Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

25 Jun

BENJAMIN FULFORD. LE BOUT DU TUNNEL.

Publié par Chevalier de lumière  - Catégories :  #Benjamin Fulford

BENJAMIN FULFORD.  LE BOUT DU TUNNEL.
BENJAMIN FULFORD.  LE BOUT DU TUNNEL.

C’est une première, le Commandant en chef de l’armée Américaine, le Général Joseph Dunford, s’adresse aux Nations Unies en tant que dirigeant de la République.

Par une initiative sans précédent, le Commandant Suprême de l’Armée Américaine, le Général Joseph Dunford s’est adressé aux Nations Unies le 17 juin, lors d’un sommet des forces de maintien de la paix pour discuter de la transformation de l’armée Américaine en force de maintien de la paix mondiale. Les forces Américaines vont maintenant remplacer les troupes de casques bleus des Nations Unies corrompues et mal entraînées qui ont provoquées de nombreux scandales impliquant des viols, des vols, etc.

Le texte complet de ce discours peut être lu ici :

http://usun.state.gov/remarks/7340

Traduction Google en fin d’article

Discours de l’Ambassadrice Américaine aux Nations Unies Samantha Power* et du Général Joseph F. Dunford lors d’une réunion des Nations Unies sur le Maintien de la paix.

Des officiels du Pentagone disent qu’en plus de ce que Dunford a déclaré aux Nations Unies, cela signifie que les militaires Américains vont maintenant concentrer leurs énergies sur «Israël, les cartels de la drogue et la Chine en Mer de Chine méridionale». Ils vont également lutter pour protéger l’environnement, et traquer les braconniers des espèces menacées, selon d’autres officiels du Pentagone.

La famille Rothschild, les dirigeants secrets d’Israël, a de son côté déclaré à la Société du Dragon Blanc (WDS) : «Nous voulons changer de conduite». Ils promettent d’arriver à un accord pour l’établissement et le financement d’une nouvelle administration de planification au cours de réunions qui doivent se dérouler en juillet, selon des sources de la WDS.

Cependant, un représentant d’un groupe qui avait préalablement négocié avec ce qu’ils appellent R&R ou Rothschild et Rockefeller, a prévenu que ces familles n’étaient que des façades de la noblesse noire Italienne et Espagnole dirigée par les familles Borgia, Médicis, Orsini ou Del Banco (Warburg), entre autres. Les négociateurs qu’ils prévoient d’envoyer seront des tueurs à gage professionnels du genre James Bond 007, a prévenu cette source. Il a dit que ce groupe avait perdu plusieurs centaines de leurs agents à la suite de négociations qui ont échouées. La source a déclaré que ce groupe avait été averti par d’autres de ne pas leur faire confiance mais ils ont tout de même décidé de tenter de négocier avec eux un nouveau système financier. «Ce qui a résulté depuis cette décision a coûté la vie à des centaines d’agents, même si la proportion d’un des nôtres pour dix des leurs fut une expérience extrêmement difficile à vivre. De plus ils vont mettre un prix élevé sur la «tête» des principaux négociateurs de la transaction (habituellement entre 20 et 100 millions de dollars)».

En conclusion, a poursuivi la source, «les R&R n’ont pas le sens de l’honneur, ne tiennent jamais leur parole et vont vous mentir sans vergogne TOUT le temps pour arriver à leurs fins. Ils agissent ainsi parce que par le passé ils n’ont jamais été obligés de respecter leur parole et ce comportement leur a toujours bien réussi, donc ils croient dur comme fer que comme ils n’y ont jamais été obligés, ils ne le seront JAMAIS… Ils ne respectent aucune loi, aucune règle ni sens de d’honneur de quelque nature, par contre, ils ne sont guidés que par leur propre intérêt peu importe le coût humain et matériel ! A leurs yeux, nous n’avons absolument aucune valeur à moins d’être des esclaves soumis à 100%».

Les Rothschild ont répondu en disant que Nathaniel Rothschild a récemment perdu 300 millions de $ à la suite d’un procès, une perte sans précédent pour cette famille. En outre, le dirigeant français de la famille, le Baron David de Rothschild, est en cavale poursuivi par la police française après une plainte pour escroquerie. En d’autres termes, ils savent maintenant qu’ils ne sont plus au-dessus des lois.

Ils veulent également trouver un nouveau protecteur pour leur colonie d’esclaves ayant subi un lavage de cerveau labellisée sous le nom d’Israël. C’est pourquoi Benyamin Netanyahou s’est rendu quatre fois en Russie dernièrement pour demander la protection de la Russie concernant des mesures répressives juridiques attendues de la part du Pentagone contre leur pays.

Le gouvernement Russe, cependant, est maintenant dirigé par l’Eglise Orthodoxe et les anciens réseaux nationalistes Tsaristes et ils n’ont pas la moindre envie de protéger un peuple qui a provoqué tant de tourments à leur Nation, au cours du 20ème siècle.

La WDS ne protégera que les innocents parmi les Juifs et insistera sur leur rééducation fondée sur leur véritable histoire et en appliquant la règle d’or (ne fais jamais aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse) à tous les peuples et pas seulement aux Juifs.

