Les apparences par Le Phare (Yves Dubé)

Les apparences par  Le Phare (Yves Dubé)

AU SUJET DES APPARENCES QUI SONT SOUVENT TROMPEUSES

Au cours des communications récentes, j'ai partagé des informations, des expériences personnelles et des opinions pour amener les gens à prendre conscience que nous vivons dans un monde d'illusions.  En finalité cela amène à mettre en pratique le dicton qui dit qu'il ne faut pas se fier aux apparences car elles sont souvent trompeuses.

En résumé, mes récentes communications avaient pour but d'amener les gens à prendre conscience de trois point majeurs:

1-Nous nous manifestons dans un corps de chair sur cette planète mais nous sommes beaucoup plus que ce corps de chair et tout ce que nous percevons avec nos cinq sens usuels.

2-L'argent n'est qu'une croyance, une convention, une énergie dont nous nous servons pour faciliter les échanges entre nous lorsque nous déployons notre énergie personnelle en mettant notre pouvoir créateur à l'oeuvre.

3-Nous croyons vivre dans la démocratie, mais dans les faits il n'en est rien ou si peu.

Régulièrement à travers diverses communications, j'ai invité les gens à se méfier des informations que les grands médias nous communiquent, car ces médias sont planétairement possédés par un groupe restreints d'individus qui contrôle l'information. Les vrais journalistes d'enquête n'existent presque plus et ceux qui s'y risquent ont une carrière très courte quand ce n'est pas leur vie qui prend fin de façon abrupte, semble-t-il.

Bien sûr, on peut lire ou visionner dans les grands médias des articles/reportages qui dénoncent certains abus du système, mais ces dénonciations ne sont finalement et la plupart du temps que des dénonciations de surface, et cela même quand ces journalistes creusent un peu leurs dossiers. Cela m'amène à poser les questions suivantes:

1-Ces gens qui ont pourtant été formés en journalisme sont-ils nuls au point d'être incapables par eux-mêmes de fouiller leurs dossiers vraiment, mais vraiment en profondeur?

2-Ou sont-ils intéressés à le faire?

3-Ou ont-ils la liberté réelle de le faire?

Personnellement, à une certaine période j'ai arrêté d'écouter ou de lire les informations. Je trouvais cela déprimant. Puis j'ai cheminé et j'ai compris que nous vivions dans un monde d'apparence et que les choses n'étaient pas nécessairement ce qu'elles semblaient être dans leur apparence initiale. Puis j'ai choisi de me tenir informé en recommençant à lire ou à écouter les nouvelles, mais jamais en les prenant au premier niveau, en fait le niveau où on nous les présente. En fait maintenant et de plus en plus, j'écoute ou je lis ces nouvelles à l'envers. Et plus je le fais, plus je recherche ainsi la vérité, plus je m'aperçois qu'il y a plus de fortes chances d'avoir accès à la vraie histoire en procédant ainsi, c'est-à dire, en envisageant exactement l'envers de ce qu'on veut nous présenter.

 Donc pour alimenter ce dossier du monde d'illusions et d'apparences dans lequel nous vivons, je vais partager un exemple majeur issu du passé qui illustre ma façon d'aborder les choses et lancer des pistes de questionnements pour quelques autres situations qui ont cours présentement.

J'imagine que tout le monde se souvient qu'il y a quelques années, on a lancé une guerre pour mettre fin à un monde de tyrannie qui prévalait alors en Lybie et pour éliminer le dictateur qui avait la mainmise sur ce pays. J'avoue que d'emblée, je n'ai jamais adhéré à la version qu'on nous a présenté dans les grands médias, mais que je suis constamment demeuré témoin de l'évolution de la situation.

