Marie-France de Meuron : Le confusionnisme !

Publié le 11 Juillet 2020

Marie-France de Meuron : Le confusionnisme !

 
 

Le confusionnisme est une attitude qui consiste à entretenir la confusion dans les esprits et à empêcher l'analyse objective des faits !

 

 

 

 

Ce terme m'a percutée à la lecture de l'article d'un docteur en histoire de la philosophie, décrivant ce mode d'user de la confusion comme méthode du mondialisme. 
En fait, cette idéologie, tendance ou attitude joue de la confusion (action de confondre) et se révèle de plus en plus dans notre "civilisation" qui perd de sa cohérence pour apporter une forme de chaos dans notre organisation globale.
Cette tendance serait d'abord connue en politique. 

Le site toupie.org nous en donne une définition claire : Le confusionnisme est une attitude ou une tendance qui consiste à entretenir la confusion dans les esprits et à empêcher l'analyse objective des faits.
La plupart des individus ne s'y retrouvent plus, ce qui permet de les manipuler dans une direction voulue, en brouillant leurs visions et, finalement de les bloquer. 

En fait, le confusionnisme est favorisé par la crise économique et sociale, par le rejet de la classe politique et des élites
Il est amplifié par le développement d'Internet, des réseaux sociaux et l'omniprésence médiatique.
Ce mode de procéder s'est installé de plus en plus et les jeunes qui baignent passablement dedans ne savent plus faire la différence entre ce qu'ils créent vraiment et ce qui surgit d'eux, passablement façonnés par cette ambiance. 

Ainsi, les décisions sont prises au coup par coup pour avoir l'illusion d'être claires car une prise en compte plus globale ou à plus long terme d'une situation est déjà trop imbibée de confusionnisme.
Évidemment, chacun fonctionne selon ses propres processus et sera plus ou moins prisonnier de cette tendance qui peut aboutir en psychiatrie, à un état d'esprit troublé par une confusion mentale qui ne permet pas de bâtir un raisonnement rigoureux.
Au niveau des aînés qui ont profité d'une autre pédagogie et d'un milieu ambiant non envahi par les écrans, l'état actuel de confusionnisme génère un malaise certain car ils ont gardé une bonne partie de leur liberté d'esprit alors que la situation générale du milieu politico-économique les embrouille ou, pour le moins, veut les inciter à avoir une vision différente.
Le confusionnisme s'est infiltré dans le journalisme : Désinformation et raccourcis contribuent à l'obscurantisme par la propagation d'idées fallacieuses.
Bien sûr, on retrouve dans la science cette fusion des savoirs qui aboutit à des perceptions séparées de la réalité vivante. Ici en ethnologie : Essartage et confusionnisme. 

À propos des Mnong Gar du Vietnam Central.
La date de l'article, 1997, nous prouve que la déviation mentale s'est incrustée dans bien des domaines depuis longtemps.... 

 

 

 


 
L'article qui m'a inspirée pour les propos de ce jour est de Henri Feng.  
Il souligne comment le confusionnisme s'est instauré comme méthode du mondialisme et l'illustre dans le mouvement LGBT qui s'est étendu à LGBTQIA+. 
C'est la confusion de toutes les tendances sexuelles, d'un maximum de manifestations possibles sous des formes très diversifiées. 
Ainsi l'expose cet article : la facilitation du changement de sexe : "Ce projet pourrait vraiment ne pas être une avancée". 
Le sujet est encore plus prenant quand il s'agit d'un enfant. 
Ce qui peut sembler clair dans une période relève d'une situation inconsciente beaucoup plus confuse, qui s'élargit aux médecins qui entrent en matière, avec des traitements hormonaux voire des opérations. 
N'entrent-ils pas eux-mêmes en confusion avec la locution "primum non nocere" et une connaissance globale de l'être humain ?
De la sorte, nous en venons au confusionnisme médical, surtout dans cette époque de virus couronné où l'art médical a été tellement écorché et brassé dans le milieu académique officiel. 

Il suffit de constater les querelles multiples et les divisions dans le corps médical et que les gouvernements se sentent mandatés à gérer une situation en imposant des mesures qui confondent la responsabilité avec les limitations de la liberté, à chercher à éviter des morts tout emprisonnant des personnes qui meurent d'ennui ou se suicident ou encore à étouffer l'économie tout en prodiguant largement des subsides.
La confusion vient aussi que du fait que ce sont de grandes instances qui décident de ce que les médecins ont le droit de prescrire alors que leurs expériences leur dictent ce qui est adéquat à chaque patient dans son état global. 

Il ne s'agit pas de le confondre avec tous les porteurs de virus et il faut tenir compte des pathologies personnelles distinctes qui influencent le développement coronaviral.
J'espère que le diagnostic de confusionnisme permettra de détecter les situations où on est amené à confondre ce qui est primordial et fondamental de ce qui est secondaire et partiel.


Blog de Marie-France de Meuron :
https://mfmeuron.blog.tdg.ch/archive/2020/06/30/le-confusionnisme-307308.html

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :