Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

28 Jan

Cosmic Disclosure, Saison 2 Épisode 11

Publié par Chevalier de lumière  - Catégories :  #Estelle P

Cosmic Disclosure, Saison 2 Épisode 11

Traduction partielle du résumé trouvé sur : http://sitsshow.blogspot.ca/2015/12/cosmic-disclosure-season-2-episode-11.html

Au-delà des limites du soleil

Durant l’épisode précédent, il a été question du développement du système solaire par le complexe militaro-industriel. Il a aussi été question des factions qui ont travaillé avec les allemands et qui ont reçu plus tard le nom d’ICC. Cette organisation s’est répandue dans le système solaire, où elle a commencé à faire de l’exploitation minière dans certaines régions et sur diverses lunes. Une des régions qui les intéressaient particulièrement étaient les lunes autour de Jupiter et d’Uranus. La région autour de Saturne est, de quelque façon, une région interdite.

La Lune un abrite un méli-mélo de groupes faisant partie de la super Fédération et de l’Alliance Draco. Il y a de très nombreux groupes différents, qui ne s’aiment pas particulièrement, mais qui se tolèrent. La Lune est une zone diplomatique très stricte, les groupes ne sont qu’à quelques kilomètres les uns des autres et ils vivent en paix relative, après avoir fait la guerre durant des millénaires. Plusieurs des personnes qui vivent sur la Lune ne vont pas sur Mars. Mars est un domaine séparé.

Le Conseil de la super Fédération est constitué d’autres Fédérations, de Conseils et de différentes organisations. Un peu comme des « Nations-Unies » géantes ». Il y a 40 groupes principaux, mais il y 20 autres groupes qui sont présents de façon sporadique. Tous les groupes sont humanoïdes et leurs bases sont principalement du côté sombre de la Lune, ainsi que sur quelques lunes autour de gazeuses géantes, spécialement Saturne. Il y a donc certaines régions, autour des lunes de Jupiter et de Saturne où les vaisseaux n’ont absolument pas la permission d’aller. Les programmes spatiaux secrets, dont fait partie la faction Solar Warden, n’ont pas la permission d’y aller et aucun vaisseau spatial terrestre ne peut s’approcher, plus qu’à une certaine distance de ces lunes.

L’intérieur de quelques-unes de ces lunes est constitué de formes géodésiques, tel que des dodécaèdres, des faces pentagonales. Il y a des arbres, des terres habitables. Tout l’intérieur de ces lunes est creux. Jusqu’à un certain point, il est même possible d’utiliser des vaisseaux volants dans ces lunes.

Notre Lune est un corps céleste artificiel. Elle est gardée en orbite « bloquée », grâce à une sorte de technologie de rayon tracteur qui bloque son orbite. Il y a un champ d’énergie qui se trouve profondément dans la Terre, où cette énergie est concentrée pour ancrer la Lune. La lune change de position quelque peu et, selon ce que pense Corey, ce serait de quelques centimètres par année. Cette orbite bloquée n’est absolument pas normale pour une lune, car la densité de la Terre et son effet de gravitation dans le temps/espace, qui crée un champ de torsion à cause de sa rotation, tout cela n’est pas suffisant pour garder en orbite quelque chose de la densité de la Lune. La rotation de la Terre devrait avoir un effet sur la Lune et la faire tourner. Mais elle est bloquée dans cette position. Elle ne tourne pas, elle est trop près de la Terre et tous les modèles scientifiques n’ont jamais réussi à expliquer ce phénomène. Il y a environ 500,000 ans que la Lune est devenue un satellite.

Il y a eu récemment des photos publiées sur la planète Pluton, qui est très éloignée de la Terre et après Pluton, se trouve le nuage d’Oort, qui est plein de surprises. Pluton est une planète très intéressante, car elle une orbite étrange. Son orbite n’est pas sur le même plan orbital que les autres planètes et est elliptique. De plus, il y a d’autres planètes de la taille de Pluton, dans le nuage d’Oort.

Les explorations faites par l’ICC ont résulté en plusieurs découvertes concernant la race des Anciens Bâtisseurs. Non seulement dans le nuage d’Oort, mais partout. L’ICC a exploré ce nuage et a établi des bases sur des planétoïdes là-bas. L’ICC n’a eu aucun problème à sortir du système solaire, car cela est très facile. Ils voyagent vers de nombreux autres systèmes solaires. Il y a un groupe qui travaille un peu à l’extérieur du système solaire. L’un d’entre eux est un groupe de type « OTAN », un peu comme une Ligue de Nations, appelé la Ligue Globale Galactique des Nations et cette organisation travaille presque exclusivement à l’extérieur du système solaire. Il y a aussi la Flottille Noire, qui est une flottille très avancée, très secrète, très guerrière, qui travaille avec l’alliance Draco. Ils voyagent à l’extérieur du système solaire et les aide dans leurs guerres.

Tout le matériel brut dont ils ont besoin est présent dans le système solaire, mais il y a d’autres bases dans notre amas local d’étoile et plusieurs programmes spatiaux différents, incluant l’ICC, utilisent ces matériaux bruts. Corey précise que la rencontre qu’il a eu avec des membres de la Ligue Galactique des Nations et dont il a déjà parlé lors d’une autre émission, a eu lieu sur une lune autour d’une géante gazeuse. Il y avait de l’eau sur cette lune. Il avait précisé qu’il était à bord d’un train qui, après être passé par un portail, est arrivé dans une caverne. Il avait précisé aussi qu’il y avait comme une sorte de grotte et par l’ouverture de cette grotte, il pouvait voir dans le ciel, ce qui semblait être des lunes. Il y avait un bassin d’eau à l’extérieur et son eau était luminescente.

La NASA a récemment divulgué qu’il y a 20 % de toutes les étoiles que nous voyons qui possèdent des planètes semblables à la Terre, selon leurs calculs. Il y a une très grande quantité de planètes où il y a de l’eau et où nous pourrions aller, si le besoin s’en faisait sentir, mais si nous y allions, nous devrions chasser quelqu’un, car la majorité de ces planètes sont déjà habités.

La majorité des bases sont sur des lunes, semblable à la Terre. Ces lunes sont en orbite autour de planètes gazeuses et il y en a beaucoup qui sont des « super Terres ». La planète Terre n’est ni rare ni spéciale, comme nous le pensons. Bien sûr, nous avons une grande quantité de diversité génétique et de vie ici, mais grâce aux voyages que les programmes spatiaux secrets ont fait et les échanges qu’ils ont faits avec d’autres groupes extraterrestres, il y a eu des spécimens de vie qui ont été amenées ici, en provenance de toutes ces autres planètes. Il y a une incroyable quantité de vie là-haut. Si jamais nous n’avions plus de ressources sur cette planète et que nous devrions trouver une autre planète à habiter, ce qui n’arrivera jamais, il nous serait très difficile de trouver une planète qui n’est pas déjà habitée par de la vie intelligente, autant à la surface qu’à l’intérieur, mais majoritairement en surface.

Pour les allemands, le fait de se déplacer d’un système stellaire à un autre est, aujourd’hui, de la routine. C’est très rapide. Chaque planète, chaque étoile, chaque galaxie a une relation électromagnétique avec toutes les autres et cela forme une sorte de toile entre elles, alors il est facile de voyager, même très loin. Cette toile est formée d’une sorte de filament électromagnétique. Cela requiert des calculs très justes, mais vous pouvez voyager du point A au point B, quand vous le voulez, en une seule fois. Au lieu de voyager en utilisant un vaisseau à propulsion superluminique, un vaisseau qui voyage dans l’espace, vous n’avez qu’à voyager à travers un portail, en utilisant ces filaments, où le temps n’existe pas. Et c’est presque instantané.

Il est très important de faire des calculs justes, sinon vous arrivez à un endroit où vous ne voulez pas aller. Si certains filaments ne sont pas disponibles, il y a d’autres façons de voyager, un peu comme si vous désirez voyager de la côte Est américaine à la côte Ouest, il vous est possible de prendre un vol direct ou alors un vol où il y a plusieurs escales. De la même façon, s’ils arrivent à un endroit où le portail n’est pas encore ouvert, ils doivent attendre. C’est ce qui arrive avec le système de portail qui se trouve près de notre système stellaire et c’est aussi la raison pour laquelle il y a tellement de circulation dans ce secteur. Il y a une grande quantité de ces extraterrestres qui ne font que passer par le système de portail, sans jamais s’arrêter dans notre système solaire. Ils s’approchent de notre système solaire, ils arrêtent, font leurs calculs, ils attendent ensuite le moment juste et puis utilisent la toile qui les mène à leur destination. Rien de tout ceci ne prend beaucoup de temps. Ces sociétés extraterrestres ont fait cela depuis très longtemps et il y a longtemps qu’ils ont maîtrisé ce moyen de transport. Aujourd’hui tout est automatisé, ou presque.

Ce ne sont pas toutes les planètes qui ont des civilisations avancées, quelques-unes sont dans des conditions qu’on peut considérer comme préhistoriques, c’est-à-dire qu’il n’y a pas encore de vie intelligente qui a évolué à cet endroit. Il y a différents niveaux de développement. Il y a des planètes où l’évolution en est un peu comme celle de la Terre à l’époque des dinosaures.

Il est possible de rendre une planète hospitalière, de la «terraformer », mais c’est un processus très lent. Mais nous pourrions définitivement le faire.

Sur la planète Vénus, à sa surface, il y a des bases qui sont extrêmement pressurisées, un peu comme si nous avions une base au fond de la Fosse des Mariannes, c’est très fortement pressurisé. Mais sur Vénus, croyez-le ou non, la plupart des bases que nous avons sont dans l’atmosphère supérieure, dans les nuages. Il y a des bases entières qui flottent dans l’atmosphère supérieure et ce sont des installations contrôlées par l’ICC.

Dans la « Loi de l’Un », il est dit qu’un groupe a déjà vécu sur Mars il y a 1,2 milliards d’années. Corey dit que les informations sur Vénus sont très voilées, mais qu’il s’y passe quelque chose. Corey n’avait pas accès à cette information. Il a quand même vu des vaisseaux qui allaient et venaient de Vénus. Mais il n’a aucune idée de ce qui se passe sur cette planète.

Corey pense qu’après que ces émissions de Cosmic Disclosure auront été vues par beaucoup de gens, il y en aura d’autres qui viendront divulguer des informations. Il a parlé à beaucoup de gens qui lui ont dit beaucoup de choses officieusement, ils se sont officiellement présentés pour parler, mais se sont arrêtés. Ils n’ont pas révélé ce qu’ils savaient. Corey dit qu’il a une très bonne idée du travail que ces gens-là font et il dit que ces personnes en savent beaucoup plus. Il espère inspirer les gens à se présenter et à fournir ces informations.

Les deux lunes de Mars, Phobos et Déimos ont été explorées par l’ICC, mais Corey ne sait pas s’ils ont bâti quelque chose sur ces lunes. Phobos a été explorée par différents groupes. On peut difficilement l’appeler planétoïde, parce que c’est une structure artificielle, qui a été explorée dans le but de s’emparer de la technologie qu’elle contenait. Mais de quelque façon, elle s’est effondrée sur elle-même. La planète Mars accumule de l’énergie électrique régulièrement et elle lance un énorme éclair qui frappe Phobos. Ce ne serait donc pas un bon endroit pour s’y installer.

Commenter cet article

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...