La noblesse noire, de son côté, lutte désespérément pour garder intact leur gouvernement fasciste Européen. Ils ont organisé le meurtre (réel ou supposé, cela n’est pas clair) de la politicienne pro-Européenne Jo Cox pour tenter de manipuler l’opinion publique en faveur du maintien ou du moins pour créer une raison valable et masquer une fraude électorale planifiée lors du référendum sur le Brexit Britannique qui se déroulera le 23 juin. Des sources de la WDS et des Illuminati avaient toutes deux déjà communiqué avec Jo Cox lorsqu’elle s’est révélée être un agent des Rothschild. Si le peuple Britannique vote pour récupérer son indépendance, ce serait un gros coup dur pour la noblesse noire.

Même si ce n’est pas le cas, le système bancaire Européen est dans un état de délabrement tel, que cela annonce de toute façon l’effondrement du projet fasciste Européen.

En tout cas, la WDS ne tiendra compte que des actes, et non des promesses, des «R&R» et leurs patrons de la noblesse noire. S’ils fraudent, ou tentent de truquer les élections du référendum Britannique, il y aura des conséquences.

En parlant de «R&R», une source de la CIA a affirmé qu’elle avait vu récemment Richard Rockefeller en vie et en bonne santé en Argentine. Rockefeller était censé être décédé dans un accident d’avion en 2014, donc si cette source a raison, il a simulé sa mort pour pouvoir s’échapper des Etats-Unis. Des sources du Pentagone affirment qu’il est une exception et quela plupart des grands patrons de la Mafia khazar qui sont encore aux Etats-Unis ne pourront pas échapper à la justice.

La source de leur pouvoir aux Etats-Unis, celle de pouvoir créer et d’émettre de la monnaie fiduciaire, va également être supprimée. A cette fin il y a eu une réunion inhabituelle à la Direction Américaine du Trésor le 14 juin dernier, au cours de laquelle le porte-parole présidentiel Barack Obama, le Général Dunford et le Directeur du renseignement national James Clapper ont discuté d’une prise de contrôle militaire du Département du Trésor Public afin d’imposer l’émission d’un dollar Américain national, un billet distinct de celui qui est échangé à l’international, selon des sources haut-placées du Pentagone. «C’est pourquoi le Conseil d’Administration de la Réserve Fédérale de New York a loué un camion-poubelle le 14 juin étant donné que la Banque de la Réserve Fédérale a capitulé», selon une source du Pentagone.

La création d’une monnaie nationale des Etats-Unis va coïncider avec un réamorçage planifié du système financier mondial. Comme le contact de la famille Rothschild l’a déclaré la semaine dernière : «Chaque nouveau district va disposer de ses propres réserves, pour leur nouvelle monnaie. Chaque district fera partie d’un panier de monnaies Asiatiques qui sont garanties par diverses matières premières».

Une source dirigeante distincte des Rothschild a déclaré à un membre de la WDS en Europe que leur famille sortirait intacte des incidents actuels «après avoir effectué certains ajustements» mais que les factions Bush et Rockefeller étaient dans des ennuis beaucoup plus importants en raison de leur association avec le plan génocidaire du Nouvel Ordre Mondial.

Une source haut-placée du gouvernement Chinois liée à la faction de Shanghai déclare que sa compréhension des régions, c’est que

- les 5 membres permanents actuels du Conseil de Sécurité des Nations Unies : la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis,

- seront remplacés par des représentants de 7 régions principales : l’Afrique, l’Asie (hormis la Chine), la Chine, l’Inde et l’Europe y compris la Russie, le monde Musulman et l’Amérique du Nord et du Sud.

Les décisions seront prises à la majorité et chaque région ne disposera que d’un droit de veto qui ne vaudra que pour sa propre région. Les Australiens devront voter pour décider à quelle région ils voudront se joindre. Les états-nations continueront à exister et disposeront d’une forte autonomie au sein de leurs régions.

L’objectif de ce plan est de mettre fin à la guerre de façon définitive, sur cette planète etpermettre ainsi la fin de la quarantaine sur la planète Terre, selon des sources qui prétendent avoir des liens étroits avec le «programme spatial secret». ** Corey Goode en a fait partie et a détaillé amplement (trop pour l'époque), ses expériences

Des sources du Pentagone confirment que le récent Accord de Paris sur le Changement Climatique (COP 21) qui a été ratifié par la France, les nations BRICS et «bientôt» les Etats-Unis, est un accord cadre qui dissimule le réamorçage monétaire mondial grâce à des monnaies garanties par l’or et d’autres actifs tangibles. Dans ce nouveau système le pourcentage des émissions de monnaie devra être égal au pourcentage du produit intérieur brut mondial, donc dans ce système la Chine aura le contrôle de 20% de la monnaie mondiale, selon cette source. Ce nouveau système présente un énorme avantage par rapport au système actuel, du fait que l’environnement et les ressources naturelles seront valorisés d’eux-mêmes et donc seront protégés comme jamais auparavant. Par exemple, une forêt tropicale aurait une énorme valeur en tant que capteur de dioxyde de carbone et donc sa déforestation aurait un coût prohibitif.

C’est évidemment une bonne nouvelle. Cependant, la bataille pour la planète n’est pas encore terminée et nous devrons tous lutter jusqu’au bout. Par exemple, un groupe en Europe a contacté la WDS pour annoncer qu’il prévoyait de provoquer quelques gros incidents à 15H30, heure d’Europe centrale, le 21 juin, le jour du solstice d’été et jour traditionnel de sacrifice du feu. Les sources n’étaient pas plus précises quant à ce qui était planifié. Cependant, des sources émanant de la noblesse noire Européenne m’avaient déjà prévenu qu’elles préparaient de grands évènements géopolitiques liés aux mouvements des planètes. Etant donné que ce solstice coïncide avec une pleine lune, ils pourraient bien sortir quelques grosses cartes de leurs manches. Nos frères nous protègent dans certains cas.

Les Illuminati gnostiques, de leur côté, ont avoué que leur offensive de l’Etat Islamique avait échoué mais affirment que les derniers combattants iront se battre jusqu’au bout. Ils déclarent également qu’ils ont toujours l’intention de faire exploser une bombe atomique dans une ville, mais ne disent pas laquelle. Il est probable qu’un tel attentat soit neutralisé, les a-t-on prévenus.

Nous recevons de plus en plus d’informations du style X-files. Il y a des années, Paul Laine du service de renseignement militaire du Pentagone (DIA) m’avait parlé d’une base secrète nazie de sous-marins en Indonésie. Maintenant une source de la CIA en Indonésie a confirmé qu’une base de ce type existe réellement et qu’elle se trouve à Nabire en Indonésie. Les sous-marins servent à transporter de l’or qui va être utilisé dans le nouveau système financier, dit-il. Une capture d’écran de ce qui ressemble à une base peut être aperçue ci-dessous.

Neel Keenan est responsable de cet or. Voir autres articles.


Le côté X-files de ces informations réside dans le fait que les sources prétendent que près de 50 millions de personnes disparaissent de la planète chaque année et «qu’elles sont enlevées hors de la planète pour être vendues comme esclaves». Ils disent, par exemple, que relativement peu de corps ont été retrouvés après le tsunami en Indonésie en 2004 parce que la plupart des gens avaient été «enlevés hors de la Terre». Ils ajoutent que le chiffre initial de 230 000 morts était erroné et qu’en réalité, 1 million de personnes ont disparu et ont été «enlevées hors de la Terre».
N'avez-vous jamais trouvé étranges ces catastrophes énormes avec si peu de victimes ? ce qui montre que l'on nous a bien appris à faire confiance aux médias. Pareil pour Fukushima, sila Fondation Keshe ne dépolluait pas depuis 3 ansil y aurait énormément de victimes. Personne en se pose de question.

Ce sont des sujets qui semblent incroyablement fous mais certaines preuves tendent à les corroborer. Oui Fulford va faire des découvertes hors de son terrain habituel. A l’époque, des officiels du gouvernement Coréen m’ont raconté qu’aucun corps n’avait été retrouvé suite au naufrage du ferry en 2014 dans lequel 300 collégiens sont censés s’être noyés en mer. Nous n’avons pas non plus été capables de trouver des photos de ce naufrage. Un membre de la faction nazie non-génocidaire de la cabale a affirmé que ces étudiants étaient nécessaires pour équilibrer les effets excessifs de consanguinité «aryenne».

Ici, ils parlent de morts et disparus. La presse officielle ne pouvant pas dire qu'il n'y a pas eu de corps récupéré et tout le monde de répliquer l'info. Une seule voix.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/04/12/les-oublies-du-naufrage-du-sewol_4614554_3232.html


J’ai également confirmé précédemment qu’aux Etats-Unis, des enfants disparaissent à un rythme 20 fois plus élevé qu’au Japon. Il est certain que personne ne semble savoir ce qui arrive à la plupart des enfants enlevés par les autorités aux Etats-Unis.

L’autre information de type X-files, c’est qu’en conduisant ma voiture et en écoutant la radio des Forces Armées Américaines à Tokyo, j’ai entendu des annonces de recrutement pour le «Commandement Spatial des Etats-Unis». Les annonces disaient que «servir sous ce commandement était comme servir sur un navire». Les connaisseurs de la Divulgation et du programme Spatial Secret continuent d’affirmer qu’un grand évènement va se produire prochainement. Espérons que bientôt nous découvrirons la vérité.

Ici sur la planète Terre, nous travaillons assidûment pour que cela se produise sans attendre que le ciel s’ouvre pour faire apparaître des vaisseaux géants destinés à nous sauver. C’est pour cela que nous nous concentrons sur la poursuite de la piste de l’enquête pour localiser l’origine de nos problèmes. Nous nous occupons maintenant de traiter ces sources. Chacun son secteur Benjamin:-)

Source : Benjamin Fulford ©

http://www.theeventchronicle.com/intel/benjamin-fulford-first-us-supreme-commander-general-joseph-dunford-addresses-un-head-republic/

Traduction française Patrick T rev Isabelle

*Samantha Power nous parle du génocide
https://fr.wikipedia.org/wiki/Samantha_Power

------------------------------------------------------

Message du Général Joseph F. Dunford, représentant permanent auprès des Nations Unies

La ville de New York 17 juin 2016

Traduction Google

Extraits :

"je voudrais souligner qu'il y a un besoin croissant de femmes pour servir de gardiens de la paix. Elles ils ont une capacité unique de se connecter avec les populations locales dans les zones d'instabilité."

Pour ce qui est de certains hommes " Problèmes d'unités mal disciplinée menant des actes criminels, y compris l'agression sexuelle; problèmes de corruption et les lacunes dans les équipements ne peuvent pas être imputés à l'environnement."

Pour une grande partie des populations du monde, un soldat ou un policier portant un casque bleu et un patch de l'ONU représente leur dernier espoir pour la sécurité et la sécurité, et nous devons veiller à ce que l'image et l'espoir est pas diminué.

Discours :

Merci, beaucoup. Et tous vous remercier d'être ici aujourd'hui à cet événement important. Laissez-moi en particulier remercier le Royaume-Uni pour son leadership dans la convocation de la prochaine réunion ministérielle de la Défense à Londres, et le Sous-Secrétaire général pour maintien de la paix, qui a dirigé cet effort pour augmenter considérablement la quantité et la qualité des casques bleus mis à la disposition des États- Nations.

Permettez-moi de commencer par une citation de notre invité incroyablement distingué, le président des chefs d'état-major, le général Joseph F. Dunford. Il est d'un discours que le général a prononcé la semaine dernière, lors de la cérémonie d'ouverture de l'Université nationale de la Défense, qui a contribué à façonner les générations des dirigeants des États-Unis dans la sécurité nationale. La citation est la suivante: «Il n'y a pas de substitut à un regard lucide sur les menaces que nous allons faire face, et de demander comment notre force doit changer pour les rencontrer. Il n'y a pas de substitut pour le leadership qui reconnaît l'implication de nouvelles idées, de nouvelles technologies et de nouvelles approches, et effectivement anticipe et affecte ces changements, affecte effectivement l'adaptation ".

La présence ici aujourd'hui du général Dunford témoigne de la façon dont les États-Unis - et en particulier nos militaires - est non seulement de reconnaître les menaces en constante évolution que nous sommes tous confrontés aujourd'hui, mais aussi d'adaptation afin que nous puissions répondre efficacement entre eux. Sa présence ici aujourd'hui marque la première fois dans l'histoire qu'un président des chefs d'état-major a parlé à l'ONU. Première fois. Et cela reflète la compréhension par l'armée des États-Unis - et en particulier, par le général lui-même - de l'importance cruciale de la création de coalitions multilatérales pour faire face aux menaces du 21e siècle; menaces qui, par leur nature même, ne peuvent pas être confinés à l'intérieur des frontières nationales, ou effectivement confrontées à toute une nation. Ceci est un changement que le général Dunford a connu et pratiqué de première main sur ses décennies de service.

Pour donner un exemple de la valeur qu'il place sur les sacrifices consentis par nos partenaires pour faire progresser notre sécurité commune - et une démonstration claire de son caractère: lorsque le général Dunford servait en Afghanistan - d'abord comme un chef de file des forces américaines et de l'OTAN, et puis en tant que commandant des forces d'assistance à la sécurité internationale et les forces américaines en Afghanistan, l'ISAF - il a fait un point d'écrire une lettre individuelle de condoléances à la famille de chaque soldat tombé dans cet effort, peu importe quel pays ils venaient. Il a fait en sorte que chaque lettre a été personnalisé.

Général Dunford nous a rejoints aujourd'hui pour parler, entre autres thèmes, sur le rôle crucial de la paix de l'ONU dans la lutte contre les menaces du 21e siècle; et la nécessité pour tous nos pays à donner suite à des engagements pris lors du sommet de maintien de la paix de transformation de Septembre dernier, qui a été convoqué par le président Obama, et à laquelle tant de gouvernements ont pris des engagements importants.

Il est le privilège d'une vie à servir avec le général Dunford dans l'administration Obama. Il est un leader connu pour son intelligence tactique et stratégique, son humilité et sa profonde compassion. Il a montré une capacité unique d'adaptation à l'évolution des défis et des menaces d'aujourd'hui, et nous sommes très reconnaissants qu'il est ici avec nous aujourd'hui en cette occasion historique. S'il vous plaît joindre à moi pour lui souhaiter la bienvenue.

GENERAL DUNFORD: Eh bien Ambassadeur de puissance merci beaucoup pour l'introduction, et plus important encore, merci pour votre leadership tout en nous représentant ici à l'Organisation des Nations Unies. Je vous remercie. Sous-Secrétaire Ladsous, Secrétaire Khare, les Ambassadeurs, le général Messenger, le général Maqsood, Mesdames et Messieurs, il est un honneur d'être ici avec vous cet après-midi. Lorsque l'ambassadeur Puissance m'a demandé de vous rejoindre, je sauté sur l'occasion, parce que je crois vraiment dans l'utilité du maintien de la paix des Nations Unies. Je suis particulièrement enthousiaste au sujet de nos efforts collectifs pour améliorer la capacité et la capacité des Nations Unies pour répondre à la demande croissante pour les opérations de maintien de la paix. Votre engagement à maintenir l'élan que nous avons généré Septembre dernier se traduit par votre présence ici aujourd'hui, et je tiens à vous remercier tous d'être ici et de se concentrer cette question. Et je tiens tout particulièrement à l'écho des commentaires de l'ambassadeur d'alimentation au sujet du Royaume-Uni, et leur leadership. Et Gordon, mon bon ami, votre présence ici dit tout.

L'environnement de sécurité actuel a été décrit comme le plus complexe et volatile depuis la Seconde Guerre mondiale - et franchement, je crois que. Les défis auxquels nous sommes confrontés vont de conflit conventionnel à la prolifération des armes de destruction massive, de l'extrémisme violent à la criminalité trans-régionale, et le caractère de la guerre a changé.

