la 5G http://www.5gappeal.eu/about/

Voir la version française de l’appel international sur la 5G http://www.5gappeal.eu/about/
 Scientifiques et médecins alertent sur de potentiels graves effets sanitaires de la 5G  
 
Les rapports du Groupe BioInitiative https://bioinitiative.org/table-of-contents/, publiés en 2007, 2012 et avec ajouts récents sur l’électrohypersensibilité (EHS) https://bioinitiative.org/research-summaries/, résument des milliers d’études sur les effets non thermiques (neurologiques, dermatologiques, cardiaques, etc) des ondes de basses et hautes fréquences. 
La coéditrice de Groupe BioInitiative Cindy Sage a produit ces tableaux montrant les effets biologiques des RF à divers niveaux d’exposition.
Reported Biological Effects from Radiofrequency Radiation at Low-Intensity Exposure
(Cell Tower, Wi-Fi, Wireless Laptop and 'Smart' Meter RF Intensities) https://bioinitiative.org/wp-content/uploads/pdfs/BioInitiativeReport-RF-Color-Charts.pdf
 
 
 
L’ancienne dg de l’OMS Gro Harlem Brundtland a reconnu être électrohypersensible : https://magdahavas.com/health-issues/electrosensitivity/gro-harlem-brundtland-talks-at-the-university-of-waterloo/
Cette ancienne première ministre de la Norvège fut auteure du fameux rapport Bruntland de l’ONU Notre avenir à tous qui parla le première de développement durable.
 
L’hypersensibilité électromagnétique a été reconnue par les pays nordiques européens en 2000 comme une maladie professionnelle sous Conditions with aetiology attributed to environmental factors - mechanisms not yet understood et soit un handicap dont ‘’les symptômes disparaissent dans les environnements non-électriques’’ : voir pp 49 et 50 de
“Electromagnetic intolerance” “El-allergy”. Usually general symptoms (tiredness, nausea, memory- and concentration difficulties etc.) related to use of TV/PC/data-screens, electrical transformers or fluorescent lamps. Symptoms disappear in “non-electrical environments”. 
 
Études sur l’ES et jugements de tribunaux français et espagnols reconnaissant l’électrohypersensibilité comme un handicap :
 
Voir mon article récent Recommandations russes pour la sécurité numérique des enfants https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/recommandations-russes-pour-la-securite-numerique-des-enfants.html
 
Ci-joints, un document de l’OMS présentant les limites d’exposition recommandées par divers pays (mais seulement pour éviter les effets thermiques des radiofréquences dont les micro-ondes). Comme la Russie y est exclue, je vous joins aussi un tableau concernant la fréquence 1800 MHz (Toronto, la Russie, la Chine et l’Italie sont à 100 000 micro watts par mètre carré (μW/m) vs 4,5 μw/m2 pour le Canada). Elles sont toutes basées sur les recommandations bidon écrites par un organisme biaisé lié à l’industrie, l'ICNIRP Commission internationale de protection contre les rayonnements ionisants. Ces recommandations étaient déjà jugées désuètes en 1993 par trois organismes fédéraux américains (l’EPA, la FDA et NIOSH) : https://www.cellphonetaskforce.org/?page_id=128
L’éditeur de Microwave News Louis Slesin denonce les mensonges véhiculés par les chercheurs liés à l’industrie depuis les années 1970. Lire son article récent : https://microwavenews.com/news-center/time-clean-house 
ICNIRP should go to the nearest blackboard and write 100 times: The U.S. National Toxicology Program has found “clear evidence” that exposure to RF radiation can lead to cancer.
(Le US NTP et l’Institut Ramazzini ont démontré en 2018 que les ondes des cellulaires et des antennes causent les mêmes types de tumeurs chez les rats que celles retrouvées plus souvent chez les grands utilisateurs du cellulaire.) Détails dans mon article Le CIRC prié de réexaminer la cancérogénécité des radiofréquences en « haute priorité »
 
Pour éviter les effets non thermiques sur tous les systèmes, voir les lignes directrices internationales de 2018 International Guidelines on Non-Ionizing Radiation : https://ignir.org/ qui recommande le limiter l’exposition aux radiofréquences à 100 μw/m2  le jour, à 10 μw/m2  la nuit et  à 1 μw/m2 pour les populations sensibles comme les enfants et les malades.

 

L’IGNIR se fonde sur les meilleures études révisées par des pairs et citées dans le rapport le plus complet sur l’EHS dont voici la traduction française : Lignes directrices 2016 de l'EUROPAEM pour la prévention, le diagnostic et le traitement des sujets atteints de problèmes de santé et de maladies en lien avec les champs électromagnétiques 

Par l'European Academy for Environmental Medicine (EUROPAEM) - EMF working group: https://europaem.eu/en/library/articles/123-europaem-emf-guideline-2016

Résumé 
Les troubles et maladies chroniques associés à des symptômes non spécifiques sont en augmentation. En plus du stress chronique lié aux environnements sociaux et professionnels, les expositions chimiques et physiques à domicile, au travail, et pendant les activités de loisirs causent ou contribuent à un stress environnemental qui mérite l'attention des médecins généralistes autant que de tous les autres membres de la communauté de santé. Il semble nécessaire désormais de prendre en considération les "nouvelles expositions" telles que les champs électromagnétiques (CEM). Les médecins sont de plus en plus confrontés à des problèmes de santé venant de causes non identifiées. 
 
