Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

24 Apr

Ma Ananda MOYI – Février/Mars 2016 – Tri-Unité du Féminin Sacré

Publié par Chevalier de lumière  - Catégories :  #Ma Ananda Moyi

Je suis Ma Ananda Moyi et je salue en vous l’Éternité et l’Amour.

… Silence…

Je viens exprimer par quelques mots, par ma Présence, le contenu de ce que je nommerais la nouvelle Tri-Unité Féminine dont je représente le premier terme, en tant que porteuse de la vibration AL, celle du Feu. Viendra après moi ma sœur Gemma, deuxième terme de la Tri-Unité du Féminin Sacré. Le troisième terme, bien sûr, sera Marie. Nous intervenons donc l’une à la suite de l’autre, au même titre que les Archanges, hier, vous ont communiqué des informations sur la Tri-Unité Archangélique et surtout un vécu. Ce vécu, aujourd’hui, part du même fondement et concerne bien sûr la Création Sacrée, la Co-création Sacrée consciente et aussi ce qui a été nommé le Féminin Sacré.

En ce monde humain de surface, le principe féminin a toujours accueilli la vie en son sein et lui a permis de se développer. La Tri-Unité est, je dirais, en quelque sorte la dernière forme et la dernière manifestation d’une quelconque personnalisation, d’une quelconque fonction, vous permettant probablement d’accueillir en vous la totalité de la Création et de l’Incréé que vous êtes, débouchant sur la Libération, et pour nombre d’entre vous, sur l’Ascension à proprement parler.

Je viens donc poser et déposer en vous, par ma Présence, mes mots et notre rencontre, ici et ailleurs, qui permettront de préparer, si je peux dire, et de vivre, votre propre disparition et l’actualisation de plus en plus précise, en votre plan de conscience encore présent, de ce qui a été nommé par Marie et par nombre d’intervenants : le mécanisme des trois jours ou de la stase. Certains d’entre vous, d’ailleurs, vivent déjà ces épisodes de stase, d’extase ou d’intase en différentes occasions.

La Tri-Unité du Féminin Sacré vous donnera à vivre des prémices ou la totalité de ce que représente, en quelque sorte, la préparation ultime, vous faisant vivre la Promesse et le Serment. Pour certains d’entre vous, peut-être plus rares, cela se traduira aussi par un désengagement non décidé mais vécu, de tous les engagements et de toutes les obligations liés à l’existence d’une personne sur ce monde.

Pour ceux d’entre vous pour qui c’est déjà arrivé ou en train de se manifester, vous savez pertinemment qu’il n’y a pas de fuite de la réalité de votre part, ni un déni de cette réalité illusoire, mais bien un état d’être qui transcende réellement et concrètement, malgré la présence de votre corps et de votre conscience limitée, toute notion de personne et toute notion d’action au sein de ce monde. C’est dans ces moments-là, si vous les vivez, que vous êtes le plus ce que vous êtes, en Lumière et en Vérité. Après les appels de la Lumière et les injonctions de la Lumière, vient l’actualisation totale de la Lumière. La Tri-Unité du Féminin Sacré fait de vous un vase, un réceptacle du Divin et du Sacré.

J’ai eu l’occasion à de nombreuses reprises, durant toutes ces années terrestres écoulées, de vous parler du Feu, du retournement de l’âme, de l’extase. Alors je dirais que pour certains d’entre vous cela va se vérifier maintenant, lorsque la Lumière vous propose d’être et de vivre, quelle que soit l’agitation du monde ou l’agitation de votre propre personne ou de votre propre vie. Ainsi donc beaucoup d’entre vous vivront des moments de plus en plus intenses au sein de la Demeure de Paix Suprême, sans le vouloir, sans le désirer et sans le chercher. Cela vous rapprochera toujours plus de la dissolution finale, comblera votre personne de Vie, d’Amour, de bonheur. Vous serez comblé sans pouvoir nécessairement identifier une forme, une Présence, mais bien plus l’aspect de la Lumière qui vient créer la Réalité éternelle qui est déjà, comme vous le savez, présente.