Les défis d'aujourd'hui sont de plus en plus trans-régional. La lutte actuelle contre l'extrémisme violent est un exemple. Nous estimons que plus de 45 000 combattants étrangers provenant de 120 pays différents sont venus en Irak et en Syrie. Aucune nation ne peut aujourd'hui se détourner et de considérer le problème de l'extrémisme violent quelqu'un d'autre. Nous avons de nombreux exemples de la façon dont la lutte peut nous suivre chez des Etats fragiles sous la forme d'actes de terrorisme et la migration massive de ceux qui cherchent à échapper à la violence.

De même aujourd'hui, le conflit d'aujourd'hui entre les Etats est non seulement trans-régional, mais aussi ce que nous aux Etats-Unis appelle multi-domaine. Voilà implique une action simultanée sur la mer, sur terre, dans l'air, dans l'espace et dans le cyberespace. Et nous voyons aussi des acteurs non étatiques impliqués dans des conflits qui sont en mesure de tirer parti de l'information, les capacités de cyber et des armes sophistiquées. En plus de la complexité du conflit, nous voyons le volume accru. En 2014, près de 60 millions de personnes ont été déplacées de force de leurs foyers par le conflit, et la commission pour les réfugiés estime que la violence va déplacer plus de 40 mille personnes par jour.

Bien sûr, je ne dis pas que les opérations de maintien de la paix des Nations Unies sont une solution pour tout cela, mais cette brève description de l'environnement actuel met en évidence le besoin croissant pour la coopération multi-nationale pour répondre aux conflits. On ne peut plus entrer en conflit être considéré comme quelque chose qui est «là-bas». Alors que la communauté internationale doit développer une large gamme de capacités pour répondre aux défis d'aujourd'hui, nous avons déjà une pertinente et potentiellement très efficace outil sous forme de maintien de la paix des Nations Unies. Et je crois fermement que le maintien de l'ONU peut jouer un rôle majeur dans le traitement de la souffrance humaine associée à des conflits et en continuant d'améliorer notre sécurité collective.

Le président Obama a fait ce point Septembre dernier, quand il a dit: ". Nous savons que les opérations de paix ne sont pas la solution à tous les problèmes, mais ils ne restent l'un des outils les plus importants du monde pour aborder les conflits armés" Bien sûr, il est également dirigé l'armée américaine de faire plus à l'appui des opérations de maintien de la paix des Nations Unies et il a demandé à d'autres de prendre un engagement à faire de même.

Tout comme le caractère de la guerre a changé, la nature des missions de maintien de la paix des Nations Unies a changé. Aujourd'hui, les deux tiers de tous les soldats de la paix bleu-casqué servent dans les zones de conflit actif, une tendance qui à mon avis devrait se poursuivre dans l'avenir.

Un examen rapide des opérations de maintien de la paix en cours met en évidence le large éventail de conditions dans lesquelles nous fonctionnons aujourd'hui: forces militaires et de police sous le drapeau des Nations Unies sont désarmantes rebelles violents en République démocratique du Congo; Casques bleus au Sud-Soudan livrent des fournitures humanitaires et à protéger plus de 100.000 civils innocents; La mission d'observation de l'ONU au Liban surveille activement l'accord de cessez-le dans un environnement volatile et difficile. Et comme le jour se tourne vers le crépuscule au Mali, les Casques bleus portant des casques bleus fournissent des gens avec la sécurité dont ils ont besoin de retourner dans leurs communautés tout en empêchant le retour des extrémistes violents.

Je crois que ces exemples disent en fait autant sur les opérations de maintien de la paix de demain comme ils le font à propos d'aujourd'hui. Et tandis que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli, nous obtenons aucun crédit demain pour ce que nous avons fait hier.

Pour réussir, les missions de maintien de la paix des Nations Unies aujourd'hui et à l'avenir doivent être capables de se défendre, protéger les civils, et l'exécution de leur mandat dans le contexte d'un environnement de sécurité très dynamique. En bref, pour répondre à ce que je crois être une demande croissante pour les opérations de paix plus complexes, nous allons devoir adapter. Répondre à la demande croissante pour un large éventail d'opérations de maintien de la paix exige un ensemble robuste de fonctionnalités et de capacités. Les besoins sont bien connus de ce public, ils comprennent: de solides équipes civiles et militaires de leadership; la capacité du personnel à la conception des missions avec des objectifs clairs, des états finaux, et les mesures d'efficacité; commandement et de contrôle efficace; forces bien formés à la brigade, au bataillon, et au niveau de l'entreprise; et appropriées permettant d'inclure des capacités de renseignement, de l'air et de la mobilité au sol, de la logistique, le compteur capacité IED, l'ingénierie et la capacité médicale.

Et bien sûr, le fondement de toute mission est de qualité, les gens disciplinés avec les bonnes compétences. Et sur ce point, je voudrais souligner qu'il ya un besoin croissant de femmes pour servir de gardiens de la paix. Au cours de mes déploiements à l'Irak et plus tard que le commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan, j'appris de première main que les femmes sont une partie importante d'une réponse efficace aux défis d'aujourd'hui. Les femmes non seulement ajouter à la capacité de nos propres forces, ils ont une capacité unique de se connecter avec les populations locales dans les zones d'instabilité.

Alors que nous avançons pour augmenter la taille et la croissance de la capacité des forces de maintien de la paix des Nations Unies, nous devons relever les défis que nous avons connus au cours des dernières années. Je pense qu'il est clair pour nous tous que le dossier de l'ONU dans ce domaine a été mélangé - et il y a beaucoup de raisons pour que des résultats mitigés, mais chef d'entre eux est la dure réalité que les missions de maintien de la paix des Nations Unies face à certains des plus difficiles et questions prolongées sur la planète. Mais alors que la plupart des défis sont dus à la nature des conflits, il y a d'autres défis qui devrait tous nous préoccuper. Problèmes d'unités mal disciplinée menant des actes criminels, y compris l'agression sexuelle; problèmes de corruption et les lacunes dans les équipements ne peuvent pas être imputés à l'environnement.

Alors que les missions seront toujours difficiles, nous devons relever les défis qui sont sous notre contrôle. Et nous devons le faire parce qu'ils menacent notre légitimité collective et notre efficacité. Pour une grande partie des populations du monde, un soldat ou un policier portant un casque bleu et un patch de l'ONU représente leur dernier espoir pour la sécurité et la sécurité, et nous devons veiller à ce que l'image et l'espoir est pas diminué.

Être franc au sujet de nos défis est pas pointer du doigt, les aborder est quelque chose que nous devons faire ensemble. Et aujourd'hui, je tiens à souligner que les forces militaires américaines sont prêtes à être une partie de la solution, d'aider à développer la capacité des forces de maintien de la paix, de fournir des capacités permettant, d'aider à la réforme. Ceci est une priorité personnelle pour moi, Joint Chiefs des États-Unis d'état-major, et l'ensemble des forces interarmées des Etats-Unis. Et la priorité que nous accordons à des opérations de maintien de la paix des Nations Unies est conforme à notre avis que ces opérations apportent une contribution indispensable à la sécurité internationale.

Enfin, je voudrais que chacun d'entre nous laissant ici aujourd'hui le font avec l'engagement de faire de la réunion ministérielle à Londres un succès. Et bien sûr, le succès implique que nous allons maintenir l'élan de l'année dernière. Le succès implique que nous allons respecter les engagements que nous avons pris et nous encourageons les nouveaux engagements. Et nous allons affiner nos efforts pour réformer et améliorer la capacité, la capacité et le professionnalisme de nos «casques bleus».

Ambassadeur, Mesdames et Messieurs, merci encore pour l'occasion juste pour partager quelques réflexions avec vous sur les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. J'espère que ma présence ici aujourd'hui - et seulement ces quelques mots que j'ai partagé avec vous - est un message d'engagement de notre pays et de l'armée des Etats-Unis. Encore une fois, nous croyons fermement que ces missions jouent un rôle vital dans la sécurité internationale, et de la réforme et l'adaptation va nous permettre d'être plus efficace à l'avenir et répondre à ce que nous voyons comme une exigence absolue croissante pour les types et les capacités que les missions de maintien de la paix des Nations Unies offrent .

Merci beaucoup.

--------------------------

** le programme spatial secret Par Elisabeth Trutwin

Durant les années 20, la Porte des Étoiles, en Iraq, a été découverte à Bagdad. Cette Porte des Étoiles était entourée par la « Zone Verte », pendant la guerre en Irak et elle était le point central de cette guerre. Les armes de destruction massive étaient une excuse.

Le contrôle de la Porte des Étoiles était le but de l’administration Bush, autant que celui de l’Allemagne nazie. C’était une répétition des événements qui se sont passés lorsqu’Hitler et l’Allemagne nazie ont été en Iraq combattre les Britanniques, puisqu’ils voulaient tous les deux le contrôle de la Porte des Étoiles de l’Irak.

La directive numéro 30 du Führer concernait l’intervention allemande, pour supporter les nationalistes arabes dans le royaume de l’Irak. Durant les années 30, les représentants de l’Allemagne nazie et de l’Italie fasciste ont tenté de gagner des faveurs, grâce à divers nationalistes irakiens et ont promis leur support contre les Britanniques.

Le 2 mai 1941, après que la tension se soit intensifiée des deux côtés, l’Angleterre a déclenché une attaque préventive contre les forces irakiennes et la guerre anglo-irakienne a commencé. Rashid Ali a voulu s’assurer immédiatement que les Allemands tiendraient leur promesse d’assistance.

La zone internationale (anciennement connu sous le nom de Zone Verte) est la région diplomatique/gouvernementale, extrêmement bien protégée, au centre de Bagdad, où les autorités de l’occupation américaine vivaient et travaillaient. La Zone Verte, dans la cité centrale, inclut les principaux palaces de l’ancien président Sadam Hussein, où est située la Porte des Étoiles, dans le sous-sol du palace principal. La région abrite l’autorité civile dirigeante, gérée par les Américains et les Britanniques et abrite aussi les bureaux des sociétés-conseil majeures américaines. Prescott Bush a fourni des armes à l’Allemagne nazie lors de la deuxième guerre mondiale.

Rockefeller Chase Bank et le Programme Spatial Secret fondé par Prescott Bush.
Selon les recherches effectuées depuis les dernières années, les banquiers de Wall Street, entre autres, ont financé l’arrivée au pouvoir d’Hitler, pendant qu’ils faisaient d’énormes profits du même coup. L’économiste américain Victor Thorn a noté que, même si un grand nombre d’autres corporations ont aidé les nazis (telles que Standard Oil et la Rockefeller’s Chase Bank, autant que les manufacturiers automobiles américains), les intérêts de Prescott Bush ont été beaucoup plus profonds et sinistres.

Dans leur livre, Tarpley et Chaitkin, expliquent que, de cette façon, une part significative de la réussite financière de la famille Bush, est reliée au support et à l’aide apportés à Adolph Hitler.. Alors, le président américain numéro 43, ainsi que son père le numéro 41 ( ancien directeur de la CIA, président et vice-président ) ont atteint le sommet de la hiérarchie politique américaine, grâce à l’arrière-grand-père et au grand-père et, de façon générale, la famille en entier a aidé et encouragé les nazis, financièrement.
Hitler a été contacté par des extraterrestres et a voyagé dans des ruptures de l’espace temps.

Hitler a été contacté et il a passé beaucoup d’accords avec des groupes d’extraterrestres, à ce moment-là négatifs. Lui et beaucoup d’autres ont voyagé, grâce à des ruptures de l’espace temps, que l’expérience de Montauk et le projet Philadelphia ont créées.

Ils ont aussi fait des accords avec des extraterrestres négatifs, afin d’obtenir d’autres moyens de voyager dans le temps. L’Allemagne nazie, la Russie de Staline ainsi que les États-Unis et l’Angleterre ont travaillé avec des technologies extraterrestres, bien avant le crash de 1947 à Roswell.

Ce crash a été causé par les militaires américains, qui manipulaient l’écran radar lorsque le vaisseau a été identifié, ce qui a posé un problème à l’ordinateur de navigation du vaisseau, et ce problème n’a pas pu être corrigé avant le crash. Ce vaisseau a été utilisé ensuite comme modèle d’ingénierie, ainsi que d’autres vaisseaux d’ailleurs et quelques-uns d’entre eux ont été abattus par les militaires américains.

Les guerres ont servi de diversion et aussi de source financière pour le Programme Spatial Black Ops à la NSA.

Toutes les guerres ont été créées pour être une diversion.

Le trafic d’armes, le trafic de drogue et tous les profits de guerre n’avaient qu’un but et c’était de faire fonctionner le Programme Spatial Secret.

Les installations frontalières telles que Fort Bliss à El Paso au Texas ont été utilisées pour les Black Ops au Mexique. Il y a des Installations Spatiales Secrètes, profondément cachées dans des laboratoires souterrains, près des réserves indiennes, au Nouveau-Mexique et en Arizona, afin qu’aucun citoyen américain ne puisse voir facilement l’entraînement des Black Ops.

La NSA a géré un Programme Spatial Secret depuis le tout début de son existence. Elle possède des technologies qui excèdent, et de loin, tout ce que peut posséder la NASA. Le président Obama a mis fin au programme de la navette spatiale, parce que les vaisseaux de la NSA sont de la quatrième et cinquième génération, au-delà de la navette spatiale.

Lorsque nous signons les pétitions, nous demandons au président Obama, aux agences de renseignements et/ou militaires de nous donner de l’information sur ce qui est caché. Ils n’essaient pas de ridiculiser les extraterrestres, ils ont peur de la colère mondiale et de la dissolution de tous les gouvernements qui suivra forcément, lorsque les citoyens seront mis au courant des tromperies et de ce qui a été gardé caché pour étouffer l’affaire.

La CIA a été, originellement, mis en place par l’ordre exécutif du président Truman en 1947 et la NSA en a émergé. Depuis ce temps, la CIA a été géré par les militaires américains et par le budget Black Ops, gérant le Programme Spatial Secret.

Lorsque les États-Unis ont besoin d’une intervention militaire, la CIA est présente avec les Black Ops, qui gèrent les militaires. Il serait impossible d’enquêter sur les militaires américains, simplement parce que les budgets Black ops n’ont jamais été écrits sur papier. Les documents Majestic peuvent être téléchargés et imprimés sur Internet.

Le Freedom of Information Act a déclassifié de nombreux documents et les experts ont fait des recherches et ont publié ces recherches sur Internet, depuis des années. Ce n’est pas une conspiration et ce n’est pas une théorie.

M. Chertok est devenu électricien l’âge de 17 ans, et en 1930, il travaillait dans une usine d’avions. Il a gradué du Moscow Energy Institute en 1940. Après la deuxième guerre mondiale, il est devenu membre d’une équipe d’experts, envoyés en Allemagne, pour recueillir les archives du programme de fusées allemandes.

Un autre membre de cette équipe était M. Korolev. Ils ont ramené les plans du V2 allemand, qui sont devenus la base pour le programmes des missiles soviétiques et pour le programme spatial. Le système de M. Chertok a guidé la fusée qui a amené Spoutnik 1, le premier satellite artificiel à faire l’orbite de la Terre, le 4 octobre 1957 ; et le 12 avril 1961, la fusée qui amené le premier homme dans l’espace, Youri Gagarine.

Moins d’un mois plus tard, Alan B. Shepard Jr. est devenu le premier américain dans l’espace. Lorsque John F. Kennedy a fait l’appel pour un vol spatial habité, il savait que la NSA avait déjà fait atterrir quelqu’un sur la lune, en 1961. Pendant la deuxième guerre mondiale, il n’y avait pas vraiment de réels ennemis. Tout a été fabriqué pour obtenir les fonds afin que l’Union Soviétique, l’Allemagne et les États-Unis puissent aller dans l’espace.

En 1938, lorsqu’Hitler a été nommé l’Homme de l’année par le Times Magazine, le pilote américain Howard Hugues a survolé le Cercle Arctique, pour trouver le portail vers la Terre Intérieure, au pôle Nord. Il l’a trouvé. Il est parti de Yakutsk, en Russie et a survolé le pôle vers Fairbanks, en Alaska. Il a été financé par les mêmes banquiers de Wall Street qui ont financé le Programme Spatial Secret.

Il se trouvait dans un jet Lockheed. Lockheed, BMW et d’autres corporations industrielles, ont été la façade pour le développement du Programme Spatial Secret. Lockheed Skunk’s Works n’est qu’un alias pour Lockheed Martins Advanced Development Projects. Dans l’État de Washington, ils ont fabriqué les bombes que nous avons envoyées en Irak, finançant le Programme Spatial Secret. C’est une bonne façon de blanchir l’argent et de garder tout cela loin des yeux des citoyens américains.

La guerre froide a été une diversion, non pas pour cacher les secrets spatiaux ou russes, mais pour cacher la vérité au peuple américain.

Le communisme a été une stratégie de la part des Russes, afin d’obtenir les fonds nécessaires pour leur Programme Spatial Secret. Hitler a fait la même chose en Allemagne. Il y avait des vols de navette, vers la lune et vers la planète Mars, sur une base hebdomadaire pendant les années 60 et Laura Magdalene Eisenhower parle souvent de la colonie sur Mars et des choses qu’elle a apprises de la part de son grand-père, le président Eisenhower.

La Station Spatiale Internationale utilise les chercheurs scientifiques extraterrestres et la technologie avancée extraterrestre.

La Station Spatiale Internationale est un satellite artificiel habitable, en orbite basse autour de la terre. C’est la neuvième station spatiale à être habité.

La station est opérée par des équipes expéditionnaires, et a été continuellement occupé depuis 11 ans et 46 jours, excédant ainsi le record de 3,644 jours, détenu par MIR, en 2010. C’est ce qui est dit, officiellement. Le président Obama garde contact avec les astronautes de plus de 15 pays. Selon le mémorandum original de l’entente entre la NASA et la RSA, la station spatiale internationale avait comme but d’être un laboratoire, un observatoire et une usine dans l’espace.

Elle devait aussi fournir le transport et les services et agir en tant que base pour de futures missions possibles vers la lune, vers Mars et les astéroïdes. C’est gentil de la part de la NASA de préparer une excuse pour la tromperie. Par le « United States National Space Policy » de 2010, la station spatiale s’est vue octroyé un rôle additionnel : celui de servir un but commercial, diplomatique et éducationnel.

Le président Obama est souvent en communication avec ces astronautes, sur des écrans plats, semblables à des appels faits sur Skype, mais légèrement différents. Il travaille avec les Altimariens et d’autres groupes d’extraterrestres positifs, aidant les astronautes avec les technologies avancées, telles que la nanotechnologie.

Ces extraterrestres font partie de la Fédération Galactique et travaillent déjà pour apporter de nouvelles technologies à la Terre et ils attendent l’auto-divulgation entre le gouvernement et les citoyens. Ils font ceci par compassion, car il faut que le bris des contrats sociaux, faits par ceux que nous avons élus pour nous représenter, soit rapporté. Ils font ceci, plutôt que de forcer le premier contact.

Le sénateur Paul Westende a été éliminé, parce qu’il planifiait de dire la vérité, concernant certaines de ces tromperies. De nombreuses personnes ont été menacées de mort. Les Altimariens, dont il est question ici, sont 12 scientifiques de la planète Altimar, qui se sont portés volontaires pour venir ici et aider la Terre à remédier aux dommages environnementaux. Ils apportent de la « technologie verte ».

Apparemment, ils sont arrivés sur Terre vers le mois de janvier 2008. Gabrielle Giffords, du congrès américain pour l’Arizona et qui membre du Sous- Comité de la Chambre des Sciences Américaine sur l’Espace et l’Aéronautique est mariée à Mark Kelly. Mike Kelly, et son frère jumeau Scott, ont, tous deux, été sélectionnés pour piloter la navette, par la NASA en 1996. Scott était le commandant de l’expédition 26. Les astronautes de la NASA, Mike Kelly et Frederick Sturckow ont visité la station spatiale quatre fois, ce qui est plus souvent que tout autre astronaute de la NASA.

Toutes les technologies développées par le Programme Spatial Secret sont utilisées à la station spatiale, autant que les technologies que nous ne pouvons pas encore imaginer. La divulgation a été, plus que trop longtemps, différée. Gabrielle a subi un attentat sur sa vie où six autres personnes sont mortes, incluant un juge fédéral. Gabrielle et Mike sont, tous les deux, des White Knights, travaillant pour amener la divulgation de la bonne façon et au bon moment.

Source

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/06/2406-benjamin-fulford.html

Commenter cet article

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...