Message de l'Ami reçu par Agnès Bos-Masseron

Publié le 29 Mai 2020

La pleine humanité de chaque être humain est sa divinité.

Message
Message de l'Ami reçu par Agnès Bos-Masseron

Comprenez la beauté, la vastitude, la grandeur du corps humain. Lorsque nous parlons de l’aura de chaque être, nous parlons de l’aura dans sa valeur la plus étendue. Vous le savez, les limites du corps humain ne s’arrêtent pas, loin de là, aux limites du corps physique. Le corps physique est l’une des coques internes du corps humain. Lorsque nous parlons de l’aura du corps humain, nous parlons de ce corps vaste, élancé, vibrant, rayonnant, libre de toute limitation.
Car voyez-le, la seule invitation est de ramener sa pleine humanité à chaque être humain, et la pleine humanité de chaque être humain est sa divinité. Non un concept, mais la réalité de cet être qui, dans sa nature et sa structure, est l’image pure du divin. La réalité de cet être qui dans sa réalité, dans sa structure, est le soleil de l’amour. Ainsi naturellement, dans cette perspective et cette vision, s’éveille l’autoguérison innée à chaque corps. Eveillons le corps lumineux de chaque être humain. Eveillons ce corps, reliant chaque cellule, chaque organe, à la structure, à la nature de ce corps.
…Belle est cette période qui permet à chaque être de se repositionner et de s’ancrer dans cette évidence de la capacité infinie d’autoguérison, dans la puissante de l’immunité inhérente à chaque structure physique lorsque l’être choisit les sentiers de la joie, les sentiers de l’amour.
Il faudrait que les radios puissent le dire, que les télévisions le proclament et que chaque être cesse de faire des compromis. Ne jamais se laisser influencer. Être l’écoute dans la simplicité de sa structure corporelle. Servir cette simplicité par des modes de vie, des attitudes, des aliments qui nourrissent cette infinie puissance et cette infinie beauté qu’est le corps humain.
L’immunité, nous le redisons, est générée, est animée, est amplifiée par l’amour et la joie, par la vie saine et simple, par la sérénité, par la paix, cette paix résultant de la confiance dans l’infinie beauté de la vie, cette paix résultant de la confiance dans l’infinie beauté de l’Être. Chaque être vivant sur la Terre étant la pure image de l’Être, cet infini de l’amour. Faire de sa vie une contemplation à la pure beauté.
Puisse l’humanité entendre, alors que les opportunités maintenant invitent à l’écoute, à la pause, à une intériorité peut-être. Retrouver cette relation consciente avec ce corps qui est conscience, car la conscience est tout, n’est-ce pas ? Entrer en relation avec les cellules, avec les organes dans l’amour, dans la gratitude. Imprimez cela dans l’eau que vous buvez. Imprimez cela dans les aliments, dans l’air que vous respirez, et chantez la gloire de la vie à travers la relation avec le corps. Ainsi est amplifiée, est animée cette tendance naturelle, cette immunité naturelle inhérente à la pure bonté qu’est chaque cellule.
Je vous le dis et vous le redis, dans l’union du cœur du Un, puisse être coupé irrémédiablement tout lien karmique du collectif de l’humanité avec quelque croyance, quelque intelligence ou quelque énergie qui insufflerait une illusion de peur alors qu’il n’existe que l’infini de l’amour et l’infinie beauté de la vie, son éternité, la puissance de sa bonté dans chaque cellule. C’est cela l’immunité, n’est-ce pas ? Le regard de chaque être conscient avec cette infinie bonté qu’est la vie et qu’est la nature de chaque cellule.
La gratitude est bien le plus beau don que l’on puisse faire à la vie. La gratitude est bien le plus beau moteur de l’immunité, de la vitalité, de l’éternelle jeunesse. Offrons cela au collectif de l’humanité.
Il est vrai, l’humanité, la création entrent dans une autre phase. Belle est cette phase, et belle est l’opportunité d’aller avec l’invitation de se positionner. Coupez les habitudes. Ne laissez rien impacter quelque illusion, quelque rêve, ou quelque fantôme ou fantasme. Coupons les liens.
… Eternelle est la victoire de l’amour. Inscrire cela dans les cellules du corps unifié de l’humanité. Et de cette éternelle victoire, jaillissent l’infinie vitalité, la puissance d’autoguérison et l’infinie immunité de chaque structure physique. Qui pourrait l’oublier ?


Site : http://anandamath.org

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #Agnès Bos-Masseron

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :