Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

Des OGM dans la vitamine B12,

Publié par Chevalier de lumière  - Catégories :  #OGM, #Santé

Des OGM dans la vitamine B12, le complément alimentaire des végétariens et végans
La vitamine B12, indispensable à la santé de tout être humain et consommée en tant que complément alimentaire par les adeptes d'un régime sans produit d'origine animale, serait "généralement" produite à partir d'organismes génétiquement modifiés. C'est ce que révèle une enquête du magazine "Global".

Elle se trouve surtout dans la viande, le poisson, les produits laitiers et les oeufs : la vitamine B12, indispensable à l'être humain, sans quoi il risque une altération globale de son système nerveux et de son tube digestif. Chez l'enfant, la carence en B12 peut conduire à des retards de croissance, à une perte de densité osseuse et dentaire, à des infections, voire même au décès.


Pour autant, une part croissante de la population n’en ingère plus naturellement : les végétaliens, les végans et les crudivores, qui ont pour point commun de refuser de manger tout produit d’origine animale. Face à ce phénomène, des voix s'élèvent pour pointer les risques que présentent de tels régimes. Mi août, par exemple, la députée conservatrice italienne Elvira Savino a déposé un projet de loi visant à pénaliser tout parent qui tenterait d'imposer le régime végétalien à son enfant.

Pour prévenir ces risques sanitaires, il existe cependant des compléments en vitamine B12 aux régimes sans produits d'origine animale. D'où provient cette B12 disponible dans le commerce et comment est-elle produite ? C'est ce qu'a cherché à savoir le magazine en ligne Global. L'enquête de la journaliste Emilie Veyssié dévoile l'ampleur et les rouages du business de la vitamine B12. On y apprend que celle ci est tantôt d'origine végétale, tantôt - paradoxalement - d'origine animale. Mais surtout que certains de ces compléments alimentaires seraient produits à partir de... bactéries génétiquement modifiées, "massivement utilisée dans les élevages".

Un comble pour ceux et celles qui ont précisément choisi ces régimes alimentaires alternatifs pour manger plus sainement et ne pas nuire aux animaux.

Le marché des compléments alimentaires en pleine "explosion"

Le marché des compléments alimentaires a connu une croissance de 6,4 % en 2014, selon le Syndicat national des compléments alimentaires (Synadiet). Les produits à base de B12 que proposent ses acteurs s'adressent à la fois aux végans et végétariens, dont la population en France est estimée entre 1,2 et 1,8 million de personnes, mais aussi aux personnes atteintes de maladies génétiques, sans oublier la part croissante de personnes âgées.

En France, le leader du marché est le laboratoire pharmaceutique Sanofi. Global explique que ce dernier est mondialement concurrencé "par trois entreprises chinoises qui vendent de la B12 et en fournissent aussi à d'autres laboratoires qui la conditionnent". Mais Sanofi n'a pas donné suite aux questions du magazine. Pas plus que Gerda - un laboratoire qui fabrique des formes buvables et injectables de B12 -, le Synadiet (syndicat des compléments alimentaires) et la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF). Une omerta que le magazine explique par "la mobilisation de la société civile en France et en Europe contre les OGM agroalimentaires".

Mobilisation de la société civile contre les OGM agroalimentaires

Le même "silence" traduisant une "gêne" a été observé lors des investigations menées sur les compléments en vitamine B12 destinés aux animaux. Des animaux dont certains fournissent eux mêmes de la B12 à usage humain.

Aucune des interviews menées par Émilie Veyssié auprès des institutions agricoles, des instituts techniques de chaque filière, des producteurs d'additifs, syndicats ou associations n'a débouché sur la communication de chiffres ou d'explications transparentes quant à l'administration de B12 génétiquement modifiée aux animaux, sa production ou son importation en France.

Cette modification génétique est toutefois avérée. La Société chimique de France annonce une production annuelle "de l'ordre de 35 tonnes par an" et confirme la production de B12 "généralement à partir de microorganismes génétiquement modifiés". Une modification génétique également assumée "au niveau européen".

Au niveau européen, on assume la modification génétique

Pour en apprendre plus, lisez la passionnante enquête de Globalmag "B12, des OGM bien cachés ".

À LIRE AUSSI : En troquant des graines sur le net, ils défient l'industrie des semences

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...