Le Phare LA PEUR DE MOURIR OU LA PEUR DE LA TRANSITION?

Publié le 1 Juin 2020

Le Phare  LA PEUR DE MOURIR OU LA PEUR DE LA TRANSITION?

LA PEUR DE MOURIR OU LA PEUR DE LA TRANSITION?

D'entrée de jeu, je partage un lien pour un vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=zjQlsoPqf0I&feature=share&fbclid=IwAR3Z2C4aGVXZnJcQEnJSFZCKPlCU7tvQYf3E54eOCRRcAIydLMxw-Ic41hA 

Je n'ai pas écouté le vidéo au complet, seulement la première partie, mais le témoignage de cette jeune femme est rempli de sagesse et il me rejoint énormément et particulièrement le dernier passage (entre 21 min et 22:20 minutes) où elle parle de la mort. Comme elle le mentionne, c'est un moment privilégié de la vie où nous n'aurons des comptes à rendre qu'à nous-mêmes. 

Son témoignage m'a rappelé un moment très marquant de ma propre vie, soit lorsque j'ai été témoin de la mort de ma propre mère. Elle était toute menue dans ce lit d'hôpital pourtant pas si grand, cette grande dame qui avait consacré sa vie à sa famille ( 15 enfants, ce n'est pas rien), qui avait apporté un soutien extrêmement tangible au travail à la ferme, qui avait accompagné ses beaux parents dans les dernières années de leurs vies, qui trouvait toujours un espace et et de la nourriture à partager pour quiconque cognait à la porte (ceux qu'on appelait alors les « quêteux »), qui était aussi impliqué socialement et quoi encore. Une vie extrêmement remplie de partage, d'amour, de foi en la vie et de don de soi. 

Environ dix ans avant son grand départ, elle avait vécu ce qu'on appelle une expérience de mort imminente.   Elle nous en parlait très peu. Mais là, sur son lit d'hôpital, il me semblait évident qu'elle savait très bien que ses heures étaient comptées et elle savait exactement où cela la conduirait. Je suis resté à son chevet presque tout le temps, et j'étais littéralement fasciné par la paix qui émanait alors d'elle. Cette paix m'a marqué à tout jamais. Tellement que je me suis posé la question suivante dans les jours qui ont suivi : la mort, ma mort peut survenir à tout moment. C'est dans ce genre de paix que je veux me retrouver pour ce grand passage. Alors comment faire pour être en paix avec moi-même, pour me sentir en paix à tout moment?

Et la réponse qui m'est alors parvenu était assez simple : ne pas vivre avec des « j'aurais dû » ou avec des « je n'aurais pas dû ». En bref, cela signifiait répondre à mes appels de vie et ce même si les défis engendrés par ces appels me mettaient en contact avec la peur.  Cela signifiait aussi ne pas laisser de situations litigieuses en suspens. Donc, cela « imposait » de régler mes dossiers au fur et à mesure. 

Quand on y pense, cela signifie : vivre l'instant présent. Voilà ce à quoi je me suis appliqué au cours des 20 dernières années. Et à défaut d'y être parvenu en tout temps,  je peux affirmer que cette intention a toujours été très présente. 

Et la conséquence de cela, c'est que la peur de la mort ne m'effraie pas. Et je suis à même d'expérimenter cela à un niveau au delà de la théorie depuis 2017 où j'ai été diagnostiqué avec un problème au cœur qui ne peut se résoudre que par une chirurgie, selon les médecins que j'ai consultés. Depuis très longtemps, j'envisage que toute maladie a une origine émotive qui se manifeste d'abord dans le corps énergétique avant de se manifester dans le corps physique à défaut d'avoir été résolu entre temps. 

Envisagé sous cet angle, subir une chirurgie sans avoir résolu ces difficultés émotives/énergétiques me semble profondément inutile, même si les statistiques promettent 97% de chances de succès, selon le chirurgien rencontré. Alors depuis un an et demi,  j'ai entrepris des démarches intensives pour résoudre cette difficulté du moment de manière holistique. Des problèmes non résolues avec lesquelles je ne suis pas parvenu à faire la paix au fur et à mesure, il y en avait plus d'un et pas n'importe quoi : dépossession de tous les biens dont je disposais, éviction de chez moi, rupture amoureuse très difficile, difficultés relationnelles avec famille et amis, étant considéré comme complotiste ou conspirationniste, isolement subséquent, solitude, etc.... Bref, tout un travail...