Donc , dernièrement j'ai partagé une communication qui remettait en question l'idée même que nous vivions dans une démocratie comme on voulait bien nous le laisser croire.  Le hasard faisant bien les choses, suite à la publication de ce texte, je suis tombé sur le livre suivant: "Le livre vert" qui a justement été écrit par Mouammar Kadhafi, celui même qu'on a décrit comme un terrible dictateur qu'il fallait rapidement et radicalement neutraliser et éliminer. C'est un très petit livre mais dans celui-ci,  il nous est partagé une réflexion très intéressante justement au niveau de la démocratie et sur la façon de vivre véritablement en démocratie dans la société. Je partage ici un lien qui donne accès gratuitement à ce livre en version pdf:  https://aymard.files.wordpress.com/2011/08/le-livre-vert-de-mouammar-kadhafi.pdf 

Dans ce livre l'auteur nous partage sa vision de la démocratie et comment elle doit naître à partir de l'individu d'abord, puis de la famille, ensuite de la tribu, puis de la nation et ensuite de la terre au complet. Donc selon ce qu'il explique la démocratie naît d'abord à l'intérieur de chaque individu pour ensuite rayonner et se répandre. Il ne fait pas que philosopher sur ce principe démocratique, il explique ensuite clairement comment l'installer dans la société où tout le monde aura sa place et pourra prétendre au bonheur.  

Tout ce qu'il explique a son origine dans ce qu'il appelle, la loi naturelle. C'est à partir de cette même loi que je partage et/ou que j'ai partagé des réflexions dans mes différentes communications et en particulier au niveau des livres que j'ai publiés (disponibles gracieusement en version numérique en allant sur www.aidojeunes.org) .

Cette loi, elle ne s'enseigne pas dans les livres. C'est quelque chose qui habite chacun de nous et pour y avoir accès ,il nous faut d'abord abandonner les croyances et les paradigmes qu'on nous a inculqués. C'est cette même loi naturelle qui nous ont permis de nous manifester individuellement , ici sur cette planète, en ce moment. Et c'est à cette loi à laquelle j'ai voulu faire référence quand j'ai partagé que nous sommes beaucoup plus que ce corps de chair dans lequel nous nous manifestons sur cette planète.

Cette loi est aussi universelle et j'ai pu le constater lors de certains de mes déplacements et en particulier lors d'un séjour d'une semaine dans la communauté de Findhorn en Écosse en 1998. À cet endroit j'ai fait la rencontre de nombreux individus en provenance d'un peu partout sur la planète. J'ai ainsi pu constater qu'il y avait quelque chose qui unissait les gens peu importe, leurs nationalités, la langue qu'ils parlent, la couleur de leur peau, la religion qu'ils pratiquent et  leur orientation sexuelle et c'était justement une certaine compréhension de la vie qui comportait beaucoup de similarités quand les gens étaient en contact avec cette dite loi naturelle.

Comme je l'ai écrit précédemment, à la base cette loi ne peux pas vraiment s'enseigner dans les livres. On y a plutôt accès par l'intérieur. Et quand on y a accès, il devient possible de prendre conscience que le système dans lequel nous vivons actuellement et presque tout ce qu'on nous a enseigné ou plutôt, devrais-je préciser, la façon dont on nous l'a enseigné va très souvent à l'encontre de cette loi.

J'avance maintenant l'hypothèse qu'il en est ainsi parce que des gens qui profitent en finalité de nous, de notre travail, de notre énergie et de toutes nos actions, ont établi ce système afin de tirer un bénéfice personnel de cela. Et ce système se manifeste et se maintient parce que nous sommes ignorants des tenants et aboutissants de celui-ci et des conséquences que cela a sur nos vies de tous les jours. Il me semble qu'il faut savoir que ce système existe parce que nous y consentons à chaque jour par notre silence. Suite à l'expérience que j'ai vécu avec les instances gouvernementales, je peux affirmer de façon catégorique qu'il ne s'agit pas là d'une affirmation gratuite de ma part. Le système existe en vertu d'un véritable contrat qui est établi de façon individuelle et collective avec ces mêmes instance dirigeantes, par chacun(e) de nous et ce contrat se renouvelle constamment...par notre silence qui confirme notre consentement à plein de décisions qui ne nous conviennent pourtant pas. Il s'agit de leur façon, concrète et réelle, de nous faire entrer en contrat avec eux et de valider ainsi constamment le système qu'ils ont mis en place avec notre approbation tacite.

Par conséquent, là se situe la véritable démocratie de la façon dont elle est vécue actuellement. Là devrait se situer notre véritable pouvoir et ce, bien avant le bulletin de vote que nous déposons dans les boîtes de votation de temps à autre.

