CANNABIS MÉDICINAL LÉGALISÉ  EN AOÛT AU CANADA? 

Publié le 21 Février 2018

CANNABIS MÉDICINAL LÉGALISÉ  EN AOÛT AU CANADA? 
  
 
 

 

 
 
Bob Marley nous parle du Cannabis
"C'est une révolution, que de mettre en place la solution"
Assassiné pour nous avoir montré la voie. Une raison de plus de la suivre.
De plus en plus en font la culture.
 
Traduction "War", une de ses chansons :
 
Amis musiciens, entraînez-vous pour descendre égayer nos rues au printemps, j'y serai avec vous pour chanter, l'Amour et l'appel à la rébellion.
 
Où en est-on en France ,
Depuis octobre, une entreprise suisse tente de vendre du cannabis légalement en France. Non sans peine…
---------------------------------------------------------------------------
Au Canada :
Sun Life ajoute la couverture du cannabis médicinal à ses régimes collectifs

 

Le chef de la direction de l'assureur torontois a expliqué que cette décision avait été influencée par les manifestations d'intérêt reçues de la part des clients employeurs de la Sun Life.
La Financière Sun Life a ajouté la marijuana médicinale aux options de ses régimes collectifs, ce qui marque un changement dans l'industrie et témoigne du niveau croissant d'acceptation entourant le cannabis.
Le chef de la direction de l'assureur torontois, Dean Connor, a expliqué que cette décision avait été influencée par les manifestations d'intérêt reçues de la part des clients employeurs de la Sun Life.
Les régimes de soins de santé de la Financière Sun Life couvrent plus de trois millions de Canadiens et leur famille, soit environ un Canadien sur six.

  

À compter du 1er mars, les répondants des régimes d'assurance collective pourront ajouter la couverture du cannabis médicinal à leurs plans. Cette couverture pourra s'étendre de 1500 $ à 6000 $ par personne couverte par année.
La Sun Life a précisé que sa couverture du cannabis médicinal serait disponible pour certaines maladies et certains symptômes précis, incluant la nausée liée au cancer, les douleurs causées par la polyarthrite rhumatoïde et les soins palliatifs.
--------------------
La légalisation du cannabis retardée
La date butoir de juillet apparaît plus difficile à atteindre que prévu.
Les Canadiens devront attendre un peu plus longtemps avant de fumer un joint en toute légalité. Le Sénat a contrecarré les plans du gouvernement Trudeau, qui s'était fixé comme objectif de légaliser le cannabis en juillet 2018.
Selon Radio-Canada, la légalisation du cannabis ne se fera pas avant le mois d'août.
Le représentant du gouvernement à la chambre haute, Peter Harder, a bien tenté cette semaine d'accélérer l'étude du projet de loi C-45 afin de respecter l'échéancier dont les libéraux parlent depuis des mois, mais il a échoué.
Il a réussi à arracher jeudi un accord avec les représentants des différentes factions sénatoriales stipulant que le vote final sur la mesure législative se tiendrait "au plus tard" le 7 juin prochain
à la chambre haute.
À la lumière des termes de l'entente, le gouvernement a été forcé de reconnaître qu'il allait rater son objectif. La ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, n'a cependant pas été en mesure de préciser quand le cannabis serait légal.
"Je n'ai aucune date précise à vous donner aujourd'hui, mais ce n'est pas une question de date, ce projet de loi, c'est une question de processus", a-t-elle affirmé en point de presse dans le foyer de la Chambre, jeudi en fin d'après-midi.
Le sénateur Harder avait soumis mardi un calendrier qui prévoyait un vote final en mai. Mais la suggestion s'accompagnait d'une menace de limiter les débats à la chambre haute, ce qui a été bien mal reçu par des groupes de sénateurs.
Le représentant du gouvernement à la chambre haute disait craindre "que les opposants ne se comportent de façon partisane pour retarder l'examen du projet de loi", rappelant que le chef conservateur Andrew Scheer avait averti que ses sénateurs allaient tenter de le ralentir.
Le leader du caucus conservateur au Sénat, Larry Smith, a déclaré jeudi par voie de communiqué que le Sénat se devait de "passer en revue les conséquences graves du C-45 et proposer des amendements".
Si des modifications sont en effet proposées, puis adoptées au Sénat, le projet de loi retournerait aux Communes, ce qui pourrait donner lieu à une partie de ping-pong législatif, les deux chambres devant s'entendre sur une version commune du texte.
Il y aurait ensuite sanction royale. Mais encore là, il y a encore loin de la coupe aux lèvres: la ministre Petitpas Taylor a signalé que les provinces et les territoires auront besoin de huit à 12 semaines après l'adoption de C-45 pour mettre en place leurs régimes de vente.
"Bref, si on fait le calcul, il est clair que ce ne sera certainement pas en juillet 2018", a-t-elle lâché jeudi, se réjouissant qu'"au moins", le Sénat "nous a avisés de leur plan de travail, donc (...) on connaît un peu quel sera le déroulement à ce point-ci".
Le bureau de la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a indiqué jeudi que les nouveaux développements sur la colline à Ottawa ne changeaient rien au processus législatif du gouvernement du Québec.
"Le report de la date butoir du gouvernement fédéral ne change pas l'échéancier du Québec. Pour l'heure, le projet de loi 157 doit être adopté avant la fin de la session parlementaire", a écrit dans un courriel son attachée de presse, Alexandra Régis
"Il ne s'agit ici, pour l'instant, que d'un report de quelques semaines", a-t-elle ajouté.
-----------------------------------------------------------------------
Anciens articles :
21/01/2018 - Cannabis. Plutôt que de le libérer, l'état nous arnaquent une fois de plus. 
 
26/02/2017 - L’industrie pharmaceutique admet que le cannabis tue les cellules cancéreuses. 
 
25/01/2017 - Le chanvre ou cannabis, la plante des Dieux
Ce qui se cache derrière La prohibition du cannabis.
 
08/10/2014 - Le Cannabis soigne le cancer, Et les gouvernements le savent. 

Rédigé par Chevalier de Lumière

Publié dans #CANNABIS MÉDICINAL, #Santé

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Faut légaliser le cannabis en France.
N'attendons pas octobre 2018
Faut que le parti les républicains arrêtent
de prendre les français pour des abrutis car :
Aucun plant de cannabis ne pousse en Automne
en Outdoor à cette période sauf en outre-mer
(sous les tropiques) au cas où il n'y a pas
d'ouragans ou de typhons .
Tous les partis politiques sont d'accord pour la
légalisation ou la dépénalisation du cannabis.
Y a que le mouvement sénatorial de droite
LES REPUBLICAINS.
Il faut que tous les partis politiques soient
d'accord à l'Assemblée Nationale pour que
le cannabis soit légalisé, puisque En Marche
est un mouvement qui n'est pas que dominé
uniquement par la gauche politique .
C'est pour cela que nous les défenseurs du
cannabis aimerions que le débat ait lieu au
Sénat et à l'Assemblée vers le 21 mai 2018.
J'ai trop envie d'ouvrir mon coffee-shop
À bon entendeur, Salut.