Et la paix que je recherche, elle est en train de se faire en moi. J'ai  déjà vécu intensément cette paix, avant cet enchaînement d'événements et je le sens revenir cogner à ma porte. Les médecins m'ont dit et répété que j'étais sujet à faire un infarctus à tout moment même sans faire d'efforts physiques. Mais, j'ai besoin de m'activer physiquement et ce qui m'occupe actuellement est très exigeant physiquement. Or, je ressens très peu ou pas de symptômes  me démontrant qu'une chirurgie est urgente. Je dois dire que je suis très à l'écoute des limites de mon corps. Je ne vis pas dans le déni et je suis conscient que le « problème » n'est pas résolu. Par contre, j'ai la nette impression d'une amélioration de mon état au cours des derniers mois. Alors je garde espoir d'une guérison qui pourra sembler « miraculeuse », alors qu'elle ne sera pour moi qu'un simple jeu d'énergie. À suivre...

Et si la mort devait survenir, je suis aussi très à l'aise avec cette façon de considérer la situation. Pour moi la mort n'est qu'une transition dans d'autres dimensions plus subtiles où la Vie se continue, mais sans le véhicule physique. 

Quoiqu'il en soit, le témoignage de la jeune femme me fait voir qu'on a beaucoup joué sur les peurs dans la gestion gouvernementale et médiatique de la pandémie  actuelle qui tire à sa fin. Ce qui est démontré de plus en plus c'est qu'il s'est agit d'une simple épidémie grippale mondiale qui n'a pas causé plus de morts qu'une grippe très conventionnelle. Par contre, il s'est agit d'une pandémie de peur qu'on a disséminé à grands renforts de médiatisation. 

Et quel est la peur ultime qu'on a voulu instiller chez les gens si ce n'est la peur de la mort? Voilà pourquoi j'ai soumis ce partage et cette réflexion en début de communication. La mort n'est qu'un pas-sage, une étape de la vie et toute notre vie durant, nous devons nous y préparer à commencer par notre naissance même. En effet, à ce moment, nous devons quitter le confort douillet du ventre de notre mère pour émerger dans un monde étrange qui peut même apparaître initialement très hostile. Et la meilleure façon de nous préparer à la mort n'est-elle pas de faire la paix avec toutes situations au fur et à mesure que celles-ci se manifestent? Oui, je sais très bien par expérience personnelle que cela n'est pas toujours aussi facile qu'on le souhaiterait. 

Le témoignage de la jeune femme dans le vidéo me rejoint aussi beaucoup parce qu'il est basé sur une logique simple, une logique appuyée sur le simple « gros bon sens », celle qui vient du cœur. Ces temps-ci, les médias de masse se sentent assurément très menacés quant au contrôle du narratif sur lequel ils avaient le monopole absolu jusqu'à il n'y a pas si longtemps. Certaines statistiques mentionnent qu'il y a maintenant tout près de 50% des gens qui se posent des questions et qui ne « gobent » pas spontanément ce narratif.  Il y a donc un puissant éveil de conscience qui est en train d'avoir lieu et voilà assurément pourquoi les médias de masse subventionnés se sentent autant menacés. De plus en plus de gens prennent conscience que la gestion de la situation actuelle (pandémie) n'est pas normale et ils remettent en question le travail, l'éthique et le sens critique des gens dont la mission est de nous informer adéquatement. 

En ce sens je renvoie à la chronique de Mme Denise Bombardier du 23 mai dernier : les fêlés qui nous entourent (https://www.journaldemontreal.com/2020/05/23/les-feles-qui-nous-entourent ) . Il n'y a rien de nouveau dans cette chronique hormis le fait qu'elle provient d'une dame qui à l'habitude d'écrire des textes qui nous amènent à la respecter. Mais cette fois-ci elle s'attaque aux « méchants complotistes » d'une manière qui ne suscite aucun respect. D'une certaine manière, cela me semble bon signe car cela démontre qu'elle a assurément reçu une « commande » pour écrire une telle chronique et cela démontre d'une façon flagrante le désarroi qui s'est emparé des médias de masse subventionnés. 

Dernièrement, ceux-ci se sont faits servir toute une dégelée par Kayleigh McEnany, Porte parole de la Maison Blanche, lors d'un point de presse. Voici le lien pour ce très court vidéo dont il est possible de mettre les sous-titres en français : https://www.youtube.com/watch?v=8IYMxP-2rsU&feature=share&fbclid=IwAR2OAY3r1tGudWAPtgZrv8WUfwLqBwMSR3nTvuqja9SLmd4ga9UvmOLVjv8 

Ceux et celles qui suivent les informations dans les médias alternatifs savent très bien que le DECLASS est commencé et qu'il est hautement question de l'Obamagate ces temps-ci. Comme je n'ai pas accès aux médias de masse subventionnés, je ne sais pas s'ils font mention de cela, mais j'en doute.  

Alors quand on lui pose la question à savoir si le président en poste a envisagé de pardonner le président Obama pour les écoutes illégales dans les tours Trump et pour l'espionnage des citoyens et pour d'autres crimes potentiels ailleurs, elle répond en  envoyant aux journalistes présents une volée de bois vert pour leur démontrer qu'ils ne font pas leur travail et elle leur suggère une série de questions qu'ils devraient se poser et sur lesquelles ils devraient faire un suivi en tant que journalistes intègres et compétents.

 Voici ce qu'elle dit pour terminer son point de presse après avoir mentionné 5 questions très pertinentes  : 
C'est un long week-end. Vous avez 3 jours pour faire le suivi sur ces questions et j'espère certainement que la prochaine fois que je le demanderai des mains vont se lever parce que ces questions devraient être posées au porte parole d'Obama parce que la porte parole du président Trump le fera certainement.

Le vent est définitivement en train de tourner. D'une stratégie qui pouvait sembler purement défensive, Trump et l'Alliance sont en train de passer à l'offensive, maintenant que la Cabale/État profond ont utilisé toutes leurs cartouches, la pandémie étant leur dernière grosse cartouche. 

Et cela me ramène de nouveau au « gros bon sens » et à la notion de « complotiste ».

Il y a longtemps que je suis considéré comme un complotiste. Si autrefois, cela me touchait et troublait la paix que je recherchais pour moi, maintenant j'accepte de plus en plus de porter ce chapeau avec fierté et même avec grande fierté. Et ce pour plusieurs raisons.

J'ai lu dernièrement dans un texte que ceux que l'on qualifie ainsi sont en fait des gens qui ont choisi d'analyser l'information avec gros bons sens et celui-ci part d'abord du cœur. C'est vraiment l'endroit où je me situe.

Mais aujourd'hui,  il y a de plus en plus de gens qui sont d'excellents recherchistes et d'excellents communicateurs qui savent communiquer le fruit de leurs recherches de façon très crédible. En ce sens, j'apprécie grandement le travail de ces gens avec lesquels je me sens uni de cœur et d'esprit. Alexis Cossette Trudel, André Pitre, Stéphane Blais et Caroline Mailloux font partie de ces gens. Il y en a plusieurs autres qui sont de plus en plus présents sur le net et qui font un excellent travail. 

D'ailleurs j'invite les gens à visionner le dernier web-journal d'Alexis Cossette Trudel intitulé : Les complotistes ont (presque) toujours raison : https://www.youtube.com/watch?v=TzxLZ12kbg8  . Je ne l'ai pas encore visionné, mais le titre m'inspire énormément. LOL.  

Pour en revenir au gros bon sens et  à la peur de la mort, je présente un extrait d'une récente communication où j'ai mentionné  que nous sommes à faire un passage de la compréhension de la Vie en 3D à une compréhension de la Vie en 5D, d'un monde de dualité à un monde d'Unité, d'un monde axé sur la peur et sur la survie à un monde basé sur la Paix, l'Amour, l'Harmonie et l'Abondance.  

Pour plusieurs,  ce Pas-Sage pourra se vivre comme une fin, comme une mort. Et en fait, cela ne sera pas complètement faux car il pourrait s'agir en quelque sorte de la mort de l’ego,  un aspect du Soi qui est très relié au monde de la 3D.  Pour expliquer la différence qu'il y a entre la 3D, la 4D et la 5D j'invite les gens à écouter le vidéo suivant mis en ligne par Nyla Nguyen : https://www.youtube.com/watch?v=3ttcC7Nn4mM&t=902s 

À partir de la quatorzième minute, elle explique  ces différences d'une façon très accessible. Il est facile d'obtenir les sous-titres en français. À l'écoute de ce vidéo, cela m'a fait prendre conscience qu'il y a certaines aspects de moi qui se situent déjà en 5D alors que d'autres aspects se situent clairement encore en 3D.  

Tout d'abord, c'est probablement l'une des raisons pour laquelle je ne vibre pas avec l'idée d'une chirurgie pour mon cœur. Il y a une partie de moi qui « sait » que ce monde 5D est à portée de main et que ce genre de chirurgie deviendra « archaïque » sous peu grâce à la technologie qui pourrait nous être rendue accessible sous peu...en fait d'ici quelques mois, selon moi. En fait, je suis conscient qu'en tant qu'être divin, j'ai la capacité d'autoguérison. C'est une belle expérience qui me permettra d'intégrer cela. 

D'autre part, ce monde 5D nous « obligera » à entrer en résonance avec la loi de la Nature et à respecter cette loi.   

À ce titre je présente un texte inspirant qui a été partagé sur Facebook récemment : 

Rien dans la nature ne vit pour lui-même
Les rivières ne boivent pas leur eau
Les arbres ne mangent pas leur propre fruits
Le soleil ne brille pas pour lui-même
Le parfum d'une fleur n'est pas pour elle-même
Vivre les uns pour les autres est la loi de la Nature.

Il y a en arrière plan de ce texte une notion de partage. Déjà en 2011, cette notion de partage faisait intensément partie de moi lorsque j'ai publié le livre Être maîtres de nos Vies (disponible gracieusement en format numérique en allant sur www.aidojeunes.org). 

Pour introduire le passage que je souhaite citer, mentionnons que je proposais dans les paragraphes précédents une réflexion à propos de notre monde qui fonctionne à partir d'un paradigme qui dit que « vivre c'est vendre ». Or dans la réflexion en question j'ai démontré d'une façon très simple que la vie qui s'appuie sur ce paradigme produit la guerre en finalité. 

Voici maintenant la suite de la réflexion dans l'extrait : 
 Au cours de ma réflexion, j’ai réalisé que si Vendre, c’est rendre service,  et si je dois manipuler le client pour créer d’abord le besoin chez lui afin de pouvoir ensuite satisfaire ce besoin, je dois alors me poser la question suivante : à qui est-ce que je désire réellement rendre service? Abordé sous cet angle, la réponse est devenue pour moi très claire : en tout premier lieu, c’est à moi-même, car je désire ainsi me créer un revenu.

Prenez note ici que je ne veux en aucun temps discréditer, ni juger les personnes qui œuvrent dans le domaine de la vente. Je ne désire que partager une réflexion qui m’a amené à la conclusion suivante : si je désire vraiment rendre service à mon prochain, je vais d’abord vivre selon un paradigme qui dit que Vivre, c’est partager. Il me semble que cela serait plus juste et approprié.

D’autant plus que nous sommes actuellement à effectuer un passage, que ce soit individuellement, collectivement et  planétairement et ce passage nous fera passer d’une conscience de la vie en trois dimensions, un monde de dualité, à une conscience de la vie en quatre ou cinq dimensions, un monde où nous agirons dans l’unité. Je ne crois pas qu’il soit question de vente dans ce monde.

Et si nous sommes en train de vivre ces transformations, ces changements de paradigme, cela implique aussi de remettre en question toutes les croyances qui nous habitent. Ces croyances nous ont possiblement été utiles au moment où elles se sont inscrites en nous et elles nous ont peut-être même sauvé la vie à certains moments.

Mais dans notre monde en transformation, elles peuvent être devenues à notre insu un fardeau, un frein à notre évolution. Toutes ces croyances devraient être examinées une par une et remises en question.

Bref, j'en revient au texte pris sur Facebook : Rien dans la nature ne vit pour lui-même. Et l'homme qui a tendu à dominer la nature devra prendre conscience qu'il n'est qu'un élément parmi d'autres de cette même nature. Il devra donc apprendre à vivre en unité et en harmonie avec celle-ci.

Et cela m'amène à proposer une réflexion d'Albert Jacquard cette fois-ci : 
Il faut rebâtir complètement une société humaine où la compétition sera finalement éliminée.
Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, j’ai à être plus fort que moi grâce à l’autre.

Alors pour rebâtir une nouvelle société humaine, cela implique la mise en place des clauses du NESARA/GESARA dont j'ai si souvent parlé et qui amène notre société à faire un virage à 180 degrés au niveau socio-économique et politique. 

Pour diverses raisons, j'ai suivi la situation d'un peu moins près ces derniers temps. Quoiqu'il en soit, qu'il me soit quand même permis de mentionner que la situation évolue positivement, même s'il n'y paraît toujours pas de façon évidente. 

La Cabale/État profond en est vraiment à ses derniers milles. Tous leurs gros coups ont failli : l'investigation de Mueller, la tentative de destitution, et maintenant la fausse pandémie du Covid-19.  

Maintenant ils se tournent vers des mouvements dans lesquelles ils sont devenus des spécialistes, soit la mise en place de manifestations liées à des événements sous faux drapeaux. Ainsi ils ont mis en scène le meurtre de George Floyd, un homme noir,  par un policier blanc. Ils se sont ensuite servi de cet événement pour exacerber les tensions raciales et pour orchestré des manifestations, dans lesquelles la manifestants sont payés par Georges Soros, comme toujours dans ce genre de manifestation. C'est, et depuis toujours, l'un de leur moyens privilégiés pour empêcher les choses d'avancer. 

Cela leur permet de retarder la réévaluation des devises (RV) qui est de plus en plus imminente. Ils espèrent aussi retarder temporairement les arrestations et les procès de personnalités officielles impliquées dans l'Obamagate. Et en bout de ligne, ils souhaitent empêcher la réélection de Trump.  

Ils voient clairement leur structure de pouvoir être démantelée pièce par pièce, aux États-Unis et à l'échelle mondiale et ils souhaitent garder le peuple sous leur emprise et dans l'esclavage aussi longtemps que possible.  Dans le fond ça va très mal pour eux, même si la majorité du bon peuple n'a encore eu connaissance de rien à ce sujet.  

L'une de leurs pièces maîtresses, la Réserve Fédérale, a été intégré au Département du Trésor américain il y a quelques mois. Automatiquement, cela a mis fin à tout le système bancaire actuel appuyé sur un réseau mondial de banques centrales. Pour faire suite à cette intégration, suivant certaines rumeurs le 1 juin, le système SWIFT (Society for Interbank Financial Telecommunication) cessera d'être opérationnel. 

Ce système permettait de faire des transactions financières au niveau mondial. C'était un système peu sécure possédé et contrôlé par la Cabale/État profond. Il est probable que cela ne paraîtra pas nulle part, à court terme,  mais le système bancaire fonctionnera désormais entièrement à partir du nouveau système financier quantique. (QFS). Ce système est déjà opérationnel depuis quelques années et il a fonctionné en parallèle au système actuel pendant ce temps. 

L'introduction de ce nouveau système mettra fin graduellement au monde bancaire tel que nous le connaissons actuellement. Cela fait partie des clauses du NESARA/GESARA. Il est assuré que la population sera averti ouvertement de ces changements en temps opportun. Pour le moment, toutes les opérations se font dans la plus grande discrétion car il s'agit d'opérations militaires.   Nous sommes en guerre, ne l'oublions pas!    Entre temps, cela permettra aussi aux militaires de mettre fin aux transactions effectués par les gens de la Cabale/État profond, ce qui réduira d'autant plus leurs marges de manœuvre.  Cela permettra aussi aux militaires de procéder à des arrestations de personnages de haut niveau, en lien avec la fraude financière et aussi en lien avec l'Obamagate. 