Les études, les observations empiriques et les témoignages de patients indiquent clairement des interactions entre les expositions CEM et des problèmes de santé. La susceptibilité individuelle et les facteurs environnementaux sont fréquemment négligés. Les nouvelles technologies et applications sans fil ont été introduites sans aucune certitude quant à leurs effets sur la santé, constituant de nouveaux défis pour la médecine et la société. Par exemple, la question des effets dits non thermiques et des effets potentiels à long-terme des faibles doses a été à peine étudiée avant l'introduction de ces nouvelles technologies. 
 
Les champs électromagnétiques, ou sources CEM les plus courants sont: les rayonnements de radiofréquences (RF) (3 MHz à 300 GHz) émis par les antennes de transmission radio et TV, les points d'accès Wi-Fi, les routeurs, et les terminaux (par exemple, les smartphones, tablettes etc.), les téléphones sans fil et portables incluant leurs antennes relais, ainsi que les dispositifs Bluetooth. Les très basses fréquences électriques (VLF EF) et les champs magnétiques (VLF MF) sont rayonnés par des courants de distorsion et des fréquences harmoniques par les câblages électriques, les ampoules (ex: lampes compactes fluorescentes), et les dispositifs électroniques. D'une part, il existe une forte preuve que l'exposition à long-terme à certains champs électromagnétiques constitue un facteur de risque pour des maladies comme certains cancers, la maladie d'Alzheimer, et l'infertilité masculine. D'autre part, le phénomène émergent de l'hypersensibilité électromagnétique (EHS) est de plus en plus reconnu par les autorités sanitaires, les services administratifs d'invalidité de travail, les travailleurs sociaux, les politiciens, autant que par les tribunaux de justice. 
 
Nous recommandons le traitement clinique de l'EHS comme partie intégrante du groupe des maladies chroniques multisystèmes (CMI) mais en reconnaissant néanmoins que la cause sousjacente reste l'environnement. Au début, les symptômes EHS apparaissent seulement occasionnellement, mais plus le temps passe plus ils sont susceptibles d'augmenter en fréquence et en sévérité. Les symptômes courants des EHS incluent des maux de tête, des difficultés de concentration, des problèmes de sommeil, la dépression, un manque d'énergie, de la fatigue, et des symptômes grippaux. Un historique médical intégral, qui devrait inclure tous les symptômes et leurs occurrences dans des termes spatiaux et temporels et dans le contexte des expositions aux CEM, est la cléf pour établir le diagnostic. 
 
Les expositions aux CEM sont habituellement évaluées par des mesures de CEM à la maison et au travail. Certains types d'exposition aux CEM peuvent être établis par l'inventaire des sources électromagnétiques usuelles. Il est cependant très important de prendre en compte la susceptibilité individuelle. La première méthode de traitement devrait se focaliser sur la prévention ou la réduction des expositions aux CEM, qui est de réduire ou d'éliminer toutes les sources de fortes expositions aux CEM chez soi ou sur le lieu de travail. La réduction des expositions aux CEM devrait être étendue aux lieux publics, comme les écoles, les hôpitaux, les transports publics et les - page 3 - bibliothèques pour permettre aux personnes EHS une utilisation sans restriction (mesures d'accessibilité). Si une exposition électromagnétique préjudiciable est réduite efficacement, le corps a une chance de récupérer et les symptômes EHS peuvent être réduits ou même disparaître. De nombreux exemples ont démontré que de telles mesures peuvent se révéler efficaces. Pour augmenter l'efficacité du traitement, la large gamme des autres facteurs environnementaux qui contribuent à la charge corporelle totale devrait également prise en compte. Tout ce qui soutient l'homéostasie va augmenter la résilience des personnes contre les maladies et donc contre les effets néfastes des expositions aux CEM. 
 
Il existe aujourd'hui des preuves croissantes que les expositions aux CEM ont un impact majeur sur la capacité de régulation oxydative et nitrosative des individus affectés. Ce concept peut également expliquer pourquoi le degré de sensibilité aux champs électromagnétiques peut varier d'un individu à l'autre et pourquoi la gamme de symptômes signalée dans le contexte des expositions aux CEM est si large. Selon nos connaissances actuelles, l'approche par un traitement qui minimise les effets néfastes du peroxynitrite - de plus en plus utilisé pour le traitement des maladies multisystème - est très efficace. Ces recommandations sur les CEM donnent un aperçu sur la connaissance actuelle concernant les risques de santé en relation avec les CEM et fournissent des recommandations pour le diagnostic, le traitement de cette maladie et les actions en faveur de l'accessibilité pour améliorer et restaurer les conditions de santé individuelle des EHS ainsi que le développement de stratégies de prévention.

Rédigé par Nouvelle conscience

Publié dans #5 G

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :