUE NOUS DÉSIRONS réellement.

 

De réelles atrocités nous seront révélées d'ici peu de temps. Est-ce que nous devrons développer de la haine envers les gens qui ont commis ces atrocités? Absolument pas. Mais si des sentiments légitimes de haine ou de colère se manifestent, il sera simplement nécessaire de les accueillir, de les reconnaître, puis de les laisser passer sans plus de cérémonies.

 

Tout ce qui sera révélé servira à définir et à reconnaître notre nature divine. Cela est déjà et cela sera une expérience personnelle pour chacun(e) d'entre nous. Il n'y a pas et il n'y aura pas de recettes magiques. Nous sommes dans une ère d'éveil de conscience accélérée. L'éveil de conscience peut se faire par étapes tout comme il peut se faire globalement et spontanément.

 

Mais je répète qu'il s'agit d'une démarche qui ne peut être vécue que sur une base individuelle. Selon moi, très, très peu de gens sur cette terre peuvent prétendre savoir avec une certitude absolue ce qu'est ce Dieu dont je fais mention directement ou indirectement. Donc, il n'y a pas véritablement de guides qui peuvent prétendre à une certaine fiabilité à ce niveau. Et même s'il y en avait, je répète qu'il s'agit d'une démarche individuelle. Il s'agit d'un PAS-SAGE et personne n'a le pouvoir de prendre une autre personne par la main pour la guider dans ce passage.

 

Et ce PAS-SAGE ne peut se faire qu'à l'intérieur de chaque individu. Beaucoup de gens font des lectures ou écoutent de nombreux vidéos en ce moment afin de trouver une certaine guidance. Ce n'est pas mal d'agir ainsi. Mais, selon moi, il me semble important de prendre conscience qu'on nous a avisé que tous nos moyens de communication actuels pourraient disparaître de façon temporaire à un certain moment. Où se trouveront nos références si jamais cela se produisait sinon à l'intérieur de chacun(e) de nous?

 

Curieusement, pendant que je rédigeais ce texte, Nyla Nguyen a rendu disponible son dernier vidéo. Ses vidéos tendent à expliquer le passage que nous sommes à faire de la 3D à la 5D. Ce dernier vidéo est très percutant et tout le monde devrait le visionner. Elle explique clairement, que le passage à la 5D consiste en une expansion de la conscience. Par conséquent, il s'agit de sortir de la « boîte » que nous nous sommes créé et qui est constituée de nos croyances et des paradigmes auxquels nous adhérons.

 

En bref, elle nous invite clairement à nous questionner et à prendre pour acquis que tout est une question de perspective. Donc tout est vérité et nous créons chacun(e) notre réalité à partir de notre vérité, soit la perspective à partir de laquelle nous considérons les situations. Et vers la fin du vidéo, elle donne sa recette pour pouvoir bien composer avec les défis du moment concernant les « forces de l'ombre ». Et cette recette est simple : il s'agit de l'Amour.

 

Donc d'un point de vue plus pragmatique que philosophique, la guerre entre les forces de l'ombre et celles de la Lumière apparaît de plus en plus clairement pour qui veut la voir. Et, de toutes évidences, les forces de l'ombre sont acculées au pied du mur et elles font tout en leur pouvoir pour reprendre pied. Leurs manœuvres sont de plus en plus évidentes, mais toutes échouent aussi rapidement que ces forces de l'ombre (Cabale/État profond/Élite) les mettent sur pied. Leur seul véritable pouvoir semble résider dans le fait de maintenir la population dans la peur. Et c'est un pouvoir que nous pouvons facilement leur enlever quand on comprend comment cela fonctionne. Nyla fournit une excellente explication à ce sujet. Voici le lien pour son vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=oNRtBDn3tjo

 

Et voilà pourquoi, j'ai souvent terminé mes dernières communications avec l'affirmation suivante qui est de toute évidence plus pertinente que jamais : JE RENONCE À LA PEUR ET JE CHOISIS PUISSAMMENT L'AMOUR.

 

Et à partir de là, JE CHOISIS AUSSI PUISSAMMENT L'ACTION QUI ME CONVIENT POUR SOUTENIR CET AMOUR.

 

Bonne transition

 

Le Phare   NOUS SOMMES DES ÊTRES DIVINS

Donc, nous ne savons pas réellement qui nous sommes, et nous ne savons pas que nous sommes des Êtres divins. Nous vivons des expériences qui se produisent souvent dans la souffrance et qui nous permettent de poser des balises à droite ou à gauche du corridor de nos vies.

 

Au début, ce corridor peut être assez large. Au fur et à mesure que nous avançons dans la vie, nous apprenons à repérer et à ressentir plus facilement lorsque nous nous approchons des balises au-delà desquelles nous savons que nous pourrions vivre de la souffrance. Comme nous ne souhaitons pas cette souffrance, nous posons nos balises un peu plus à l’intérieur, déterminant avec un peu plus de précision ce qui ne nous correspond plus.

 

Nous nous rapprochons donc un peu plus à chaque fois de qui nous sommes vraiment et ce processus nous permet d’entrer en contact graduellement, et de plus en plus intensément avec notre estime de soi. À la fin de toutes ces expériences, quand notre estime personnelle est suffisamment élevée, il devrait ne nous rester finalement qu’à réaliser que nous sommes des Êtres divins, accueillant cette réalité avec toute la sagesse et l’humilité requise pour bien l’assumer.

 

En d’autres termes, nous ne construisons pas nos vies dans l’action mais plutôt en réaction, ce qui signifie que nous avons choisi d’avancer dans la vie à coups de pied dans le c… Par contre, l’aberration de cet état de fait, c’est que nous souhaitons quand même vivre dans la liberté et le bonheur. Vu sous cet angle, cela peut paraître difficile à réaliser. En effet, comment pouvons-nous ressentir la liberté quand nous sommes à la merci d’événements malheureux que nous avons nous-mêmes créés de façon non consciente?

 

Quand nous aurons véritablement intégré que nous sommes des Êtres divins, nous aurons du même coup compris que nous n’avons plus à être en réaction continuelle. Nous aurons alors la possibilité de choisir consciemment, en tout temps et avec amour, de créer ce qui apporte du bonheur, de la liberté, de la paix et de l’harmonie…

 

Fin de la citation

 

J'espère que le petit montage (tableau) se transposera correctement dans la transcription et la propagation de ce message. Je ne suis pas le plus habile dans l'utilisation de logiciel de traitement de texte.

 

J'ai souvent mentionné dans mes écrits que nous sommes engagés dans un processus d'Ascension actuellement. En fait je crois que ce processus nous conduit dans la reconnaissance de notre nature divine et des pouvoirs auxquels cette reconnaissance nous donne accès.

 

Quand on y pense, il ne s'agit pas de quelque chose de nouveau. Si on comprend bien ce qui est mentionné dans l'extrait plus haut, on peut en déduire que chacun(e) de nous, nous sommes continuellement engagés(es) dans un processus d'ascension et ce, à chaque jour et à chaque instant de nos vies. Ce qui est particulier à ce moment-ci, c'est que ce processus est en phase de grande accélération en ce moment.

 

« L'objectif » de nos vies, semble être le reconnaissance de notre nature et de nos origines divines. Et il semble que ce soit exactement là où nous conduit ce qui se produit en ce moment. Tout concourt à cela et surtout et incluant les gens qui ont créés ce cadre de souffrance qui semble négatif. TOUT EST UN. Et ces êtres font partie intégrante de ce UN. Sans eux, nous ne saurions absolument pas ce que nous ne voulons plus et par conséquent nous serions dans l'impossibilité de définir QUI NOUS SOMMES ET CE QUE NOUS DÉSIRONS réellement.

 

De réelles atrocités nous seront révélées d'ici peu de temps. Est-ce que nous devrons développer de la haine envers les gens qui ont commis ces atrocités? Absolument pas. Mais si des sentiments légitimes de haine ou de colère se manifestent, il sera simplement nécessaire de les accueillir, de les reconnaître, puis de les laisser passer sans plus de cérémonies.

 

Tout ce qui sera révélé servira à définir et à reconnaître notre nature divine. Cela est déjà et cela sera une expérience personnelle pour chacun(e) d'entre nous. Il n'y a pas et il n'y aura pas de recettes magiques. Nous sommes dans une ère d'éveil de conscience accélérée. L'éveil de conscience peut se faire par étapes tout comme il peut se faire globalement et spontanément.

 

Mais je répète qu'il s'agit d'une démarche qui ne peut être vécue que sur une base individuelle. Selon moi, très, très peu de gens sur cette terre peuvent prétendre savoir avec une certitude absolue ce qu'est ce Dieu dont je fais mention directement ou indirectement. Donc, il n'y a pas véritablement de guides qui peuvent prétendre à une certaine fiabilité à ce niveau. Et même s'il y en avait, je répète qu'il s'agit d'une démarche individuelle. Il s'agit d'un PAS-SAGE et personne n'a le pouvoir de prendre une autre personne par la main pour la guider dans ce passage.

 

Et ce PAS-SAGE ne peut se faire qu'à l'intérieur de chaque individu. Beaucoup de gens font des lectures ou écoutent de nombreux vidéos en ce moment afin de trouver une certaine guidance. Ce n'est pas mal d'agir ainsi. Mais, selon moi, il me semble important de prendre conscience qu'on nous a avisé que tous nos moyens de communication actuels pourraient disparaître de façon temporaire à un certain moment. Où se trouveront nos références si jamais cela se produisait sinon à l'intérieur de chacun(e) de nous?

 

Curieusement, pendant que je rédigeais ce texte, Nyla Nguyen a rendu disponible son dernier vidéo. Ses vidéos tendent à expliquer le passage que nous sommes à faire de la 3D à la 5D. Ce dernier vidéo est très percutant et tout le monde devrait le visionner. Elle explique clairement, que le passage à la 5D consiste en une expansion de la conscience. Par conséquent, il s'agit de sortir de la « boîte » que nous nous sommes créé et qui est constituée de nos croyances et des paradigmes auxquels nous adhérons.

 

En bref, elle nous invite clairement à nous questionner et à prendre pour acquis que tout est une question de perspective. Donc tout est vérité et nous créons chacun(e) notre réalité à partir de notre vérité, soit la perspective à partir de laquelle nous considérons les situations. Et vers la fin du vidéo, elle donne sa recette pour pouvoir bien composer avec les défis du moment concernant les « forces de l'ombre ». Et cette recette est simple : il s'agit de l'Amour.

 

Donc d'un point de vue plus pragmatique que philosophique, la guerre entre les forces de l'ombre et celles de la Lumière apparaît de plus en plus clairement pour qui veut la voir. Et, de toutes évidences, les forces de l'ombre sont acculées au pied du mur et elles font tout en leur pouvoir pour reprendre pied. Leurs manœuvres sont de plus en plus évidentes, mais toutes échouent aussi rapidement que ces forces de l'ombre (Cabale/État profond/Élite) les mettent sur pied. Leur seul véritable pouvoir semble résider dans le fait de maintenir la population dans la peur. Et c'est un pouvoir que nous pouvons facilement leur enlever quand on comprend comment cela fonctionne. Nyla fournit une excellente explication à ce sujet. Voici le lien pour son vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=oNRtBDn3tjo

 

Et voilà pourquoi, j'ai souvent terminé mes dernières communications avec l'affirmation suivante qui est de toute évidence plus pertinente que jamais : JE RENONCE À LA PEUR ET JE CHOISIS PUISSAMMENT L'AMOUR.

 

Et à partir de là, JE CHOISIS AUSSI PUISSAMMENT L'ACTION QUI ME CONVIENT POUR SOUTENIR CET AMOUR.

 

Bonne transition

Rédigé par Nouvelle conscience

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :