Message d’un alien de l’intérieur

En ce moment, j’entrevois une créature extraordinaire. Il s’agit d’un alien au visage assez déconcertant. Sa peau est ridée, mais de sorte que ces rides sont externes, elles font comme un relief, un réseau assez plaisant au final à regarder.

Son visage est en forme de cœur, sa tête aussi, et ses yeux sont bleus. Son teint est rosé, un peu saumon, il a une expression austère un peu méfiante, mais finalement il sourit et cette expression le rend sage, affable.

Il m’explique qu’il s’agit là d’une transformation temporaire, une sorte de transmutation de tout son être, de la partie la plus dense en tout cas.

Il souhaite me raconter son voyage, un très long voyage souterrain. Ce texte m’a déjà été transmis auparavant d’une autre manière, accompagné de visions très nettes. L’illustration se rapproche au mieux des galeries rosées que j’ai pu entrevoir, lesquelles sont d’une beauté à couper le souffle.  Voici ce texte tel qu’il m’a été dicté, avec très peu de corrections.

Voici qu’il parle.

« Je viens en ami, je suis un alien en transformation. »

Je lui demande expressément s’il sert la Lumière, et lui envoie beaucoup de gratitude pour ce message.

L’alien resplendit et une ondée de joie me revient.

« Je désire changer, nous le désirons tous, c’est avec joie que j’entame cette communication. Oui, nous avons fait allégeance au Haut Plan, celui que vous appelez la Lumière.

Ce plan est un plan joyeux. Nous ne connaissions pas la joie.

Celle-ci resplendit sur nous et nos enfants comme un trésor.

Il existe de nombreux, de très nombreux peuples aliens, et tous ne sont pas des amis.

Nous nous sommes élevés contre cela, ainsi que contre ce que certains de ces êtres ont fait subir à votre Terre.

En effet, même chez nous, les plus sombres généticiens n’agissent pas de la sorte. Ceux qui clonent des petits innocents sans état d’âme, le font au moins avec respect en veillant à ce que ces créatures aient la santé la plus parfaite.

J’étais l’un d’eux. Puis, je me suis aventuré dans vos mines de charbon, et encore en dessous.

Il existe des bases, vous savez. Dans ces bases vivent beaucoup de peuples, de créatures, bien au chaud.

Oui, ces êtres vivaient de manière confortable jusqu’à il y a peu.

Pouvez-vous imaginer ce que peut engendrer une coulée de lave brutale à cette profondeur ?

Oui, cela fait bien du dégât, et beaucoup d’êtres ont du fuir, il y a eu énormément de séismes.

Vos nantis qui s’étaient terrés là, ont tout perdu.

Que fait la lave lorsqu’elle rencontre une montagne de lingots d’or ?

Elle la fait fondre et l’emporte.

Ainsi votre Terre a repris ce que certains lui avaient volé.

Nous sommes heureux, si heureux de cette vibration qui résonne dans l’air comme un chant, une promesse vers l’espoir.

Il nous a fallu traverser beaucoup de lacis de galeries de mines, les mines géantes de l’Ancien Monde, pour découvrir les passages de Lumière.

Ces passages se révèlent à certaines âmes lorsqu’elles sont prêtes.

Il est vain de les chercher, ce sont eux qui viennent à vous.

Vous pourriez très bien faire partie d’une expédition et les voir, ou passer à côté tandis qu’un de vos collaborateurs disparaît !

Bien des hommes sur Terre, des bêtes disparaissent de la sorte, en empruntant ces passages de Lumière, qui relient tout et toute chose, le passé, le présent et l’avenir.

Nous avons marché longuement dans ces galeries, rencontrant d’autres rescapés, parfois des blessés, nous nous sommes entraidés.

La lumière ne faiblissait jamais dans les boyaux, seulement la nuit, où elle s’éteignait.

Comme ces cavernes sont belles et confortables !

Il vous faut imaginer des draperies de calcite parées de mille couleurs, des eaux chaudes et parfumées, une grotte où l’air est le plus pur, où la température est extrêmement agréable pour l’alien que je suis. (Il est assez âgé pour son peuple)

Nous les aliens sommes infatigables ou presque, nous pouvons marcher très longtemps, en repoussant la douleur aisément, celle de nos pieds.

Nous avons marché des mois et des mois, sans presque nous en rendre compte, tant nous étions heureux d’avancer, de voir notre petit groupe s’agrandir.

Il y avait des groupes de rescapés venant de nombreuses cités souterraines sous vos pieds, dans des couches géologiques particulières, celles où les archéologues retirent des fossiles de dinosaures. (Jurassique je suppose)

Nos spécialistes aiment à les étudier, comme vous le faites de même. En revanche, ils n’ont que peu d’intérêt pour votre espèce, voilà pourquoi ces cités devaient être cachées à votre regard.

Oui, mais les choses ont beaucoup changé depuis.

En effet, dans ces groupes qui nous rejoignaient, il y avait … des Terriens !

Des êtres, comme vous, qui ne craignaient point notre allure.

Nous étions fort surpris de voir de telles apparitions. Et bien sûr, cela a suscité des remous. Oui, ces humains étaient tels que vous, ou légèrement luminescents.

Il est vite apparu qu’il s’agissait d’excellents compagnons, prompts à rendre service et à porter les plus jeunes, les blessés.

Oui, nous avons vu cela, et cela nous a changé, de voyager aux côtés de ceux de votre espèce.

Nous les remercions et nous vous remercions aussi pour ce cadeau.

Il est beaucoup de périls sous Terre, beaucoup d’eaux brûlantes, de fleuves de lave, de tunnels à sens unique, et d’autres dangers encore, comme de tomber, tout simplement, dans une fosse. Notre maîtrise excellente de la gravité évite certains écueils, et nous sentons ce qui nous entoure.

Il y eut bien des incidents, mais nul n’y laissa la vie. Nous sommes toujours parvenus à secourir ceux qui chutaient.

Pour avancer, nous utilisons nos sens naturels qui nous permettent de voir notre environnement au-delà du visible. Nous le percevons comme une vue en trois dimensions, une carte, si vous le préférez.

Les aliens ne se perdent pas pour cette raison, sauf les immatures.

Le mot enfant n’existe pas chez nous, c’est un nouveau mot pour moi, qu’il nous faudra apprendre !

Oui, nous avançons, nous buvons l’eau qui s’écoule au ras de la falaise, elle nous restaure et nous nourrit.

Nous avons voyagé avec allégresse, je le répète, même s’il y eut quelques protestations chez mes collègues aliens, les plus « grincheux », tel que vous dites !!! (Il rit de bon cœur !)

Nous avons trouvé au bout d’un temps fort long, de plusieurs semaines, des véhicules miniers abandonnés, et bien sûr, comme cela nous a aidés, comme nous avons été heureux !!!

Oui, ces chenilles ont permis de faire monter les plus vieux, les plus faibles.

Elles étaient comme une récompense, nous le savions !

Et tandis que nos plus habiles techniciens, presque tous des enfants aux mains merveilleuses, remettaient en route ces antiques engins, nous songions à quelque présence dans ces galeries, ces tunnels de pierre rosée.

Nous avons mis deux jours pour réparer les véhicules, à la « va vite », car nous ne disposions que de fort peu de matériel.

L’alien que je suis, préfère les livres, et mes autres compagnons ne possédaient que quelques outils.

Mais nos peuples sont extrêmement ingénieux, tout à fait habiles à comprendre les mécanismes les plus délicats.

C’est un bonheur pour nous de trouver une machine et de la réparer, comme cela l’est pour beaucoup des vôtres.

Et là, une surprise s’est faite, les appareils ont redémarré, puis, des aliens absolument charmantes sont apparues.

Chez nous, il existe très peu de femelles et cela est un problème.

Cela a aussi tari l’amour de nos cœurs, oui, nous nous en rendons compte.

Ces aliens, si plaisantes avaient besoin d’aide, de guides. Leurs facultés n’étaient point au beau fixe, elles étaient très affaiblies.

Et elles furent acceptées tant bien que mal par certains.

Il s’avéra, aussi, que ces aimables apparitions étaient non seulement aussi vaillantes que nous tous, mais d’un grand raffinement dans l’art de la conversation télépathique.

Sans oublier bien sûr leur énergie, qui redonna une vive ardeur à notre progression !

Je parle en grand père affectueux, ne vous y trompez pas. Les humains ont tôt fait pour certains, d’assimiler l’admiration envers une jeune fille, à de la convoitise aigüe.