Comprendre les enjeux actuels !

Publié le 4 Juin 2020

James O'Brien : Comprendre les enjeux actuels !

 

La Chronologie des Événements des dernières années aux États-Unis, qui ont mené à la Situation Actuelle !

 

Par James O'Brien, le samedi, le 23 mai 2020

 

 
 

Nous devons bien prendre note des repères historiques cruciaux pour les replacer sur ce jeu d’échecs de 5D. 
Le Covid-19 en est un à l’évidence. 
Tout comme l’échec de l’impeachment de Trump et celui de l’enquête de Mueller. 
Le limogeage du Directeur du FBI James Comey était certainement un repère notable. 
L’introduction de QAnon, la contremesure du renseignement de l’Alliance face à la dissémination de la propagande des principaux médias est également à marquer d’une pierre blanche. 
A l’évidence, l’élection de Trump le 9/11/16 et son investiture le 20/1/17 (à l’âge de 70 ans, 7 mois et 7 jours) font partie des repères les plus significatifs.
 
Cependant, malgré tout le battage médiatique autour de la Pandémie planifiée du Covid et les coups montés permanents de la Cabale Internationale de l’État Secret, il ne faut pas oublier de reconnaître l’un des autres repères cruciaux qui a failli passer à la trappe en raison des évènements qui ont suivi : l’éviction de l’échiquier du maître pédophile Jeffrey Epstein.
Sans aucun doute, l’arrestation de Jeffrey Epstein (et son sort ultime, quelle que soit la manière de l’interpréter) est un repère d’une grande signification dans le jeu d’échecs international entre le bien et le mal. 
En un sens, cette partie dure depuis des milliers d’années, mais depuis juin 2015, lorsque Donald Trump a annoncé sa candidature à la présidence, les choses se sont énormément accélérées.
 
Il y a eu de nombreux autres repères dans cette bataille, tels que le 23 décembre 1913, lors de la fondation de la Réserve Fédérale ou le 22 novembre 1963, lors de l’assassinat du Président John F. Kennedy. 
Et, bien sûr le fameux 11 septembre 2001. 
 
 
Garry Kasparov vs Vladimir Poutine - Les ObservateursBeaucoup de ces repères marquent des défaites cuisantes du côté de la Lumière, ou du moins c’est ce qu’il semble. 
Il semblait bien que les forces des ténèbres gagneraient à tous les coups. 
Elles détenaient toutes les bonnes cartes et, en fait, elles possédaient le casino lui-même. 
Beaucoup ont fait leurs jeux en conséquence.
 
Un repère qui avait bénéficié d’avance d’un grand battage médiatique, davantage encore que l’annonce du bug de l’an 2000, a été le 21 décembre 2012
Il s’agissait de la fin du Calendrier Maya, qui annonçait apparemment une sorte de grande Apocalypse, de Transition Quantique, ou à tout le moins, d’une fin de semaine lourde de conséquences. 

 
 
Mayaexplor Guatemala | Le Calendrier Maya
Calendrier Maya
 

Lorsque la date arriva et passa sans encombre, elle passa pour un canular de plus du New Age. 
Un piège à gogos, rien de plus.  
La vérité oblige à dire que cette date était un autre repère majeur. 
C’était une étape cruciale dans le destin de l’espèce humaine et tout comme dans une véritable cérémonie de remise de diplômes, quelque chose d’important s’était produit, qui allait changer les choses, mais dans l’immédiat ce jour-là, c’était le retour à la vie normale, à la routine quotidienne, mais avec un diplôme en main.  
Mais les choses avaient changé, énergétiquement, en coulisse.

-------------------------------------
Très bien expliqué ci-dessous :
Qui est Swami Nithyananda - Yoga avec AnandaTRÈS INTÉRESSANT ET IMPORTANT
2012 La vérité par Nithyananda
 
Les gens disent "il ne s'est rien passé.
Nous allons peser moins, nos pensées seront plus claires après 2012
"moins de pensées, plus d'action", c'est ce qu'il nous faut en ce moment pour "libérer Macron".
 
 
-------------------------------------
 
A partir du repère de 2012, le camp des ténèbres allait subir un désavantage. Alors qu’auparavant, ils possédaient tous les casinos et même les croupiers, à présent ils allaient devoir jouer franc-jeu, en face en face, selon les règles convenues du jeu ; des règles dont ils s’étaient autrefois vantés et moqués, parce qu’une série de règles s’appliquaient à eux, et une autre série à tous les autres. 
Bien sûr, il y avait des lois, qui pouvaient s’appliquer à leurs opposants, mais pas à eux. 
Inutile de passer par le Juge, parce qu’ils avaient le Juge dans leur poche, en le faisant chanter – de la pire des manières.
 
Une des formes les plus efficaces de chantage était le sexe avec des enfants mineurs, et quelquefois pire que cela, mais nous n’allons pas entrer dans ces détails. 
Le public en général a des réactions intuitives pour protéger les enfants, à commencer par leurs propres enfants, puis les autres enfants en général. 
Les crimes contre les enfants ont le don d’aplanir les différences politiques et d’unir les gens contre un mal évident, indiscutable. 

 
 
Hillary Clinton aides can be questioned about her email, judge ...Au tournant de l’élection de 2016, un ordinateur portable a été saisi par le Département de la Police de New York (NYPD) chez Anthony Weiner (alias Carlos Danger) en cours d’inculpation, le mari de l’assistante de Hillary Clinton, Huma Abedin. 
On a raconté que des flics New Yorkais endurcis, qui étaient censés avoir tout vu, ont pleuré en voyant ce qu’il y avait sur un fichier de l’odinateur appelé "Assurance-Vie".
 
Le NYPD a menacé de le rendre public si le FBI, alors dirigé par James Comey, ne rouvrait pas l’affaire Hillary Clinton, sur la base des nouvelles informations saisies. 
Comey, qui avait toute sa vie durant effacé les traces criminelles des Clinton, savait ce qu’il fallait faire. 
Il a annoncé qu’il allait rouvrir l’affaire. 
C’était un développement choquant, si proche de l’élection. 
Les partisans de Trump exultaient, alors que ceux de Clinton étaient temporairement atterrés. 
Mais alors, une semaine plus tard, Comey a annoncé au monde que le FBI avait examiné les milliers de fichiers et de courriels à la vitesse de l’éclair et qu’il n’avait rien trouvé. 
Affaire classée. Comey avait effacé les traces. Après tout, c’était son travail.
 
N’importe quel homme d’influence dans le sérail de Washington savait que Clinton allait remporter l’élection. 
C’était une chose faite. 
Les grands médias l’avaient annoncé depuis le Premier Jour. 
Le gratin des affaires et des politiciens de Washington lui apportait son soutien. 
Les principaux acteurs politiques du monde entier étaient déjà impliqués dans la Fondation Clinton. 
N’importe quel lanceur d’alerte potentiel sur un sujet sensible était voué à l’échec, réduit au silence par un «suicide de deux balles à l’arrière de la tête», un chantage déjà en place, ou un pot-de-vin conséquent de gloire et de fortune, genre Hollywood.
 
Une fois Clinton en fonction, ils auraient pu tout faire disparaître sans difficulté. Ils contrôleraient à nouveau la plus haute fonction du pays. 
En fait, un Clinton (Rockefeller)* ou un Bush avait occupé la présidence sans interruption depuis 1980, à part Obama, qui faisait campagne pour Clinton. 
Une nouvelle occupation de 8 ans était assurée. 
Et si les électeurs n’aimaient pas cela, tant pis pour eux. 
Demandez à Bernie Sanders* comment cela s’est passé pour lui.
*Bernie Sanders avait remporté les primaires Démocrates contre Hillary Clinton en 2016, mais avait été contraint manu militari à se retirer. La même chose lui est arrivée en 2020 lors des primaires où la fraude électorale a permis à Joe Biden de s’imposer à la surprise générale. (NdT)
 

 
 
Et Donald Trump ? 
Eh bien, ils s’occuperaient de lui après leur entrée en fonction. 
Et ils feraient de lui un tel exemple que jamais plus personne n’oserait essayer de faire de même.
 