Il y a donc une forme de dévoilement de plus en plus grand de l’immensité de ce que vous êtes. Vous le savez, cela ne passe ni par le mental, ni par l’émotion, ni par l’énergie. La vibration du Feu, bien sûr, pourra être présente et quelle que soit son intensité, elle ne pourra vous déranger, parce que votre conscience sera absorbée dans cette extase indélébile de la Vérité.

Ceci se manifestera pour vous comme une forme de sortie de l’illusion, sans rejet de quoi que ce soit de ce monde. Vous pourrez alors vérifier par vous-même ce que vous êtes, et aussi vérifier par vous-même si vous êtes en adéquation avec la Vérité. Non plus seulement sous forme d’éclairage, comme cela fut le cas, mais bien plus comme une évidence qui ne souffre aucune interprétation, aucune projection et qui n’a besoin d’aucun éclaircissement. Là est Shantinilaya.

Pour ceux d’entre vous qui le vivront, il n’y aura pas de possibilité d’échapper à cela. C’est en quelque sorte le moment où ce qu’il peut rester encore de résistant ou de douloureux en votre Présence et en votre conscience disparaîtra, au moment où cela se produira mais peut-être aussi après.

Je ne peux pas vous donner de techniques, ni respiratoires, ni autres, ni de mouvements, mais vous remarquerez que ceci surviendra au moment, comme cela avait déjà été expliqué voilà plusieurs mois, au moment où les perceptions de votre corps et de votre conscience s’éteindront d’eux-mêmes sans le chercher lors de ces moments-là.

Cela accroîtra votre paix et votre bonheur sans objet, votre rayonnement, sans rien chercher. Vous commencerez alors, de manière concrète, à vivre votre vie ici-bas en ce qu’il y a à vivre sans être affecté par quelque histoire que ce soit, sans être affecté par une condition quelle qu’elle soit, vous donnant à vivre la Liberté et l’Autonomie de la Lumière et faisant de vous, comme je l’ai dit, ce réceptacle parfait pour Celui qui vient et aussi pour vivre ce qui est à vivre dans l’ultime phase de cette 3ème dimension. Alors je veux simplement vous donner quelques repères.

L’un de ces repères qui, il faut le dire, surviendra plus facilement si vous êtes au préalable aligné sans rien chercher, c’est la perception de liens, comme cela avait été le cas voilà plusieurs années, au niveau des chevilles. Mais ces liens-là ne sont pas là pour vous empêcher, comme ce fut le cas voilà quelques années, d’accéder au corps d’Êtreté mais bien plus, en quelque sorte, pour fixer le corps d’Êtreté en sa manifestation ici-même, vous faisant transcender même la perception de la vibration, la vibration des Couronnes, et même le sens d’être en contact avec une forme de Lumière ou une conscience de Lumière venant de nos plans. Tout disparaîtra. Il y aura bien sûr d’autres signes.

Le deuxième signe à apparaître est une modification importante et spontanée de votre respiration. Votre corps entier, avant de disparaître, deviendra cette respiration. L’inspir et l’expir s’accompagneront spontanément d’un sentiment d’élargissement et de contraction, préalable à la disparition des signaux du corps et de votre conscience. Le point de vue alors, l’emplacement de la conscience à ce moment-là, ne sera plus tributaire d’aucune forme, d’aucune histoire, d’aucune souffrance, ni même d’aucun devenir ou avenir. L’immersion sera totale au sein de l’Instant Présent, de l’Ici et Maintenant. Vide de vous-même, vous découvrirez ce qu’est « être l’Amour », au-delà de toute condition et de toute prérogative de ce monde. Devenir ce réceptacle, c’est participer au retour du Christ. C’est participer de manière concrète à l’Ascension de la Terre et à l’Ascension des frères et des sœurs, ceux qui sont sur le pas et à la porte de cette transformation.

Quand cela vous tombera dessus, vous ne pourrez discuter en aucune manière sur ce qu’il se produit. Vous ne percevrez pas nécessairement l’une des Couronnes ou une Présence à vos côtés. C’est vous-même avec vous-même, au-delà de tout voile et au-delà de tout ce qui peut faire l’histoire de ce monde, même en cette période.

Les effets se feront surtout sentir au moment de votre retour, si je peux dire, à l’état normal. Vous constaterez très facilement qu’à ce moment-là votre cœur est empli de pardon, d’évidence, pendant des temps plus ou moins longs selon la répétition de ces séquences qui, je vous le répète, ne peuvent pas être décidées par vous au sein de votre personne mais qui s’imposeront d’elles-mêmes, quelle qu’en soit la durée, quelle qu’en soit l’heure et en quelque circonstance ou condition que ce soit, car rien ne peut freiner le Féminin Sacré.

Cela vous donnera à voir aussi que la source de la Lumière n’est pas quelque part ailleurs, dans le ciel ou dans nos dimensions, mais est intégralement présente, comme nous vous l’avons toujours dit, en ce que vous êtes. L’ensemble de vos conduites, l’ensemble de votre vie, l’ensemble de vos relations deviendra totalement transparent. Vous ne pourrez plus être affecté par quelque blessure que ce soit ou quelque réaction que ce soit envers vous. Bien sûr, de même que pour ceux qui ont vu des images de moi, ou des vidéos, vous avez peut-être vu ce qui émanait au travers de ma personne. Cela n’est pas un jeu ni un rôle mais bien l’évidence qui s’installe. Vous y puiserez de plus en plus de force, de plus en plus d’évidence.

Vous constaterez alors une modification sans précédent de vos besoins physiologiques, sans rien chercher, sans rien vouloir, parce qu’à ce moment-là tout vous semblera évident. Vous n’aurez plus à vous poser la question d’un quelconque choix en quelque domaine que ce soit, réalisant alors l’État Christique en totalité. Les aspects vibratoires de la conscience pourront être amplifiés après cet état et cette expérience et vous constaterez après que – pour certains d’entre vous extrêmement rapidement voire dès la première fois -, que c’est la seule Évidence, que tout le reste n’est pas stable, n’est pas durable, et surtout ne représente rien aux yeux de ce que vous devenez, aux yeux de ce que vous êtes déjà – pour ceux qui l’ont vécu.

Voilà peu de mois, ma sœur Marie vous avait parlé de la période de Noël ainsi que le Commandeur, d’ailleurs. Bien sûr il existe, durant cette année nommée 2016, d’autres périodes propices. Vous les connaissez aussi bien que moi, je ne vais pas les nommer. Que cela soient des solstices, des équinoxes ou des fêtes dites religieuses, il y a au-delà de l’histoire quelque chose d’éternel, quelque chose qui ne périt jamais et qui se déploie aujourd’hui en vous.

Vos comportements ne seront plus dictés par la moindre prédation. Vous remarquerez aussi que vous vous mettrez de plus en plus facilement – sans le vouloir – à la place de l’autre. Votre point de vue ne sera plus votre point de vue, ni le point de vue de l’autre, mais un point de vue intermédiaire qui ne dépend plus d’une forme, d’une histoire, d’une relation ou d’une confrontation. Le mot le plus juste est le mot « Évidence ». Cette Évidence-là ne souffre aucune interruption par le mental, aucune interruption par quelque émotion que ce soit.

Beaucoup d’entre vous deviendront dans cette période, avant même l’Appel de Marie, saturés de joie et saturés de bonheur, indépendamment de toute circonstance ou de toute histoire. La vacuité sera à ce moment-là de plus en plus parfaite, la transparence deviendra de plus en plus évidente, l’humilité, la simplicité deviendront, si ce n’est déjà le cas, votre quotidien, sans effort, sans le vouloir, sans le rechercher. Vous aurez alors à ce moment-là complètement vidé votre Temple, le laissant propre, en intégralité. À ce moment-là, les questionnements disparaîtront de vous. Vous acquiescerez à la Vie, en tout ce qu’elle peut amener à votre conscience. Il ne pourra plus y avoir ni colère, ni tristesse, ni peur, il y aura la Vérité nue. La Quintessence de ce que vous êtes entre donc en manifestation ici même sur ce plan. C’est la possibilité de vivre ces temps très réduits, qui permet cela.

Les Archanges vous ont parlé de leur Tri-Unité, nous vous parlons de notre Tri-Unité, et ceci débouchera pour vous tous sur la stase, bien sûr, mais avant celle-ci sur la vraie Liberté. Ce vécu direct ne sera plus une expérience mais bien une révolution, une transsubstantiation totale de ce que vous étiez encore auparavant. Tout sera léger sans le chercher. Rien ne pourra affecter cet état de bonheur intégral et cette joie sans objet. Vous serez littéralement saturé de joie, comme vous avez pu le voir sur des images de moi en incarnation. Quel que soit votre âge et quelle que soit votre histoire passée, quelle que soit même votre assignation vibrale, la pureté sera telle qu’aucune zone d’ombre ne pourra demeurer ou vous altérer, aussi bien au niveau du corps que des pensées, que de vos émotions. Je le répète aussi – certains d’entre vous le vivent déjà – mais l’acuité, si je peux dire, et l’intensité, deviendra de plus en plus présente, dans certains cas même de plus en plus envahissante.

Mais cet envahissement n’est pas une violation de votre personne ou de votre histoire mais une vraie transcendance de tout ce à quoi vous aviez adhéré, même sans croyances, jusqu’à présent. Vous verrez concrètement qu’il n’existe aucune différence entre le frère et la sœur que vous aimez et le frère ou la sœur qui vous a irrité ou déplu. Vous ne ferez plus non plus de différence entre un frère et une sœur quel qu’il soit, de votre plan, et nos Présences. Il y aura là-aussi une unification totale où il n’y aura plus besoin de nommer ni d’identifier qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Je vous ai dit qu’il y avait quelques signes préalables à cette ultime injonction de la Lumière. Le plus souvent dans l’ordre que j’ai donné, mais pas toujours. La sensation de liens aux chevilles, que peut-être vous n’avez jamais connus ou qui jusqu’à présent limitaient vos mécanismes d’expansion de conscience jusqu’au corps d’Êtreté. Cela signifie bien sûr, en d’autres mots, que le corps immortel, le corps sans couture, le corps de gloire prend la place définitivement ici même où vous êtes, dans cette chair, réalisant ainsi le Serment et la Promesse, mais aussi la Résurrection de l’Esprit, la Transmutation de la chair et de votre personne.

La respiration donnera cette amplitude. La vibration peut d’ores et déjà disparaître ou au contraire s’intensifier. Les sons aussi, perçus dans vos oreilles, deviendront de plus en plus forts et de plus en plus aigus, se rapprochant inexorablement du Chœur des Anges et de l’Esprit du Soleil, les dévoilant en vous, les faisant entrer en incarnation au-delà même de votre forme et de votre propre incarnation.

Rappelez-vous aussi qu’à partir de ce moment-là, il ne peut pas y avoir d’angoisse de disparition, de mort, ou de souffrance, ou d’appréhension. Il y a juste l’Évidence de la joie, l’Évidence de la vacuité et de la transparence. En sortant de cette expérience, de ces états, vous conserverez la joie. Vous percevrez sans difficulté et de manière spontanée ce qui fut appelé voilà quelque temps la Vision du Cœur, qui est une vision, qui n’est pas une vision au sens où vos yeux peuvent l’entendre, mais une Vision directe qui n’a besoin ni de forme, ni de couleur, ni d’idées, ni de pensées, ni d’émotions, ni même de votre corps. Alors à ce moment-là vous serez installé dans le silence du Cœur du Cœur.

N’oubliez pas que vous ne pouvez pas le rechercher. Cela ne dépend pas de vous, cela ne dépend d’aucun exercice, même au sein de la danse du Silence ou du yoga de l’Unité. Je dirais même que c’est le moment où vous relâchez toute vigilance et toute attention à vous-même, à votre corps, à votre vie même. Mais vous ne pouvez pas le chercher, sinon cela signifierait pour vous une fuite de la vie. Il faut bien au contraire laisser la coupe se remplir d’elle-même. Ne rien désirer, ne rien demander, ne rien sentir, ne rien percevoir. Vous oublier vous-même en quelque sorte. Ceci est au-delà de ce que vous avez appelé des alignements, des méditations ou des prières. À la limite, cela pourrait être la prière silencieuse du cœur, qui ne demande rien et qui se trouve elle-même.

Le Feu du Cœur mettra fin au feu vital, ce qui explique déjà par ailleurs, et déjà depuis de nombreux mois, vos fluctuations d’humeur, d’énergie, de moral et de mental, malgré les certitudes intérieures et les expériences déjà vécues pour nombre d’entre vous, correspondant aussi bien aux Couronnes, au Canal Marial, aux mécanismes nouveaux de conscience existant depuis quelques années concernant les communions, les fusions, les dissolutions. Vous ne dépendez de plus rien, ni d’une Étoile, ni d’une Porte, ni d’une vibration. C’est la disparition, justement, de tout cela qui vous permet de dépasser les dernières strates, si je peux dire, des réflexes de survie ou des réflexes de l’orgueil spirituel, de se croire ceci ou cela. Vous découvrirez alors, si ce n’est déjà fait, l’exactitude de certaines paroles parmi les Melchisédech : accepter de n’être rien ici-bas pour être tout.

N’oubliez pas que vous ne pouvez pas renoncer de vous-même, mais que le renoncement vous prendra au moment opportun pour vous. Il n’y a rien à faire. Dans ces moments-là, il n’y a rien à observer, il n’y a rien à tenir, il n’y a rien à voir, il n’y a rien à percevoir. Il n’existe même aucune volonté de disparition, de méditation ou d’alignement, mais bien l’Évidence de la Vérité, l’Évidence de la vacuité, permettant d’accueillir le chant de la Création, et aussi d’accueillir en vous celle qui fut nommée et qui est encore nommée Hercobulus et les différents noms que vous connaissez.

Cette Évidence deviendra aussi naturelle que le fait de respirer l’air, de vous nourrir, cela se fera de manière de plus en plus spontanée. Vous ne pourrez pas d’ailleurs vous y opposer ni le renforcer. Ainsi est l’action de la dernière personnification nommée Tri-Unité du Féminin Sacré, vous ramenant en quelque sorte à la source de la Création et à l’instant précédant toute création et englobant toutes les créations, qu’un intervenant fort tonitruant a appelé l’Absolu ou le Parabrahman, vous montrant d’ailleurs, si vous le vivez, la puérilité de toute quête spirituelle, la puérilité de toute recherche et de toute compréhension.

Vous redeviendrez alors des vrais enfants libres et autonomes, inscrits en totalité dans l’Instant Présent, quelles que soient les choses à réaliser dans votre vie et dans vos responsabilités. Votre regard ne pourra plus jamais être le même. Ne vous inquiétez pas car cela sera visible par vos proches et rappelez-vous qu’il n’y a rien à expliquer – surtout pas -, il n’y a rien à démontrer, il y a juste à être cela, si cela vous arrive. Le reste se fera par la Grâce, par l’Intelligence de la Lumière et par le Christ. L’Esprit du Soleil, le Chœur des Anges chanteront en permanence en vous, vos cellules deviendront vivantes : vous le percevrez.

Il y a donc un accroissement et un rapprochement, si je peux dire, de l’Éternité et de l’éphémère. Il y a même superposition, vous le savez déjà, mais cette fois-ci c’est une superposition même de la conscience en ses différentes strates jusqu’à la A-conscience, d’où sort toute joie et toute félicité. Christ vous l’avait dit, à l’époque : « Cherchez le royaume des cieux qui est au-dedans de vous, et le reste vous sera donné de surcroît. ». Sauf que maintenant vous n’avez même plus à le chercher, juste à le révéler et à le laisser être, à le laisser agir, à être devant vous en chaque circonstance, à chaque rencontre, à chaque moment.

La paix grandira alors de plus en plus. Les moments de disparition seront vécus sans appréhension et sans signe, et sans perturbation. Vous vous remplirez de plus en plus de cette Lumière ineffable, d’Amour, de Vérité. Vous ne serez plus attaché par les réactions humaines, par les obligations, par les rôles que vous jouez, même au sein de votre famille. Vous l’avez compris, cela prendra de plus en plus d’importance. Cela correspond directement aux Tri-Unités nouvelles, venant se calquer sur la nouvelle Eucharistie, mais bien sûr à l’approche de plus en plus tangible de celle qui peut se manifester à tout moment maintenant, Nibiru, et aussi Marie, lors de l’Appel.

