Une purge anti-réseaux pédocriminels

Publié le 12 Mai 2019

Une purge anti-réseaux pédocriminels dans plusieurs États conduit à 82 arrestations et 17 sauvetages d’enfants

2

Le Bureau d’Investigation de Géorgie a procédé à 82 arrestations dans le cadre d’une opération multi-étatique d’exploitation des enfants dans un but de pornographie enfantine appelée «Opération Southern Impact III».

 

Selon les autorités, 17 enfants ont été secourus ou identifiés comme victimes au cours d’une opération coordonnée entre huit États du sud-est du pays. L’enquête s’est concentrée sur les personnes qui possèdent et distribuent de la pornographie juvénile ainsi que sur celles qui exploitent sexuellement des enfants d’autres façons en utilisant la technologie et Internet.

L’enquête a débuté il y a quatre mois et a donné lieu à des mandats de perquisition en Alabama, en Floride, en Géorgie, au Maryland, en Caroline du Nord, en Caroline du Sud, en Virginie et en Virginie occidentale.

L’âge des personnes arrêtées varie de 20 à 70 ans. Certains de leurs emplois comprennent employé sans but lucratif, propriétaire de petite entreprise, commis de magasin, mécanicien, administrateur de garderie, chef de groupe de jeunes, ancien directeur d’orchestre d’une école secondaire, photographe pigiste, ouvrier en construction et peintre. Selon les autorités, 134 mandats de perquisition ont été exécutés. Ils disent que 861 films numériques ont été examinés et que 1 613 appareils numériques ont été saisis. 203 d’entre eux étaient des téléphones portables.

Rien qu’en Géorgie, 31 personnes ont été arrêtées au cours de l’opération «Southern Impact III». La plupart des arrestations concernaient la possession et/ou la distribution de pornographie enfantine. Bien que les enquêteurs ciblent régulièrement le commerce de tous les types de pornographie juvénile, dans le cadre de cette enquête, ils ont ciblé ceux qui recherchent et distribuent le plus de contenu violent à caractère sexuel sur des nourrissons et des tout-petits.

Sept des personnes arrêtées en Géorgie ont voyagé dans le but de rencontrer un mineur et d’avoir des rapports sexuels avec lui. L’un des objectifs de l’opération était d’arrêter les personnes qui communiquent avec des enfants en ligne et qui voyagent ensuite pour les rencontrer dans le but d’avoir des relations sexuelles. Les responsables disent que les prédateurs d’enfants en ligne visitent des bavardoirs et des sites Web sur Internet, trouvent des enfants, entament des conversations avec eux, présentent du contenu à caractère sexuel et organisent une rencontre avec les enfants. Les enfants que ces prédateurs ciblent sont des garçons et des filles.

«Le nombre de renseignements que nous recevons augmente. La gravité de la pornographie juvénile que nous voyons s’accroît. Le trafic sexuel d’enfants augmente. L’attrait en ligne pour les enfants augmente. C’est très, très facile à faire à l’ère du numérique», a déclaré Debbie Garner, GBI, agent spécial. «Il existe une corrélation statistique entre les personnes qui recueillent et visionnent de la pornographie juvénile et celles qui agressent des enfants, de sorte qu’il n’est pas rare que nous trouvions et sauvions des enfants qui sont victimes d’agressions, et nous les trouvons en travaillant sur une affaire de pédopornographie.»

Vidéo en Anglais : 

( Note ExoPortail : Pour mieux comprendre l’ampleur des réseaux pédocriminels aux USA avec un article très sourcé : La pédocriminalité est devenue un énorme business en Amérique : https://exoportail.com/la-pedocriminalite-est-devenu-un-enorme-business-en-amerique/)

Source : https://www.wtoc.com/2019/05/03/arrested-multi-state-child-exploitation-operation-southern-impact-iii/ et https://gbi.georgia.gov/press-releases/2019-05-03/82-arrested-multi-state-child-exploitation-operation-named-%E2%80%9Coperation

Rédigé par Nouvelle Conscience

Publié dans #Divulgation, #Information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article