J'en reviens donc au livre de Kadhafi et ce avec quoi il m'a mis en contact. Dans un premier temps, j'ai pris conscience, qu'en tant qu'auteur, je me situe beaucoup au niveau de la philosophie et que j'écris d'abord dans le but de susciter et de nourrir une réflexion. J'aurais bien aimé amené mes réflexions personnelles dans la manifestation, mais je n'ai jamais vraiment su comment y parvenir. Puis le temps a passé et je me retrouve ici et maintenant.

Ce que j'observe au niveau de Kadhafi, c'est qu'en tant que dirigeant, il a été a même  de manifester ce qu'il avance dans son livre. Et je ne crois pas du tout que cet homme ait pu être le dictateur qu'on a voulu nous présenter dans les grands médias. Comme je ne le connais pas personnellement, je ne peux prétendre que tout était parfait  au niveau de ce qu'il était, ni au niveau de ce qu'il a accompli, mais je crois que ce qu'il avait mis en place constituait une menace véritable pour l'ordre et le système mondial en place.

Au moment où cette guerre avec la Lybie a été déclaré j'ai pu visionner sur Youtube un témoignage sur vidéo de Lizzy Phelan, une journaliste britannique indépendante. Voici le lien pour ce témoignage : https://www.youtube.com/watch?v=sRpLd9nFnC0

 Elle revenait alors d'un séjour en Lybie. Son témoignage très émouvant par moments permet de comprendre

-que Kadhafi a mis en action ce qu'il avance dans son livre

- que cela a donné des résultats très satisfaisants

- que son peuple était très heureux

-qu'il appréciait  particulièrement son "dictateur".

 En fait le principal défaut de cet homme semble être dans le fait qu'il souhaitait répandre au reste du territoire africain le mode de fonctionnement qu'il était parvenu à établir en Lybie. Je comprends très bien que ça ne devait pas faire l'affaire de ceux qui souhaitent contrôler notre planète et sa population. Suivant les informations qui nous parviennent de la Lybie dernièrement, il semble que tout ce que Kadhafi a établi a été détruit.   

 

Voici donc un résumé de ce qu'on retrouvait en Lybie selon le témoignage de cette même journaliste : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Libye-temoignage-de-Lizzy-Phelan-journaliste-britannique-independante-8665.html

En Libye avant l’arrivée de L’OTAN et de ses insurgés :

1-L’électricité à usage domestique est gratuite !

2 - L’eau à usage domestique est gratuite !

3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS !

4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts !

5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas !

6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% !

7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis...) !

8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois !

9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi !

10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »État » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) !

11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois !

12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’État fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.

Et je ne parle même pas du projet de satellite africain, de monnaie unique indépendante ou d’union continentale réelle avec une armée de 10 millions d’hommes.

J'avoue que cela remet en question beaucoup de ce qui se passe dans notre monde occidental et son système prétendument démocratique. Comme il est écrit la Lybie était un pays libre de dettes. Comment ont-ils réussi un tel "tour de force"? Il y aurait bien des questions à poser à nos dirigeants, n'est-ce pas? Les réponses se trouvent dans la compréhension de ce que Kadhafi partage dans son livre et qu'il semble avoir mis en oeuvre en respectant la loi naturelle. Le témoignage courageux de cette journaliste remet ainsi hautement en question l'information que nous partage les grands médias.

J'aimerais maintenant soulever un ou deux points sur lesquels nous pourrions élaborer longuement. Actuellement il est très difficile d'aborder le sujet des vaccins, comme beaucoup d'autre sujets épineux d'ailleurs, sans être accusés d'être un adepte de la théorie du complot.

Il existe plusieurs études scientifiques qui démontrent le danger qu'il y a à utiliser des vaccins actuellement. En contrepartie, les partisans du vaccin contestent la valeur et la validité de ces études. Soit!

Alors en accord avec la loi naturelle, il y aurait selon moi une façon très simple de résoudre ce débat ou de le faire évoluer sans créer de discordes en posant la question suivante:  Est-ce que quelqu'un qui défend la vaccination peut affirmer hors de tout doute que les vaccins actuels ne contiennent pas d'aluminium et/ou de mercure entre autres? Si la réponse à cette question est oui (que ces produits ne se retrouvent pas dans les vaccins), cela ne signifie pas pour autant que les vaccins ne sont pas dangereux, mais cela élimine déjà un irritant majeur les concernant. Personnellement, j'aurais tendance à appliquer le principe de précaution et à demander cette question avant  une injection de vaccins à celui ou celle qui voudrait m'injecter un vaccin car je soupçonne fortement que beaucoup de vaccins contiennent l'un ou l'autre de ces deux produits.

Mais, si la réponse est négative ou qu'elle est ambigüe, est que cela n'amène pas à poser une autre question bien simple et tellement élémentaire: Si je donne à manger à quelqu'un un bol d'aliments renfermant de l'aluminium ou du mercure, est-ce qu'il va ingurgiter le tout ou au contraire avoir tendance à refuser de le faire?

La réponse me semble évidente. Alors cela amène la question suivante: pourquoi alors injecter ces produits directement dans les veines des gens et en particulier dans celles de nos enfants?  Il me semble évident que ce n'est pas du tout dans l'ordre naturel des choses et qu'un principe de précaution s'impose.

J'ai travaillé en recherche dans un laboratoire pendant quelques années et j'ai eu à manipuler du mercure dans le cadre de cet emploi. Je me souviens très bien des précautions qu'on m'avait alors recommandé de prendre dans la manipulation de ce métal, incluant le fait d'éviter de respirer les vapeurs que le mercure pouvait dégager. Et on mettrait ce produit dans des vaccins qu'on injecte directement dans les veines et on prétendrait que ce n'est pas dangereux? Ben voyons!  

Considérons maintenant un autre exemple: dans le système actuel, tel que je l'ai mentionné, dans une communication précédente, nous ne sommes réellement propriétaire d'aucun des biens dont nous croyons pourtant être les propriétaires et ce, même si nous avons payé au complet pour faire l'acquisition des dits biens. Donc, nous disposons plutôt de ces biens par l'intermédiaire de la personne juridique que nous possédons.

Donc, selon la loi, ces biens appartiennent à la personne juridique que l'État a créé par l'intermédiaire des actes de naissance dont il est le propriétaire. Ce qui crée problème, c'est que cela revient à dire que tout appartient à l'État, donc aux propriétaires des corporations gouvernementales, soit les grandes banques avec en arrière plan le Vatican, car c'est lui qui détient en finalité les actes de naissance. 

Mais hormis par l'intermédiaire des lois qu'ils ont voté à leur avantage, de quels droits naturels peuvent-ils prétendre être propriétaires de la terre et de ses subdivisions en lots? Si on remonte dans le temps pour retracer le transfert des titres de propriété d'un lot donné, tôt ou tard, nous devrions en arriver au propriétaire initial, n'est-ce-pas? Et lors de telles transactions nous remettons au propriétaire précédent un montant pour faire l'acquisition des dits titres de propriété, n'est-ce-pas?  Mais, lui, le propriétaire initial, à qui a-t-il fait parvenir son chèque? À qui...? En posant ainsi ces questions pourtant simples, ne deviens-t-il pas clair qu' il y a une arnaque à quelque part?

Ces questions nous ramènent à la loi naturelle. Selon ma compréhension de cette loi, personne ne peut prétendre être réellement propriétaire d'une quelconque parcelle de terrain sur cette terre. Ce que nous acquerrons n'est pas en réalité un titre de propriété et cela devrait plutôt être intitulé "droit de disposition". Et ce droit de disposition devrait pouvoir être transféré d'un individu à un autre comme nous le faisons actuellement pour les titres de propriété. Il me semble qu'alors, nous serions dans le respect de la loi naturelle et non dans la perpétuation d'une arnaque.

Il y aurait beaucoup d'autres points qui pourraient être ainsi soulevés et qui démontrerait clairement que dans notre système occidental actuel, nous ne respectons pas cette loi naturelle telle que l'a fait Kadhafi sur le territoire dont il a été le dirigeant et dont les habitants ont pu bénéficier avec bonheur, semble-t-il.

Voici maintenant d'autres exemples qui démontrent que les apparences sont souvent trompeuses et que nous devrions souvent nous méfier de ce que les grands médias nous communiquent.

Il y a un autre pays où le dirigeant principal nous a été présenté comme un tyran et c'est le cas du Venezuela avec Hugo Chavez. Je n'ai jamais été dans ce pays au temps où celui-ci était président, mais il y a plusieurs de ses discours qui sont disponibles sur Youtube. Voici donc deux liens où on peut entendre un discours percutant qu'il a prononcé devant l'assemblée des Nations Unies: https://www.youtube.com/watch?v=OQQtrH_Fgl8   et  https://www.youtube.com/watch?v=IuHKkwx-GII

Suite à l'écoute de ce discours, je comprends très bien qu'on ait tenté de le faire passer pour un dictateur aux yeux de l'opinion publique. Dans ce discours, il mentionne même qu'on a attenté à ses jours et qu'il s'en est miraculeusement sorti. Mais, malheureusement, pour lui, il est décédé d'une maladie par la suite. Je connais personnellement quelqu'un qui est intervenu à ses côtés pour le soigner pendant sa maladie, et cette personne m'a affirmé qu'il avait été empoisonné à petit feu.

Je ne sais pas ce qu'il en était vraiment du climat social au Venezuela au temps où Hugo Chavez était président, mais il semble y régner un certain chaos depuis son départ et j'ai bien l'impression qu'il s'agit d'un autre cas à la Kadhafi.  

Passons maintenant à un autre cas, soit celui de notre bon pape François. Dès sa nomination celui-ci s'est empressé de toutes sortes de manière de faire montre de son côté humble et de nous démontrer qu'il désirait orienter son pontificat vers les pauvres et  les déshérités. Et il est passé de la parole aux actions en posant plusieurs actions qui démontraient son intention de donner d'abord l'exemple dans sa vie personnelle comme prélat de l'Église catholique. Personnellement, j'ai trouvé qu'il travaillait tellement fort à implanter cette image en nous qu'il a éveillé  ma suspicion. Je ne veux pas m'étendre sur ce sujet, mais simplement mentionner qu'à mon niveau, il est sous observation depuis ce temps et ce pour plusieurs raisons.

Cependant, il y a un point que j'aimerais souligner. Curieuse coïncidence, le pape précédent Benoit XVI a démissionné une semaine avant qu'un tribunal international (ITCCS pour The International Tribunal of Crimes Into Church and States) rende un jugement le condamnant pour génocide au Canada. Voir le lien suivant à ce sujet: http://itccs.org/the-international-common-law-court-of-justice-case-no-1-genocide-in-canada/ .

Y avait-il un lien entre ces deux événements (jugement et démission)? Je ne le sais pas vraiment, mais il est facile d'envisager une telle relation de cause à effet. Il faut savoir que ce tribunal est un tribunal de droit commun international et qu'en tant que tel, ce tribunal a le pouvoir de rendre des décisions, mais comme il n'est lié à aucune force chargé d'assurer l'ordre, il n'a pas de pouvoir exécutif réel, du moins était-ce le cas au moment où la décision a été rendue.

Le génocide en question concerne des événements qui ont eu lieu en particulier ici au Canada dans les pensionnats amérindiens où de très nombreux enfants ont été victimes d'actes de pédophilie et/ou qu'ils ont aussi été tuées.  

Cette cause a été déposée devant ce tribunal par un homme du nom de Kevin Annett, un ancien pasteur qui a commencé à enquêter sur ce sujet lorsqu'il a été assigné dans une communauté de la Colombie Brittannique où la population était à moitié blanche et à moitie amérindienne. Il a alors rapidement constaté qu'il y avait un malaise entre les deux communautés et il a cherché à comprendre la situation afin de rétablir la communication entre celles-ci. De là s'en est suivi tout le reste.

Il n'en est pas resté là, car après avoir obtenu jugement, il a continué son travail pour venir en aide aux enfants qui étaient et qui sont toujours enlevées pour être utilisées dans des actes de pédophilie et des rituels sataniques dans des cercles liées au pouvoir. Suite à son travail des accusations qui impliquent le pape François seront bientôt déposées devant le même tribunal. Il est possible de se faire une idée à ce sujet en allant sur le lien suivant: http://latableronde.over-blog.com/-28

Certains pourraient penser qu'il ne s'agit que de documents sans fondements retrouvés sur internet. Je tiens donc à spécifier ici que j'ai rencontré M. Annett à deux reprises et que, par conséquent, je confirme le travail qu'a accompli cet homme courageux au péril de sa propre vie qu'il met ainsi constamment en danger.

Passons maintenant à un autre cas qui défraie les manchettes quotidiennement, soit celui du président américain. M. Trump. Il ne se passe pas un jour sans que cet homme soit décrit dans les grands médias comme un être exécrable, égocentrique, narcissique, etc... Je crois qu'il pourrait monopoliser tous les qualificatifs négatifs qui existent dans le dictionnaire pour décrire une personnalité.

Selon ce que j'ai pu lire dans certains textes dernièrement, il semblerait que M. Trump a compris comment les gens étaient manipulés par les grands médias et surtout comment les gens accordaient du crédit à ce qu'ils lisaient ou voyaient dans ces médias. Il se serait donc servi de cette observation pour alimenter lui-même cette machine qui lui crée une telle image négative incluant la rumeur concernant la participation de la Russie à son élection. Cela a dirigé l'attention sur lui de manière hautement négative et constante.

Selon les mêmes textes, il aurait été avisé avant même le début de sa campagne électorale de la haute corruption qui régnait au niveau des instances gouvernementales et au niveau des organismes liées au gouvernement comme le FBI et la CIA entre autre. Il aurait alors décidé d'entreprendre un grand ménage et il aurait immédiatement élaboré son plan pour y parvenir advenant le cas où il serait élu. Il s'agissait là d'un travail de titan auquel Kennedy s'était auparavant attaqué et il en avait payé le prix fort. Kennedy dégageait une image charismatique tellement forte qu'il est entré dans la légende. Mais cette image charismatique ne lui a pas permis de compléter le travail. En fait, il a tout juste eu le temps de le commencer.

Selon toute vraisemblance, Trump a choisi d'adopter une attitude complètement à l'opposé de ce prédécesseur, donc une attitude très anti-charismatique. Et pendant que les projecteurs étaient constamment tournés vers lui et que la méfiance à son niveau était maintenu à un niveau très élevé et aussi dirigé à un endroit très précis, il semble qu'il ait fait le travail, le grand ménage qu'il souhaitait entreprendre, de sorte que des milliers d'actes d'accusation sous scellés ont été remis au cours des dernières semaines à de nombreux individus qui seraient des personnalités politiques, des hauts fonctionnaires et des personnes de haute influence de différents milieux.

Selon mes sources, ces actes d'accusation devraient être rendus publiques et/ou les arrestations en bonne et dû forme devraient avoir lieu avant ce Noël. Les accusations pourraient concerner la trahison envers l'État et/ou la participation à des réseaux de pédophilie et à des rituels sataniques dans des cercles concernant une certaine élite. Dans une autre forme de langage, cette élite se nomme la cabale et Trump aurait ainsi neutralisé et rendu hors d'état de nuire cet État profond qui a eu la main mise sur notre monde depuis des centaines d'années. Il se serait ainsi servi de leur suffisance et de leur arrogance à eux pour les neutraliser complètement et en propageant d'abord l'image que c'était lui le personnage arrogant et suffisant.  

Bien évidemment, je ne peux valider de façon formelle ces informations. Par contre, il y a de nombreuses informations qui sont rendus disponibles sur internet à partir d'intels anonymes en provenance d'individus qui semblent aux premières loges de ce qui se passe.

J'ai souvent et depuis longtemps parlé de NESARA/GESARA. Ces arrestations sont une condition essentielle pour que l'annonce de cette loi puisse ensuite être faite publiquement.

Suite à de nombreux obstacles qui ont été mis, en cours de route, sur le chemin menant à l'annonce par les gens de la cabale, il semble que le plan pour en arriver a une telle annonce ait subi de nombreux retards. Selon mes sources, en vertu des retards accumulés,  il semble que M. Trump et ses collaborateurs agissent maintenant en réponse à un échéancier fourni et contrôlé par des galactiques. Et il semble que ceux-ci aient eux-mêmes établi cet échéancier en fonction d'un décret divin concernant des changements majeurs à avoir lieu sur notre belle planète.

Alors, pour terminer, cela me ramène à deux questions fondamentales:

Qui est Dieu?

Où est Dieu?

Sortir de l'illusion...

Le Phare  par (Yves Dubé)

Rédigé par L'Équipe au Sol

Publié dans #Le Phare

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :