La Ligue des droits de l'Homme s'attaque aux compteurs Linky

Publié le 9 Mai 2016

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 26 Avril 2016, 15:48pm

Catégories : #Société

BIG BROTHER - L'association estime que les informations sur la consommation d'Ă©lectricitĂ© que transmettent ces compteurs pourraient ĂȘtre utilisĂ©es Ă  des fins de surveillance.

Des dizaines de communes et plusieurs associations les avaient déjà pointés du doigt. Les compteurs Linky viennent de se faire un nouvel ennemi. La Ligue des droits de l'Homme (LDH) estime en effet que ces compteurs électriques intelligents, en cours de déploiement dans toute la France aprÚs l'adoption de la loi de transition énergétique, pourraient présenter des risques pour la vie privée des citoyens.

"Big Brother" Ă  la maison. De fait, les petits boĂźtiers jaunes mesurent en temps rĂ©el la consommation d'Ă©lectricitĂ© des foyers et la transmettent directement au fournisseur. Et la LDH craint, dans le contexte de l'Ă©tat d'urgence, de voir entrer une sorte de "Big Brother" Ă  la maison. Selon l'association, il existe un risque que l'utilisation du compteur puisse ĂȘtre dĂ©tournĂ©e Ă  des fins de surveillance. Car mĂȘme s'il ne s'agit que d'informations sur la consommation Ă©nergĂ©tique des foyers, ces donnĂ©es peuvent en dire long.

"Un moratoire sur le dĂ©ploiement". "Une consommation d'Ă©lectricitĂ© inhabituelle, cela peut permettre de dĂ©duire ce que vous faites, Ă  quelle heure vous vous levez ou encore que vous hĂ©bergez trois personnes alors que vous ĂȘtes censĂ© vivre seul dans votre logement", explique Maryse Artiguelong, membre de la LDH. L'association demande donc "un moratoire sur le dĂ©ploiement pour avoir des informations prĂ©cises, claires". DĂ©tournement de donnĂ©es, renseignements illĂ©gaux, la LDH envisage le pire.

Une simple sĂ©rie de chiffres. De son cĂŽtĂ©, EDF, qui prĂ©voit d'installer 35 millions de compteurs Linky d'ici Ă  2021, assure qu'aucune dĂ©rive n'est possible. "Il est impossible de savoir Ă  quoi cette consommation correspond. Le compteur Linky est incapable de faire la diffĂ©rence entre les diffĂ©rents appareils de la maison", explique la direction. "L'information qui va ĂȘtre rĂ©cupĂ©rĂ©e, ce n'est qu'une sĂ©rie de chiffres qui va permettre, une fois par mois, d'avoir une facturation au plus proche de la consommation du client."

La Cnil valide le compteur Linky. ConsultĂ©e sur le sujet, la Commission nationale informatique et libertĂ©s (Cnil) a validĂ© le principe du compteur Linky en posant quelques rĂšgles. Les donnĂ©es rĂ©coltĂ©es "ne quittent pas le domicile de l'abonnĂ©" et ne sont "pas transmises Ă  des tiers (par exemple les fournisseurs d'Ă©nergie ou les sociĂ©tĂ©s commerciales proposant des travaux d'isolation ou de pose de fenĂȘtres) sans le consentement des abonnĂ©s". L'installation du compteur reste donc obligatoire.

Par M.B. et Aude Vernuccio

Rédigé par Chevalier de lumiÚre

Publié dans #Compteur intelligent

Repost0
Pour ĂȘtre informĂ© des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article