Si vous vivez cela, alors ne vous préoccupez plus de votre futur, de votre devenir, d’un scénario quelconque, car vous ne quitterez plus cet état de Joie et de Félicité, et c’est la seule chose qui importe. Le reste vous paraîtra tellement loin, tellement futile et tellement inutile.

Ce qu’ont vécu les plus grands mystiques de la terre, vous le vivrez de la même façon. Certains léviteront, d’autres seront en bilocation, d’autres auront une extase qui est une jouissance au-delà de tout sexe et qui emporte dans un transport d’âme, si elle existe encore, dans le Feu de l’Esprit, dans le baptême de l’Esprit, et dans la révélation de celui-ci.

Il y a donc, avant même l’Appel de Marie pour de plus en plus de frères et de sœurs, ce basculement qui se produit de façon inopinée, spontanée, qui met fin à tout moteur de souffrance, à toute illusion d’être une personne ou à toute illusion d’être de ce monde. D’ailleurs, vous constaterez par vous-même, si cela se produit, qu’en ayant vécu cela, vous n’avez besoin de rien d’autre, si ce n’est d’être dans l’Amour. Le sens d’un avantage personnel à quelque niveau que ce soit n’existera plus. À vrai dire, vous n’aurez même plus besoin de nous écouter, de nous entendre, vous aurez juste besoin d’être là et de vivre cela. Parce qu’au-delà de l’état et de l’expérience initiale, cela restera en vous et deviendra de plus en plus présent, venant mettre fin à toute personne, à toute histoire. Vous serez alors devenu, non pas l’action de Grâce ou l’état de Grâce, mais vous serez vous-même la Grâce, si vous ne l’êtes déjà.

À chaque jour qui passe, il y aura de plus en plus d’opportunités jusqu’à la visibilité du signe céleste. Vous serez insensible au brouhaha du monde mais vous serez présent et vous serez aimant, sans le vouloir, sans le réfléchir, parce qu’il n’y aura pas d’autre conduite possible que de tendre la main, de prendre dans ses bras, de regarder et d’aimer celui qui pleure, celui qui souffre, celui qui meurt, celui qui s’en va. Le même Amour sera présent partout, où que vous regardiez, quoi que vous fassiez. Cette légèreté n’est pas un vain mot, elle prendra tout l’espace de votre vie et elle fera de vous ce que nous nommons en Orient des Bodhisattvas, des êtres Réalisés, Libérés, qui n’ont que faire du regard de l’autre, qui n’ont que faire de leur propre regard, qui font ce que la Vie leur propose de faire sans plus la moindre question, la moindre interrogation, et le moindre doute bien sûr.

J’attire votre attention sur les moments préalables qui ont déjà été évoqués, c’est-à-dire les appels de la Lumière qui ne surviennent plus maintenant à heure fixe mais à l’emporte-pièce ; ils peuvent même vous réveiller la nuit. À ce moment-là, vous remarquez que vous êtes en sueur, que vous avez chaud, que vous avez froid. La régulation thermique, la régulation corporelle dans toutes ses fonctions, se modifient grandement en ce moment. Mais retenez que l’essentiel de tout cela, c’est cette joie qui grandit, ce bonheur indicible qui se manifeste. Vous prendrez même des distances avec ce qu’il peut rester encore de votre personne présente concernant ses humeurs, que vous qualifiiez auparavant d’habituelles, que cela soit la recherche de plaisir, que cela soit la colère, que cela soit le ressentiment, que ce soit même les peurs. Tout cela passera réellement et concrètement sans affecter votre conscience, réunifiée en quelque sorte.

Cela sera bien plus que les expériences d’Unité vécues, ainsi que Gemma, ma sœur, vous les a décrites il y a de nombreuses années, puisque cet état sera votre état naturel et votre état permanent de plus en plus. Le monde vous sourira. La fluidité n’aura ni à être recherchée, ni évoquée, elle deviendra elle aussi évidente. Rien ne pourra résister à votre joie, ni en vous ni à l’extérieur de vous. Rien ne pourra s’opposer non plus à la Vérité et l’éclat de la vraie Lumière.

Cela vous installera d’autant plus dans l’Instant Présent et vous rendra disponible à l’Ici et Maintenant, à l’Ultime Présence. Cela deviendra perceptible non seulement pour vous mais pour tous ceux qui seront autour de vous ou que vous rencontrerez. Même un inconnu agira envers vous de façon tout à fait différente, sans savoir pourquoi bien sûr.

Le Féminin Sacré, la Co-création consciente et la nouvelle Tri-Unité Féminine, est à l’origine de toute création, à l’origine de la Source et à l’origine de vous-même.

Vous serez indifférent aux fureurs du monde, aux fureurs des éléments. Vous n’en serez aucunement affecté, et au contraire vous constaterez que plus la fureur du monde se déchaîne, plus les Éléments se déchaînent, plus autour de vous il y a colère, doutes, peurs, plus vous resterez et demeurerez dans cette Paix, sans rien chercher, sans fermer les yeux, sans agir, sans vouloir.

Les contacts merveilleux, pour certains d’entre vous, que vous avez vécus avec les peuples de la nature ou avec nous-mêmes ne seront plus une source d’intérêt, parce que vous aurez compris que tout est là en vous, et que le monde est vous, et qu’il n’y a rien d’autre que vous, et que l’autre n’est qu’une partie de vous, ou la totalité de vous, vous donnant l’occasion d’émaner et de rayonner cette Paix et cette Joie sans aucune intention, sans aucun effort.

Alors rappelez-vous, si vous sentez vos chevilles qui se serrent, si la respiration commence à passer, comme cela avait été expliqué, au niveau cellulaire, si un chaud ou un froid vous prend de manière très intense, ne dépendant pas d’une maladie ou d’une température, alors cela s’approche de vous, révélant le Christ, révélant le signe céleste, et révélant surtout la totalité de l’Éternité.

Vous redécouvrirez, si ce n’est pas déjà le cas, la simplicité de l’Enfance. Le Christ disait : « Heureux les simples d’esprit car le Royaume des cieux leur appartient. ». Vous n’aurez plus de revendications tout en étant pleinement vivant et avec le même intérêt pour toute chose et pour toute personne, pour toute action que vous menez.

D’ores et déjà, ici comme ailleurs, en m’écoutant, en me lisant, cela peut déjà apparaître en vous. Laissez faire, laissez être. Ne demandez rien, ne projetez rien. Soyez disponible sans demande et sans attente, et laissez l’œuvre de la Lumière se parachever en vous, si ce n’est déjà fait.

Vous sortirez de l’attente. Vous sortirez de l’espérance. Vous sortirez de tout doute. Seule cette Lumière et cet état seront la vérité, parce que cela est la Vérité.

Alors d’ores et déjà nous pouvons communier à cette idée, à cela, et laisser être la Lumière, là de suite. Ne demandez rien, n’observez rien, ne vous préoccupez de rien, laissez la vibration apparaître, disparaître, peu importe. Le feu peut vous gagner, le froid peut vous gagner.

… Silence…

Abandonnez toute velléité de contrôler quoi que ce soit dans ce processus, soyez le réceptacle parfait.

… Silence…

Le cœur, à ce moment-là, pourra avoir des ratés. Il pourra devenir brûlant et même donner parfois l’impression d’être comme comprimé. Ne vous attardez pas aux signes et symptômes, excepté ceux que je vous ai décrits, concernant les chevilles, la respiration par exemple.

Et là, Shantinilaya se déploiera avec fermeté, avec une évidence telle que même des concepts qui jusqu’à présent étaient vécus comme le Christ, un Archange, ne représenteront plus rien, non pas parce que cela est inutile mais parce que ce qui se manifestera alors sera tellement plus englobant et tellement plus vaste qu’il n’y a pas de place pour une manifestation parcellaire de la Vie, mais simplement la Vie en totalité – qui ne dépend, comme vous le savez, d’aucune dimension, d’aucune origine stellaire et d’aucune lignée stellaire, ni de vous-même, ni de toute situation comme de tout être proche ou tout ennemi. Vous vivrez à ce moment-là ce qu’est la vraie Liberté.

Bien sûr certains d’entre vous l’ont déjà vécu sans pouvoir poser de mots dessus. Mais l’approche d’Hercobulus, qui s’apprête à tourner autour du Soleil, est un élément majeur dans le processus qui se déroule, et nous, Étoiles, ne faisons que l’accompagner en vous, par notre propre résonance, comme l’ont fait les Archanges.

Vous n’aurez plus besoin de nommer, d’appeler, de discerner, de questionner, juste être là dans l’Amour. Si l’âme est encore présente, elle vivra son basculement définitif et sa consumation dans l’Esprit de la même façon. Il n’y aura pas d’image, il n’y aura pas de sensation, il y aura juste l’Évidence. C’est en cela que Christ a pu dire aussi qu’il viendrait comme un voleur dans la nuit, créant la transformation ultime du jeu de rôle illusoire au sein de ce monde et même du jeu, je dirais, de l’Ascension ou de la Libération.

Vous découvrirez alors réellement et concrètement que vous avez toujours été libre et que seule votre personne faisait obstacle à la Vérité, et le monde aussi. Mais vous n’avez pas rejeté le monde, vous êtes resté les pieds sur ce monde.

Ne voyez pas cela comme une récompense, ne voyez pas cela comme une épuration mais bien comme l’accomplissement de l’Appel de Marie, que vous l’ayez déjà vécu voilà de nombreuses années quand Marie vous appelait, ou une autre sœur, par votre prénom, que vous le viviez maintenant ou depuis peu de temps, ou que vous ne l’ayez pas encore vécu, cela ne fera aucune différence.

Vous constaterez aussi dans ces moments-là, et après, que même ce qui était habituel chez vous, que cela concerne les peurs, les limites, ne tiennent plus et représentent des poids qui s’évacuent d’eux-mêmes, sans rien chercher, sans rien vouloir. Ensuite, peut-être que vous remarquerez alors que les dernières Portes que vous n’aviez pas ressenties au niveau de votre corps deviennent sensibles, voire même parfois douloureuses. Mais là aussi cette douleur ne sera pas perçue comme une douleur ni même comme une gêne. Cela simplement ne sera pas vous, même si cela vous concerne. Vous ne serez plus identifié à quoi que ce soit ou à qui que ce soit. Là est la vraie Liberté.

Votre sourire sera totalement indépendant des circonstances. Vous deviendrez le calme dans la tempête extérieure. Vous deviendrez l’indicible alors que tout vacille. Là est la Vérité. Il est temps de la vivre, il est temps d’y acquiescer.

Beaucoup de Melchisédech et d’autres Étoiles vous ont donné les principes de l’humilité, de l’enfance, de la simplicité, afin de vous aider à cheminer dans les méandres de l’intellect. Et même cela, maintenant, n’a plus de sens puisque quand cela est vécu, il n’y a rien à justifier, il n’y a rien à rassurer.

Alors je me propose, ici comme ailleurs, à ce moment de mon expression et des mots que j’ai portés à vous, de laisser s’installer cela, si vous le voulez bien, ensemble ou seul, peu importe. Car vous ne serez plus jamais seul. Faisons cela, si vous le voulez bien, maintenant, pendant que je cesse mes mots, quelques instants. Mettez votre corps de manière confortable afin qu’il ne vous dérange pas. Ne demandez rien, n’évoquez rien, et je dirais même, n’observez rien. Ne cherchez rien à repérer, ne cherchez rien à comprendre, laissez l’Évidence s’installer.

… Silence…

Quoi qu’il se produise, ne vous y intéressez pas. Demeurez vide.

… Silence…

Je suis Ma Ananda Moyi et je bénis et communie à chacun de vous dans la même Unité et dans l’unique Vérité.

… Silence…

Au revoir.

Lecture Vidéo : Ma Ananda MOYI – Février/Mars 2016
Lecture audio MP3 : Ma Ananda MOYI – Février/Mars 2016
(Ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Source : https://lestransformations.wordpress.com

Commenter cet article

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...