Maintenant il y a aussi des opérations qui se passent à d'autres niveaux et qui démantèlent la structure de la Cabale/État profond.  J'ai déjà fait mention dans mes écrits que cette structure de pouvoir impliquait, la Cité de Londres et la royauté Britannique, le Vatican et Washington DC, trois territoires indépendants dans leurs pays respectifs. 

Or la Reine a quitté son trône il y a quelques semaines et elle n'y retournera pas, pas plus que ses successeurs présumés. Cela signifie clairement que la Cité de Londres par l’intermédiaire de la Couronne britannique a perdu toute emprise sur le système économique.  

Pour ce qui est du Vatican, il s'agit d'une entité dirigée par deux têtes, un pape blanc, le pape officiel et un pape noir, celui qui exerce véritablement le pouvoir. Or le pape François ne réside plus au Vatican et il n'y retournera pas, car il est sous mandat d'arrestation depuis quelques mois déjà.  Quant au pape noir, Adolfo Nicolas, il est décédé le 20 mai dernier. Par conséquent le règne de l'Église catholique et de son emprise malsaine sur nos vies se terminera dès que l'annonce officielle de l'arrestation du pape François sera faite. 

Dans le monde en conscience 5D vers lequel nous nous dirigeons allègrement, nous n'aurons plus besoin ni de religions, ni de royauté. Cela ne signifie que les religions et que les royautés n'existeront plus. Ce qui cessera c'est l'emprise de ce genre d'institutions sur nos vies. Nous sommes des Êtres divins tel que je le mentionnais dans ma dernière communication. À ce titre, nous sommes des êtres souverains, et par conséquent nous sommes soumis aux Lois de l'Univers, aux lois de la Nature, mais en aucun cas, aux lois terrestres ou aux lois des hommes. 

Quant à notre soumission aux Lois de l'Univers, aux lois de la Nature, il ne s'agit pas de soumission en tant que tel. Quant nous vivrons véritablement et complètement dans une conscience 5D, nous serons alors dans une conscience d'Unité et nous tendrons tout naturellement vers le respect de ces lois sans même nous en rendre compte. 

Pour terminer, la dernière pièce qui permettait à la Cabale/État profond, d'exercer un contrôle sur la population terrestre, ce sont les médias de masse subventionnés. Or il est clair que la gestion de la crise de la pandémie est en train de se retourner contre eux. Ils ont perdu énormément en crédibilité au cours de cette crise. Et ce n'est pas fini.  Comme on commence à le constater, le narratif est en train de se transformer. Et c'est un phénomène qui va aller en s'amplifiant de plus en plus. Toutes les vérités cachées seront de plus en plus mises en lumière.  

Ces gens de la Cabale/État profond  ont lancé le slogan : Ça va bien aller. Je crois qu'ils voulaient nous préparer psychologiquement à être prêts et disposés à accepter docilement tout ce qu'ils allaient nous proposer. Alors oui, ça va bien aller pour nous en finalité, mais pas pour eux. 

Ça va même aller de mieux en mieux pour chacun(e) de nous. Bien sûr, il pourrait y en avoir certains(es) pour qui le réveil sera brutal. Mais il y a de plus en plus de gens qui seront alors en mesure de les supporter et de leur apporter du réconfort. Il y a différents modes d'action par lesquels nous pouvons apporter notre soutien à la transition qui est en train de se produire. 

Voilà pourquoi je réitière l'affirmation :  JE RENONCE À LA PEUR ET JE CHOISIS PUISSAMMENT L'AMOUR. 

Et à partir de là, JE CHOISIS AUSSI PUISSSAMMENT L'ACTION QUI ME CONVIENT.  

Bonne transition

J'apprécie recevoir des commentaires. Il est possible de le faire en allant sur ;   www.aidojeunes.org 
 

Rédigé par Nouvelle conscience

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :