Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...

28 Dec

LE TEMPS D’UNE PAIX SUR LA NOUVELLE TERRE

Publié par Oryan  - Catégories :  #GREGG BRADEN

LE CŒUR DE L’ÉTERNITÉ

MESSAGE TRANMIS PAR GREGG BRADEN

Extraits Essentiels de son livre
L’ÉVEIL AU POINT ZÉRO : L’INITIATION COLLECTIVE

LA CONNAISSANCE CELLULAIRE

C'est l'expérience de notre vie qui est l'outil de l'apprentissage cellulaire. C'est par la qualité de notre pensée, de nos sentiments et de nos émotions, et par nos systèmes de croyances que les changements physiques peuvent prendre place dans notre corps. La pensée, le sentiment et l'émotion sont les clefs permettant l'altération de la charge bioélectrique dans la cellule. Or, notre quotidien nous amène à vivre des sentiments et des émotions selon certaines expériences. Pour bien comprendre comment chacune de ces expériences affecte le corps carboné, au niveau cellulaire, il est donc nécessaire d'examiner le rapport entre la pensée et la cellule.

Chaque cellule est comme un terminus, une manifestation physique dense d'une extrémité de la matrice semi autonome de la forme humaine. En fait, les cellules reçoivent un complément d'énergie/information qui a été intercepté par le chakra syntonisé sur cette information. Cette énergie/information est, ensuite, réduite à une fréquence que cette portion du système énergétique peut gérer. C'est sur ce plan qu'on peut envisager le corps comme vraiment électrique. Et, chaque cellule de chaque organe, chacune des quelque 100 milliards de cellules du corps humain fonctionne comme un minuscule circuit électrique. Nos circuits cellulaires possèdent des valeurs de résistance, puis, de capacité électriques. Ils transmettent, reçoivent et emmagasinent de l'énergie et de l'information. Nos circuits cellulaires sont ajustables et syntonisables.

La cellule humaine est en grande partie des fluides comportant diverses charges électriques, qu'on appelle, également, potentiels. Une mince membrane de tissu poreux sépare ces fluides et ne permet qu'à certains d'entre eux de passer à un moment donné. C'est le mouvement des fluides entre les membranes, d'un côté à l'autre, qui suscite le potentiel électrique. C'est dans la distribution des fluides à l'intérieur des cellules que leur nature électrique devient évidente (p. 121). Alors, chaque cellule peut être comparée à un générateur bioélectrique avec son circuit miniature, possédant des charges mesurables et qui fluctuent selon les individus. Oui, chaque cellule fonctionne à l'intérieur d'une gamme de fréquence spécifique, certains assemblages de cellules étant syntonisés sur telle ou telle autre bande de fréquence… Tout organe qui fonctionne selon cette bande de fréquence porte ainsi une signature, soit une vibration complexe de toutes les cellules de cet organe. Donc, notre corps entier irradie une fréquence signature caractéristique, composée des assemblages cellulaires qu'il comporte. C'est là, la clé pour s'attaquer aux informations électromagnétiques indésirables, aux virus, etc., en tant que mode alternatif de guérison. Chaque cellule du corps biologique possède plusieurs types d'équilibres: électrique, chimique, ou magnétique, etc. L'équilibre acide-base est de toute première importance dans notre analyse. On mesure cet équilibre, entre les solutions cellulaires, en nombre de pH. Sur une échelle de 0 à 14, 0 représente la plus forte acidité et, aussi, 14, la plus grande alcalinité. Or, la valeur 7 représente le point neutre, l'équilibre parfait entre les extrêmes. La pensée, les fréquences cellulaires et, puis, la capacité de réguler ces fréquences dépendent du pH du cerveau.

Chacune de nos expériences génère une émotion ou un sentiment. Une partie d'un sentiment est la charge électrique de la pensée. Un changement dans la pensée produit un changement dans le pH de la partie du cerveau qui y est associée. Ceci modifie ensuite le pH des fluides cellulaires dans certaines parties du corps, augmentant ou diminuant le potentiel électrique des fluides entre les membranes cellulaires. Cette relation dynamique gouverne donc la fréquence de vibration cellulaire. On utilise ce principe fondamental, souvent sans s'en rendre compte, dans les thérapies impliquant pensée positive et affirmation. À partir de ce modèle simple, la valeur de la méditation apparaît, clairement. Et, le pattem d'énergie qui reflète nos systèmes de croyances spécifiques peut s'avérer ou ne pas s'avérer utile. La méditation permet de court-circuiter le brouillard de ces pattems, même si cela ne dure qu'un court moment, et d'introduire un nouveau pattem — une nouvelle Fréquence.

Alors, en nous rappelant que nous avons accès aux devis énergétiques subtils de l'expérience, nous comprenons, évidemment, qu'il nous est possible de changer les schémas de vie qui ne nous servent plus. Mais, l'acte même du changement volontaire en nous, est l'évolution, l'évolution consciente. C'est par la science de la compassion que nous pouvons amener une charge neutre, dont le pH est 7, par rapport à une situation ou à une personne. En outre, la neutralité ne signifie pas nécessairement qu'on condamne, approuve ou sanctionne l'expérience dont on est témoins. Elle permet plutôt une redéfinition de ce que l'expérience nous a montré. En redéfinissant la haine, la colère, le jugement, ou la jalousie, de même que l'Amour, la Compassion et le Pardon, nous faisons revivre cette opportunité ancienne ; à nous d'aller de l'avant avec Intention Pure, en tant qu'Êtres, investis de la Puissance d’Amour.

GREGG BRADEN

Extraits de son livre :


L’ÉVEIL AU POINT ZÉRO : L’INITIATION COLLECTIVE (P.121-123)


Ariane Éditions, 2000


L’ASCENSION FINALE DU SYSTÈME SOLAIRE

Commenter cet article

À propos

Nous sommes des êtres qui entretiennent le royaume terrien en attendant les plans du grand architecte...