C’est alors que le miracle s’est produit. 
Trump a gagné. 
Comment est-ce possible ? 
Ce n’était pas ce qui était prévu. 
Et les forces des ténèbres avaient toujours détenu les droits des scénarios et des possibles suites.
La grande transition du pouvoir de l’ombre à la lumière avait eu lieu.
 
« Si cet enfoiré gagne, nous allons tous finir au bout d’un nœud coulant ! 
Vous feriez mieux d’y remédier. 
Vous feriez mieux de trouver une solution ! », c’est ce que Hillary Clinton a écrit à Donna Brazile* dans un courriel, après qu’une interview publique avec Matt Lauer** ne se soit pas déroulée comme prévu.
* Donna Brazile, née le 5 décembre 1959 à Kenner, est un écrivain et professeur de science politique américaine, affiliée au Parti démocrate. Elle est la première Afro-Américaine à diriger une grande campagne présidentielle, pour Al Gore, en 2000. Elle est présidente par intérim du Comité national démocrate en 2011 et en 2016. Wikipédia
** Matthew Todd Lauer, dit Matt Lauer, né le 30 décembre 1957, est un journaliste de télévision américainprésentateur entre 1997 et 2017 de la matinale The Today Show diffusée quotidiennement sur le réseau NBC, ainsi que d'émissions sur le Discovery Channel. Matt Lauer est d'origine roumaine. Il est également connu pour avoir eu quelques dialogues très tendus avec des personnalités, comme avec Tom Cruise, en juin 2005, au sujet de la psychiatrie ou Ann Coulter en juin 2006. Dans le contexte des révélations qui suivent l'affaire Harvey Weinstein, il est accusé d’un « comportement sexuel inapproprié » et licencié par NBC. Wikipédia
 
Pendu au bout d’un nœud coulant ? Pourquoi quelqu’un ayant perdu une élection s’exprimerait-il en ces termes ?
 
Dans le rapport de l’Inspecteur Général, concernant les sujets en rapport avec l’ordinateur portable de Weiner, il était mentionné sous forme de remarque : « Analyse initiale de l’ordinateur portable. 
Des milliers de courriels. 
Hillary Clinton et Fondation. 
Crimes contre des enfants ».
 
Lorsque Trump a été élu, une des nominations les plus importantes a été celle de Jeff Sessions
Même les partisans de Trump ont eu de temps à autre, des sentiments mitigés sur le fait qu’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise nomination. 
Sessions s’est récusé lui-même du Canular de la Collusion Russe, mais il s’est aussitôt mis au travail pour lutter contre le trafic sexuel d’enfants, comme l’ont prouvé le nombre d’arrestations qui ont augmenté en flèche aussi bien au niveau national qu’international. 
L’administration s’est d’abord attaquée aux membres des organisations de bas niveau, qui ont dénoncé leurs supérieurs, ceux qui étaient moins protégés par des réseaux de chantage et par le pouvoir de l’élite politique.
 
En 2011, Peter Schweizer a publié « Throw Them All Out » (Virez-les tous), un examen détaillé de la corruption politique telle qu’elle était pratiquée dans les salles du Congrès.  
Au cours de cette enquête, Schweizer a découvert un seul membre du Congrès contre lequel il n’y avait pas d’allégations, et qui n’avait jamais touché de pot-de-vin, ni conclu d’accords en coulisse, en somme, qui n’avait jamais mangé de ce pain-là.
Cet individu était Jeff Sessions. 
Bien qu’il y ait eu de nombreuses discussions pour savoir pour quel camp travaillait Sessions, notamment en raison des tweets négatifs de Trump à son sujet, la désinformation est également nécessaire, le bilan de Sessions concernant le trafic d’enfants est éloquent. Cependant, ce n’est pas pour rien qu’ils appellent cela des échecs 5D. La partie comporte de nombreux agents doubles ou triples. 
Ce n’est qu’à la fin de la partie que les résultats de tous les joueurs et de leurs mouvements apparaîtront clairement.
 
