Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

23 May

CET ORDINATEUR SANS BATTERIE « ASPIRE » L’ÉNERGIE DANS L’AIR

Publié par Chevalier de lumière  - Catégories :  #Information, #science

CET ORDINATEUR SANS BATTERIE « ASPIRE » L’ÉNERGIE DANS L’AIR

Le WISP n’a pas été conçu pour rivaliser avec les puces dans votre smartphone ou votre ordinateur portable. Il a environ la même vitesse d’horloge qu’un processeur dans un bracelet Fitbit et une fonctionnalité similaire, y compris des accéléromètres embarqués et des capteurs de température.

« Il ne va pas faire fonctionner un jeu vidéo, mais il peut suivre les données du capteur, faire quelques tâches minimales de traitement, et communiquer avec le monde extérieur», explique Aaron Parks, chercheur à l’Université de Washington dans le Sensor Lab.

La puce accomplit ce dernier exploit en rétrodiffusant des signaux radio entrants, qui, pour Aaron Parks, est l’équivalent de la communication en code morse avec un miroir à main pour faire rebondir la lumière.

Étonnamment, Aaron Parks dit que cette technique est assez rapide. Il a environ la même bande passante que le mode Bluetooth Low Energy, la technologie sans fil qui aspire l’énergie qui gère la plupart des haut-parleurs Bluetooth et casques sans fil. Voilà ce que donne le WISP – une idée qui a été développée dans un projet depuis 2006- avec sa nouvelle fonctionnalité « tueuse », grâce à un partenariat avec l’Université de Delft: il peut maintenant être reprogrammé sans fil.

Ainsi, par exemple, un tracker de remise en forme qui fait appel à un WISP peut maintenant télécharger une nouvelle fonction de suivi, ou être une mise à jour pour corriger un bug ou une panne, sans le brancher sur quoi que ce soit. Ceci est très important car cela n’a jamais été fait auparavant.

Le WISP n’est pas la seule puce d’ordinateur sans batterie. Aaron Parks souligne qu’il y a aussi des capteurs d’ambiance sans batterie qui aspirent toute l’énergie qu’ils peuvent, depuis des ondes de télévision, des tours cellulaires, et ainsi de suite. Mais maintenant, ces capteurs d’ambiance sans batterie sont très lents, et ne sont pas programmables à distance. En associant le WISP avec un lecteur RFID, Aaron Parks dit que son équipe a été en mesure de fabriquer un ordinateur sans batterie qui est jusqu’à 10 fois plus puissant que le capteur d’ambiance.

Mais à quoi peuvent réellement servir ces ordinateurs sans batterie? Aaron Parks assure que nous sommes loin du point où l’on pourrait alimenter sans fil un iPhone ou un ordinateur portable à partir des ondes radio, si cela est encore possible.

Mais là où le WISP pourrait être utilisé maintenant est l’architecture. En intégrant ces capteurs dans des structures en béton, les inspecteurs pourraient détecter si oui ou non les fondations d’un bâtiment ont été endommagées par un tremblement de terre sans ouvrir quoi que ce soit.

Des ordinateurs sans batterie sont parfaits pour les dispositifs implantables, comme la surveillance de la santé des patients. Il y a aussi un intérêt dans les ordinateurs de type WISP pour l’industrie de l’agriculture, qui voit en cette technologie, un moyen pour surveiller de milliers de plantes à la fois.

Il y a aussi beaucoup d’applications grand public pour l’informatique sans pile aussi, comme des bracelets de remise en forme. Et Aaron Parks pense que vous pouvez même mettre un ordinateur sans batterie dans un smartphone, qui pourrait être utilisé pour envoyer un message d’urgence lorsque la batterie de l’appareil est morte. L’attrait ultime de WISP et des autres ordinateurs sans batterie, cependant, se trouve dans l’Internet des Objets. Il pourrait donner aux objets « idiots » une certaine intelligence.

«Imaginez votre papier peint capable d’exécuter des applications, ou changer de couleur pour correspondre à votre éclairage. Ceci est tout à fait possible maintenant »

https://sensor.cs.washington.edu//WISP.html

http://students.washington.edu/anparks/

http://arxiv.org/pdf/1512.04602v2.pdf

Source : http://www.infohightech.com

Commenter cet article

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...