L'horrible vérité sur Bill Clinton, le Lolita Express, et les ...En 2017, le Département de la Justice a doucement entamé son enquête sur Jeffrey Epstein, sous la direction et la supervision de Jeff Sessions.
Epstein était lui-même un facteur de l’élection de 2016.
A ce moment-là, le public avait entendu parler de son "Ile des Lolitas", alias l’Ile des Pédos, alias l’Ile des Orgies. 
L’ancien Président Bill Clinton s’était affranchi des règles de sa propre sécurité et entrepris de sa propre initiative 26 voyages vers l’Ile. 
Hillary en avait fait 6.
 
 
Epstein avait prétendu lors de sa première déposition pour crimes pédophiles en 2008 (pour lesquels il a été condamné et conclu un accord) qu’il était le cofondateur de la Fondation Clinton et de l’Initiative Mondiale Clinton.
 
Epstein avait évolué d’un élève ayant abandonné le collège et devenu professeur d’arithmétique, puis courtier débutant en bourse pour devenir milliardaire du jour au lendemain. 
Il connaissait naturellement tous les grands hommes d’affaire de New York, où être un milliardaire comme Donald Trump vous place dans une liste assez réduite.
 
Les opposants de Trump ont essayé de se servir de quelques mots qu’il avait dits sur Epstein il y a 17 ans et du fait qu’il avait voyagé sur un vol de Floride à New York dans un de ses avions pour lier Trump aux crimes sexuels sur lesquels Epstein a construit sa fortune. 
Le genre de chose que vous mettriez dans un fichier "d’Assurance-Vie".
 
Ils n’ont rien sur Trump ou ils s’en seraient servi lors des élections de 2016, lorsqu’ils contrôlaient encore presque tous les juges du pays. 
En 2016, tout ce qu’ils avaient étaient des mots qu’il avait dits, placés dans un contexte qui le ferait paraître à son désavantage. 
Lors du deuxième débat Présidentiel, Trump a déclaré : "Il y a des mots et puis il y a des actes".
Ce sont les actes dont ils devront répondre. 
Les "Crimes contre les Enfants". 
Et rien ne pourra les en dispenser.
 
Concernant Trump, il ne figure pas dans le carnet de vol vers "l’Ile des Lolitas" d’Epstein – pas une seule fois. 
Il a pris l’avion de Daytona à New York, une seule fois, en compagnie du fils d’Epstein. 
Trump, en prenant connaissance de l’agression sexuelle d’Epstein contre une fillette de 14 ans, l’a fait interdire à vie de ses clubs et de ses hôtels. 
Trump s’est rendu volontairement à la police et chez le procureur et ils ont estimé qu’il "n’aurait pu être plus prévenant".
 
Cette affaire a mis longtemps à mûrir. 
Si vous pensiez que l’affaire NXIVM, avec Allison Mack déballant tout ce qu’elle savait, allait révéler tout un réseau de crimes sexuels, alors cela équivaut à 100 fois cela.
Tous ceux qui figurent dans le petit livre noir d’Epstein ne sont pas coupables. C’était un riche intermédiaire du pouvoir et fréquentait un tas de milieux, de célébrités et autres. 
Mais les gens qui ont entrepris un voyage à l’Ile des Pédophiles ont commis une erreur fatale : ils ont emmené leurs téléphones portables avec eux.
 
L'Équipe des Ténèbres n’a jamais pensé que la technologie créée pour le contrôle et la surveillance du public en général pouvait se retourner contre elle. 
Après tout, ils contrôlaient des services de renseignement comme la CIA, et le FBI leur servait à faire le ménage. 
Et ils avaient de nombreux juges victimes de chantage dans leur poche.
Ils n’ont jamais tenu compte des patriotes, et des bons acteurs dans le renseignement, chez les militaires, en politique et dans la police. 
Ni du pouvoir d’un public éveillé, qui désormais avait quelqu’un vers qui se tourner pour dénoncer des crimes. 
La blague qui courait dans les rangs des forces des ténèbres était : "Qui allez-vous appeler ?" 
Parce qu’il n’y avait personne à appeler dans la Justice. 
Les dés étaient pipés dès le départ, de l’intérieur à l’extérieur.
 
Cette époque est terminée. 
La NSA est utilisée contre eux à présent. 
Les membres corrompus du Département de la Justice et du FBI ont été limogés. 
Il suffit de consulter la liste des acteurs corrompus qui ont été sanctionnés depuis que Trump a pris ses fonctions. 
Puis d’observer le nombre record de démissions de PDG. Enfin de regarder tous les nouveaux juges que Trump a nommés.
 
Comme des rats dans un navire en train de sombrer, ceux qui ont été pris dans le scandale Epstein vont commencer à s’en prendre les uns aux autres ou essayer de conclure une transaction, une fois qu’ils sauront ce qui va être révélé. 
C’est beaucoup plus sombre que la plupart des gens ne l’imaginent. 
J’ai dit avant l’élection que si le public connaissait la véritable nature des crimes que l’opposition à Trump a commis, ces individus ne pourraient plus se promener dans les rues. 
Il y a des choses que les gens ne peuvent pas tolérer.
 
Nous savons que beaucoup de gens ont gobé les opérations de guerre psychologique des médias concernant les crimes imputés à Trump. 
Il n’y a simplement rien de vrai et aucune quantité de projection médiatique ne peut en faire une vérité. 
Cependant, le temps est proche où les actes criminels de certains héros de la politique et de l’industrie du divertissement, dont les gens pensaient qu’ils pouvaient leur confier le sort de nos enfants, vont être exposés à la lumière crue du jour. 
Dans une arène que personne ne peut ignorer.
 
Nombreux seront ceux qui auront besoin d’une thérapie lorsqu’ils verront la profondeur de ce trou à rats. 
Tout ne sera pas révélé, mais suffisamment pour s’assurer que cela ne se reproduira pas.
 
Attachez vos ceintures. 
Le jour est proche où le nombre de partisans de Clinton, et de ceux qui les ont financés, va tomber au zéro absolu.
 
Les forces des ténèbres ne vont pas remporter cette partie. 
Elles en sont réduites à jouer leurs dernières cartes. Elles ne possèdent plus les casinos. Leurs paris désespérés ne leur servent plus qu’à gagner du temps, alors qu’elles contrôlaient jadis les Ères. 
C’est la Lumière qui a le dernier atout (Trump) en main.
 
Et il sera joué.
"Des coutumes séculaires de nature brutale pouvaient intervenir auparavant et exécuter l’œuvre du mal en toute impunité sociale. 
La connaissance était alors réservée à une minorité privilégiée, et la multitude errait dans une obscurité mentale. 
Mais un changement s’est produit dans les affaires de l’humanité. 
La compréhension a pénétré dans les recoins les plus sombres du globe. 
Elle fait son chemin à la surface et dans les profondeurs de la mer, ainsi que sur terre. Le vent, la vapeur, et les éclairs sont ses vecteurs. 
La lumière du Tout-Puissant : "Que la Lumière soit", n’a pas encore épuisé sa force. Aucun abus, aucun outrage, que ce soit dans le goût, le sport ou l’avarice, ne peut désormais se cacher de la lumière qui envahit tout". - Frederick Douglass, le 5 juillet 1852
 
"Mais si quelqu’un doit scandaliser l’un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du coup une de ces meules que tournent les ânes et d’être englouti en pleine mer … 
Il est fatal, certes, qu’il arrive des scandales, mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive !" (Matthieu 18,6)
 
La Justice n’est plus aveugle.
Envois et traduction de Patrick T.
Diffusé par Marie sur :  https://vol370.blogspot.com/ 

Rédigé par Nouvelle conscience

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :